• Le croque mort enfonce le clou - Tim Cockey 

    Si notre ami croque mort est bien déjanté, son auteur ne vaut pas mieux, voici ce que l'on peut lire sur la page de mise en garde :
    Si quiconque aperçoit dans ce livre la moindre miette de quoi que ce soit d'approchant la réalité... virez-là. Elle n'a rien à y faire. 

    Et dans la page des remerciements
    Remerciements les plus chaleureux de la traductrice à l'auteur qui, par sa disponibilité et sa gentillesse, n'a eu de cesse, tout au long de ces cinq aventures croque-mortuaires, d'encourager sa "voix française" à le suivre sur tous les tons, tout en évitant les couacs.

    Et pour montrer la performance réalisée par la traductrice quelques extraits avec des mots un peu surprenants
    "Le trottoir était plus glissant que je ne pensais, sur les dix derniers pas mes Converse se mirent à aquaplaner et mes bras à rétrotourbillonner pour m'empêcher de m'écraser la tête la première. Une arrivée grandiose, quoique dessin-animesque."
    "Angela retira son chapeau de cowboy et le frisbeeza sur le lit."
    "Mon front était chargé de maintenir la citrouille angulaire en place. Angela me guida doucement par le coude jusqu'au parking. J'étais si sévèvement jambarqué et près du sol que j'étais persuadé que j'allais m'ébouler, mais je réussis finalement à tenir assez longtemps pour atteindre la voiture et balancer ma brassée pléthorique dans le coffre."   

    Pour le côté chouia grand guignol

    "Je saisis immédiatement le problème. La mère de Spiro était étendue sur le côté, sa toute petite tête posée sur l'oreiller, les genoux fléchis. C'était ça le problème. Par nature, le cadavre classique est allongé sur le dos en une simple ligne droite."

    Et un petit coup de philosophie pour terminer
    "Les frontières entre les faits, les souvenirs et l'illusion volontaire sont floues, je suis le premier à le reconnaître. En gros nous existons quelque part dans ce mélange."


    2 commentaires
  • Le croque mort enfonce le clou - Tim Cockey 

    Résumé decitre : La vie d'un croque-mort n'est décidément pas de tout repos. Hitchcock en sait quelque chose... Après une soirée au Cat's Eye à siroter des Guinness et une nuit bien trop courte, il se retrouve nez à nez avec un homme assassiné dans sa cuisine. A son corps défendant, le croque-mort le plus sexy de Baltimore part en croisade pour innocenter son ami, un musicien ascendant mauvais garçon, soupçonné du meurtre. Entre deux visites à une vieille amie retrouvée par hasard dans une maison de retraite, il n'a de cesse de chercher le coupable. Mais lorsque celle-ci décède à son tour, la situation prend une nouvelle tournure. Perplexe et sceptique, notre détective amateur tâtonne, mais ne se rend pas !

    Résumé électre : A l'aube, Hitchcock se retrouve nez à nez avec un homme assassiné dans sa cuisine. Le croque-mort de Baltimore part en croisade pour innocenter son ami musicien, soupçonné du meurtre. Il rend visite à une vieille amie retrouvée par hasard dans une maison de retraite, mais lorsque celle-ci meurt à son tour, il n'a de cesse de découvrir le coupable.

    Mon avis : D'abord on évite la confusion ce n'est pas dans sa cuisine à lui que Hitch découvre un homme assassiné, mais dans sa cuisine à lui l'homme assassiné, vous suivez là. Une histoire bien emmêlée où on se demande si les deux affaires traitées ont un lien entre elles et si c'est le cas quel peut-il être ? Comme d'habitude notre croque-mort prend les choses avec beaucoup de philosophie dans l'ensemble, mais la perte de sa vieille amie révèle une facette de son caractère que l'on ne voit pas trop souvent, son côté sensible, d'autant que cette fois il se laisse aussi un peu aller concernant la perte de sa famille. Cela le rend encore plus sympathique.

    Notre ami Hitch fait également allusion à un certain Rube Goldberg . Vous pourrez voir sur ce site que ce monsieur ne dépare en rien le côté bien déjanté de ces romans.


    4 commentaires
  • Le croque mort enfonce le clou - Tim Cockey 

    Résumé decitre : La vie d'un croque-mort n'est décidément pas de tout repos. Hitchcock en sait quelque chose... Après une soirée au Cat's Eye à siroter des Guinness et une nuit bien trop courte, il se retrouve nez à nez avec un homme assassiné dans sa cuisine. A son corps défendant, le croque-mort le plus sexy de Baltimore part en croisade pour innocenter son ami, un musicien ascendant mauvais garçon, soupçonné du meurtre. Entre deux visites à une vieille amie retrouvée par hasard dans une maison de retraite, il n'a de cesse de chercher le coupable. Mais lorsque celle-ci décède à son tour, la situation prend une nouvelle tournure. Perplexe et sceptique, notre détective amateur tâtonne, mais ne se rend pas !

    Résumé électre : A l'aube, Hitchcock se retrouve nez à nez avec un homme assassiné dans sa cuisine. Le croque-mort de Baltimore part en croisade pour innocenter son ami musicien, soupçonné du meurtre. Il rend visite à une vieille amie retrouvée par hasard dans une maison de retraite, mais lorsque celle-ci meurt à son tour, il n'a de cesse de découvrir le coupable.

    Mon avis : D'abord on évite la confusion ce n'est pas dans sa cuisine à lui que Hitch découvre un homme assassiné, mais dans sa cuisine à lui l'homme assassiné, vous suivez là. Une histoire bien emmêlée où on se demande si les deux affaires traitées ont un lien entre elles et si c'est le cas quel peut-il être ? Comme d'habitude notre croque-mort prend les choses avec beaucoup de philosophie dans l'ensemble, mais la perte de sa vieille amie révèle une facette de son caractère que l'on ne voit pas trop souvent, son côté sensible, d'autant que cette fois il se laisse aussi un peu aller concernant la perte de sa famille. Cela le rend encore plus sympathique.

    Notre ami Hitch fait également allusion à un certain Rube Goldberg . Vous pourrez voir sur ce site que ce monsieur ne dépare en rien le côté bien déjanté de ces romans.


    4 commentaires
  • C'était le thème de la semaine, voilà donc la photo que j'ai faite. J'ai triché ? Mais pas du tout !


    12 commentaires
  • C'était le thème de la semaine, voilà donc la photo que j'ai faite. J'ai triché ? Mais pas du tout !


    12 commentaires