• Atlantis - David Gibbins

    Résumé decitre : 9000 ans av.J.-C. : Selon les textes de Platon, au-delà des colonnes d'Héraclès, au beau milieu de l'océan Atlantique, se dressait une île peuplée par les Atlanes, un peuple de guerriers particulièrement en avance sur son temps. Pourtant, en l'espace d'un seul jour et d'une seule nuit funestes, l'Atlantide fut engloutie par les flots. Sans laisser de traces.
    2004, au large de la Grèce : Lors de l'exploration sous-marine d'une épave minoenne, Jack Howard et son équipe d'archéologues mettent la main sur un disque en or massif d'un éclat intense qui, pourrait bien être la clé de la cité perdue.
    2004, nécropole en Egypte : Le professeur Hiebermeyer découvre avec stupéfaction, sur le corps emmailloté d'une momie du sixième siècle av. J.-C, un papyrus rédigé en grec de l'époque de Ptolémée. Plus étonnant encore, ce papyrus mentionne le mot Atlantis et donne la carte de la cité perdue. Coïncidence ou manipulation ? A partir de ces deux découvertes, c'est toute la science archéologique qui est remise en cause.
    Même les scientifiques les plus sceptiques doivent se rendre à la raison : l'Atlantide n'est peut-être pas un mythe, un âge d'or légendaire... mais une réalité. Jack et Katya, une archéologue russe aussi séduisante que brillante, décident alors de mener leur enquête sur les causes de la disparition de l'Atlantide et partent à sa recherche. Mais ils ne sont pas les seuls à connaître l'emplacement de la cité perdue...
    Ce qu'ils ont trouvé dépasse leurs rêves les plus fous mais aiguise les convoitises de chercheurs plus ou moins scrupuleux et de guérilleros prêts à tout pour mettre la main pur le trésor des Atlantes.

    Résumé électre : Jack Howard et son équipe d'archéologues découvrent un disque d'or gravé de symboles mystérieux dans une épave minoenne. Au même moment en Egypte, le professeur Hiebermeyer met la main sur un papyrus comportant le mot Atlantis. Ces découvertes relancent l'intérêt des chercheurs pour l'Atlantide et également de personnes moins bien intentionnées... Premier roman.

    Mon avis : Un peu mitigé, je ne sais pas si c'est parce que l'auteur est un universaire de Cambridge, mais il a tendance à expliquer un peu, beaucoup les choses. Par exemple " l'immense rotor à 5 pales tournait déjà, car les deux turbomoteurs Isotov TV3-117 de 2.200 chevaux devaient chauffer pendant les vérifications de prévol" ou encore "Nous venons d'envoyer un courant électromagnétique de 140 volts à travers les diodes pour magnétiser le HE-4", bon vous voyez l'idée ! En plus Jack, Katya et Costa, sont sacrément balèzes en techniques de survie ce qui peut surprendre pour des scientifiques (même si on précise qu'ils sont passés par des bases de l'Otan). Il y a aussi pas mal de scènes de batailles avec le méchant de l'histoire. Ceci mis de côté, la partie purement archéologique est sympa à suivre, la découverte de l'Atlantide donne lieu à des descriptions somptueuses et on se dit que l'existence de ce continent pourrait expliquer de nombreuses choses au niveau des mythes comme le Déluge, des concordances que l'on trouve dans les langues indo-européennes. De plus l'enchaînement des évènements historiques comme il est proposé paraît très réaliste, on ne peut pas s'empêcher de se dire "Et pourquoi pas, et si nous avions tous en nous un peu d'Atlante ?" Ca fait rêver non ? Donc en zappant les parties trop techniques, un livre intéressant, même si je trouve qu'il n'est pas comme le dit la 4ème de couverture "le da Vinci code d'une nouvelle génération".
     

     


    2 commentaires
  • Atlantis - David Gibbins

    Résumé decitre : 9000 ans av.J.-C. : Selon les textes de Platon, au-delà des colonnes d'Héraclès, au beau milieu de l'océan Atlantique, se dressait une île peuplée par les Atlanes, un peuple de guerriers particulièrement en avance sur son temps. Pourtant, en l'espace d'un seul jour et d'une seule nuit funestes, l'Atlantide fut engloutie par les flots. Sans laisser de traces.
    2004, au large de la Grèce : Lors de l'exploration sous-marine d'une épave minoenne, Jack Howard et son équipe d'archéologues mettent la main sur un disque en or massif d'un éclat intense qui, pourrait bien être la clé de la cité perdue.
    2004, nécropole en Egypte : Le professeur Hiebermeyer découvre avec stupéfaction, sur le corps emmailloté d'une momie du sixième siècle av. J.-C, un papyrus rédigé en grec de l'époque de Ptolémée. Plus étonnant encore, ce papyrus mentionne le mot Atlantis et donne la carte de la cité perdue. Coïncidence ou manipulation ? A partir de ces deux découvertes, c'est toute la science archéologique qui est remise en cause.
    Même les scientifiques les plus sceptiques doivent se rendre à la raison : l'Atlantide n'est peut-être pas un mythe, un âge d'or légendaire... mais une réalité. Jack et Katya, une archéologue russe aussi séduisante que brillante, décident alors de mener leur enquête sur les causes de la disparition de l'Atlantide et partent à sa recherche. Mais ils ne sont pas les seuls à connaître l'emplacement de la cité perdue...
    Ce qu'ils ont trouvé dépasse leurs rêves les plus fous mais aiguise les convoitises de chercheurs plus ou moins scrupuleux et de guérilleros prêts à tout pour mettre la main pur le trésor des Atlantes.

    Résumé électre : Jack Howard et son équipe d'archéologues découvrent un disque d'or gravé de symboles mystérieux dans une épave minoenne. Au même moment en Egypte, le professeur Hiebermeyer met la main sur un papyrus comportant le mot Atlantis. Ces découvertes relancent l'intérêt des chercheurs pour l'Atlantide et également de personnes moins bien intentionnées... Premier roman.

    Mon avis : Un peu mitigé, je ne sais pas si c'est parce que l'auteur est un universaire de Cambridge, mais il a tendance à expliquer un peu, beaucoup les choses. Par exemple " l'immense rotor à 5 pales tournait déjà, car les deux turbomoteurs Isotov TV3-117 de 2.200 chevaux devaient chauffer pendant les vérifications de prévol" ou encore "Nous venons d'envoyer un courant électromagnétique de 140 volts à travers les diodes pour magnétiser le HE-4", bon vous voyez l'idée ! En plus Jack, Katya et Costa, sont sacrément balèzes en techniques de survie ce qui peut surprendre pour des scientifiques (même si on précise qu'ils sont passés par des bases de l'Otan). Il y a aussi pas mal de scènes de batailles avec le méchant de l'histoire. Ceci mis de côté, la partie purement archéologique est sympa à suivre, la découverte de l'Atlantide donne lieu à des descriptions somptueuses et on se dit que l'existence de ce continent pourrait expliquer de nombreuses choses au niveau des mythes comme le Déluge, des concordances que l'on trouve dans les langues indo-européennes. De plus l'enchaînement des évènements historiques comme il est proposé paraît très réaliste, on ne peut pas s'empêcher de se dire "Et pourquoi pas, et si nous avions tous en nous un peu d'Atlante ?" Ca fait rêver non ? Donc en zappant les parties trop techniques, un livre intéressant, même si je trouve qu'il n'est pas comme le dit la 4ème de couverture "le da Vinci code d'une nouvelle génération".
     

     


    2 commentaires
  •  Encore un feuilleton pas tout jeune, Serpico, avec le très craquant David Birney, il a été diffusé en France à partir de 1978. Et un incorruptible, un.

    Le générique comme d'habitude. Ca vous rappelle quelque chose tout ça ?


    10 commentaires
  •  Encore un feuilleton pas tout jeune, Serpico, avec le très craquant David Birney, il a été diffusé en France à partir de 1978. Et un incorruptible, un.

    Le générique comme d'habitude. Ca vous rappelle quelque chose tout ça ?


    10 commentaires
  • "Dans une époque de corruption, l'absence et l'excès de la flatterie sont également dangereux" Tacite
    "Mieux vaut se tromper en agissant que de refuser d'agir. La stagnation est pire que la mort, elle est aussi corruption" William Gillmore Simms

    2 commentaires