• "La faillite de notre monde c'est le bruit. Nous avons besoin d'espaces silencieux" Jacques Folch Ribas
    "Parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence" Euripide
    "La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence" Miles Davis

    11 commentaires
  • "La faillite de notre monde c'est le bruit. Nous avons besoin d'espaces silencieux" Jacques Folch Ribas
    "Parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence" Euripide
    "La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence" Miles Davis

    11 commentaires
  • Nouvelle consigne de Papier libre : le silence

    Silence vibrant des ronronnements de ma jeune chatte
    Silence pépiant de l’oiseau dans mon jardin
    Silence pétillant du feu dans la cheminée
    Silence crépitant de la pluie sur mon toit
    Silence bruissant de l’eau lorsque je nage
    Silence roucoulant du pigeon dans mon sapin
    Silence jacassant du vent dans les feuilles
    Silence riant d’un enfant au loin
    Silence tintinnabulant de la cloche de l’église
    Silence fracassant du tonnerre
    Silence murmurant du ruisseau
    Silence rassurant du souffle du bébé
    Silence apaisant du battement de mon cœur
    Silence craquant de la page tournée
    Silence déferlant de la vague sur le sable
    Silence insinuant du tic-tac de l’horloge
    Silence bouillonnant de la cascade
    Silence crissant de la feuille morte sous mon pied
    Silence pétillant de la fontaine
    Silence frémissant de l’animal caressé
    Silence lénifiant de la cigale dans la garrigue
    Silence de tous ces sons qui font la vie
    Silence de tous ces sons qui nous bercent et nous tranquillisent
    Silence de tous ces sons loin des bruits de la ville

    P7270028.JPG

    6 commentaires
  • Nouvelle consigne de Papier libre : le silence

    Silence vibrant des ronronnements de ma jeune chatte
    Silence pépiant de l’oiseau dans mon jardin
    Silence pétillant du feu dans la cheminée
    Silence crépitant de la pluie sur mon toit
    Silence bruissant de l’eau lorsque je nage
    Silence roucoulant du pigeon dans mon sapin
    Silence jacassant du vent dans les feuilles
    Silence riant d’un enfant au loin
    Silence tintinnabulant de la cloche de l’église
    Silence fracassant du tonnerre
    Silence murmurant du ruisseau
    Silence rassurant du souffle du bébé
    Silence apaisant du battement de mon cœur
    Silence craquant de la page tournée
    Silence déferlant de la vague sur le sable
    Silence insinuant du tic-tac de l’horloge
    Silence bouillonnant de la cascade
    Silence crissant de la feuille morte sous mon pied
    Silence pétillant de la fontaine
    Silence frémissant de l’animal caressé
    Silence lénifiant de la cigale dans la garrigue
    Silence de tous ces sons qui font la vie
    Silence de tous ces sons qui nous bercent et nous tranquillisent
    Silence de tous ces sons loin des bruits de la ville

    P7270028.JPG

    6 commentaires
  • Après Francis, Clem et Miss Papatte, je me lance aussi dans le vrai et faux. Donc une seule affirmation est exacte, à vous de la trouver. Pour vous aider je situe toutes mes petites histoires dans les années 60 lorsque je vivais dans une caserne de pompiers (si, si, ça va vous aider)

    1) Lors d'un 14 juillet mémorable, en tant que fille du chef de corps, j'ai dû chanter la Marseillaise (l'horreur intégrale).

    2) A ma première (et dernière) descente le long du mat qui reliait la chambrée au garage, je me suis mal réceptionnée et je me suis foulé une cheville (bon plus de peur que de mal).

    3) Sur demande pressante du responsable des appelés, je suis devenue instructrice dans l'art et la manière de grimper à la corde lisse.

    4) Après une longue journée de jeu, je me suis endormie à l'arrière du fourgon pompe et je me suis retrouvée embarquée dans une intervention (à la grande fureur de mon père).

    Et juste pour le fun, une véritable affirmation : ma belle trottinette rouge (eh oui on ne se refait pas, et oui ça existait déjà à l'époque) s'est retrouvée aplatie par la grande échelle (et comme disait Bourvil, elle roulait un peu moins bien après).

    A vous de jouer !

    18 commentaires