• Je suis à peu près sûre que nous n'êtes pas nombreux à connaître cet excellent chanteur Karim Kacel, ici pour en savoir plus sur lui.
    Et ici, une de ses plus belles chansons (mais il y en a d'autres si vous trouvez ces disques n'hésitez pas, paroles et musiques sont des réussites)


    10 commentaires
  • Je suis à peu près sûre que nous n'êtes pas nombreux à connaître cet excellent chanteur Karim Kacel, ici pour en savoir plus sur lui.
    Et ici, une de ses plus belles chansons (mais il y en a d'autres si vous trouvez ces disques n'hésitez pas, paroles et musiques sont des réussites)


    10 commentaires
  • Je vous laisse encore chercher un peu vos collections mystère, réponse demain promis.
    En attendant juste l'histoire du jour au bureau.
    J'ai des collègues au curieux sens de l'humour. Tout à l'heure, je croise sortant de mon bureau, Richard, magasinier et pompier volontaire de son état, complètement hilare le loustic.
    J'aurais du me douter de quelque chose. Il a beau avoir bientôt 27 ans, ce n'est qu'un grand gamin, du genre qui ne vieillira jamais.
    Je trouve sur mon bureau un livre de Nancy Taylor Rosenberg intitulé "Justice aveugle" et un petit mot de l'affreux garnement "une justice aveugle pour toi Martine", pas de doute y a un lézard, d'habitude ces jeunes gens auraient tendance à larguer le bouquin sur mon bureau et débrouille toi ma fille pour trouver le problème.
    Bon je prends le livre pour l'examiner histoire de voir où est le blème.
    Et là, toc entre la couverture et la page de garde une superbe mouche bien grassouillette, écrabouillée et fossilisée. Pouah, beurk !!! Il y a vraiment des lecteurs peu respectueux du bien commun et franchement je me demande comment celui-ci a réussi à choper la bestiole, le livre aurait eu une couverture rigide encore ça pouvait se comprendre, mais là avec une couverture souple et en première page c'est quasiment incompréhensible.
    Ou c'était un lecteur particulièrement pervers qui guettait la mouche ou celle-ci était d'un âge avancé et ne disposait plus de tous ses moyens.
    Bref, pas trente-six solutions jouer du coupe-papier pour gratouiller la dépouille hors de la page et du papier de verre pour effacer les dernières traces biologiques.
    Ensuite, coincer le sale gamin pour le remercier de son cadeau. Rien qu'à voir sa mine réjouie et heureuse je n'ai pas pu m'empêcher de rire aussi. Il a le don de mettre les gens de bonne humeur même en faisant des tours pendables. J'espère sincèrement que s'il lui vient un peu de plomb dans la tête il conservera ce don rare d'être heureux d'un rien !

    6 commentaires
  • Je vous laisse encore chercher un peu vos collections mystère, réponse demain promis.
    En attendant juste l'histoire du jour au bureau.
    J'ai des collègues au curieux sens de l'humour. Tout à l'heure, je croise sortant de mon bureau, Richard, magasinier et pompier volontaire de son état, complètement hilare le loustic.
    J'aurais du me douter de quelque chose. Il a beau avoir bientôt 27 ans, ce n'est qu'un grand gamin, du genre qui ne vieillira jamais.
    Je trouve sur mon bureau un livre de Nancy Taylor Rosenberg intitulé "Justice aveugle" et un petit mot de l'affreux garnement "une justice aveugle pour toi Martine", pas de doute y a un lézard, d'habitude ces jeunes gens auraient tendance à larguer le bouquin sur mon bureau et débrouille toi ma fille pour trouver le problème.
    Bon je prends le livre pour l'examiner histoire de voir où est le blème.
    Et là, toc entre la couverture et la page de garde une superbe mouche bien grassouillette, écrabouillée et fossilisée. Pouah, beurk !!! Il y a vraiment des lecteurs peu respectueux du bien commun et franchement je me demande comment celui-ci a réussi à choper la bestiole, le livre aurait eu une couverture rigide encore ça pouvait se comprendre, mais là avec une couverture souple et en première page c'est quasiment incompréhensible.
    Ou c'était un lecteur particulièrement pervers qui guettait la mouche ou celle-ci était d'un âge avancé et ne disposait plus de tous ses moyens.
    Bref, pas trente-six solutions jouer du coupe-papier pour gratouiller la dépouille hors de la page et du papier de verre pour effacer les dernières traces biologiques.
    Ensuite, coincer le sale gamin pour le remercier de son cadeau. Rien qu'à voir sa mine réjouie et heureuse je n'ai pas pu m'empêcher de rire aussi. Il a le don de mettre les gens de bonne humeur même en faisant des tours pendables. J'espère sincèrement que s'il lui vient un peu de plomb dans la tête il conservera ce don rare d'être heureux d'un rien !

    6 commentaires
  • Le thème de cette semaine : la douceur. A vous de me dire laquelle vous préférez.

    Voilà donc de la douceur ensoleillée et pelucheuse
     

    Et presque la même, mais avec ma vedette préférée en prime (diva appâtée à la croquette, elle ne voulait pas monter sur le fauteuil avec ces bestioles inconnues, mais deux pattes être pleine de ressources ughh)




    20 commentaires