• Sympa la fille, j'aurais pu vous faire lanterner encore un peu, mais bon ...

    Bon, donc j'ai un drôle de petit bonhomme dans le creux de la main.

    "Qui es-tu petit ?"
    "Elfie" me répond une petite voix boudeuse.
    "Enchantée, mais encore ?".
    Et là, il me raconte son aventure et me précise qu'avec sa famille, ils ont élu domicile dans mon grand placard fourre-tout.

    Ben vlà autre chose, j'ai des locataires, une famille de minuscules farfadets.

    Mais, c'est qu'il se met en colère maintenant qu'il est remis de ses émotions le bout de chou. Il râle que mes livres envahissent tout l'espace vital, que ma Thalis veut le dévorer, bref, il en a marre.

    Pour calmer le jeu, je le présente en bonne et due forme à ma chatoune qui, magnanime, accepte de ne plus essayer de jouer à la souris avec lui.

    Le problème des livres est plus difficile à résoudre. La bibliomaniaque que je suis ne peut s'en passer.

    Après quelques tâtonnements, Elfie et moi nous apercevons que les livres qui cherchent à le gober sont ceux que j'ai particulièrement aimé et dans lesquels je me perds encore régulièrement avec plaisir, mais moi je suis trop grande pour qu'ils puissent m'avaler complètement, ben quoi, ça ne vous est jamais arrivé de vous perdre dans un livre et d'oublier le monde extérieur ?

    Donc problème résolu, je planque ces livres dans une vitrine et plus de risque pour mes petits invités. Promis, si j'en sors un, je le fermerai avec un élastique après lecture pour qu'il ne puisse plus avaler qui que ce soit.

    Et voilà mon drôle de petit bonhomme me serre à deux mains le bout du doigt, saute à terre et part rejoindre sa famille. A mon avis, ça va barder pour son matricule dans le placard fourre-tout parce que je viens de repérer la minuscule figure furibonde de sa maman qui l'attend au coin de la porte, espérons que la résolution du problème des livres lui vaudra l'indulgence de sa mère !


    18 commentaires
  • Petite précision pour cette réalisation en argile. J'ai trouvé l'idée dans un marché de potier, les réalisations étaient bien plus soignées mais j'avais trouvé le thème de ce petit bonhomme glissant dans le livre très amusante.
    Comme d'habitude peinture à maquette, pour la couverture du livre elle a été appliquée avec une éponge pour lui donner une texture un peu granuleuse comme le cuir. La feuille d'or en revanche a eu du mal à tenir sur la tranche. Je voulais également écrire un titre en doré sur le dos et la couverture, mais je n'ai jamais trouvé l'occasion ou plutôt le courage.

    2 commentaires
  • Petite précision pour cette réalisation en argile. J'ai trouvé l'idée dans un marché de potier, les réalisations étaient bien plus soignées mais j'avais trouvé le thème de ce petit bonhomme glissant dans le livre très amusante.
    Comme d'habitude peinture à maquette, pour la couverture du livre elle a été appliquée avec une éponge pour lui donner une texture un peu granuleuse comme le cuir. La feuille d'or en revanche a eu du mal à tenir sur la tranche. Je voulais également écrire un titre en doré sur le dos et la couverture, mais je n'ai jamais trouvé l'occasion ou plutôt le courage.

    2 commentaires
  • Vous avez bien remarqué aussi là, j'ai mis Suite, pas suite et fin. Je suis vraiment une horreur.

    Bonjour à tous. Hier, nous avons laissé un certain Elfie en fâcheuse posture, reprenons donc le fil de notre histoire.

    Je vaquais à mes occupations, j'avais bien vu que ma Thalis avait comme un sourire très Cheshire au coin du museau, mais je n'avais pas creusé la question, jusqu'à ce que j'entende un tout petit "au secours, à moi".

    Ben vlà autre chose, que se passe-t-il ? Je jette un coup d'œil à ma minette mais elle s'éloigne, très digne, tête et queue haute, limite dédaigneuse, "Qui moi ? Mais je n'ai rien fait" enfin vous voyez le style.

    Et j'entends toujours le petit pépiement "au secours, à moi". Je regarde autour de moi et soudain du coin de l'œil je perçois un mouvement et que vois-je ? Cà  :

    Non ce n'est pas moi qui ai pris la photo, mon APN s'en est chargé tout seul comme un grand, j'avais autre chose à faire. Je saisis le livre (comme est-il arrivé sur l'arbre à chat d'ailleurs celui-là ?) et j'attrape tout doucement du bout des doigts les petits pieds qui s'agitent et je commence à tirer doucement. "Non, aïe, pas comme ça, ça fait mal".

    Ah oui évidemment à cheval comme ça sur les feuilles ça ne doit pas être confortable. Alors je soulève les petites gambettes vers le haut et tout à coup émerge un drôle de petit bonhomme, des cheveux roux tout hirsutes, dans un visage rond comme une bille deux grands yeux verts et jaunes, un minuscule nez en trompette, une petite bouche en cœur et un rigolo menton pointu.

    Je le mets dans le creux de ma main et je le regarde de plus près, il est à croquer ce petit bonhomme qui tire son pourpoint rouge sur ces marrants collants noirs.

    Pour en savoir plus, il va falloir attendre demain.



    20 commentaires
  • Vous avez bien remarqué aussi là, j'ai mis Suite, pas suite et fin. Je suis vraiment une horreur.

    Bonjour à tous. Hier, nous avons laissé un certain Elfie en fâcheuse posture, reprenons donc le fil de notre histoire.

    Je vaquais à mes occupations, j'avais bien vu que ma Thalis avait comme un sourire très Cheshire au coin du museau, mais je n'avais pas creusé la question, jusqu'à ce que j'entende un tout petit "au secours, à moi".

    Ben vlà autre chose, que se passe-t-il ? Je jette un coup d'œil à ma minette mais elle s'éloigne, très digne, tête et queue haute, limite dédaigneuse, "Qui moi ? Mais je n'ai rien fait" enfin vous voyez le style.

    Et j'entends toujours le petit pépiement "au secours, à moi". Je regarde autour de moi et soudain du coin de l'œil je perçois un mouvement et que vois-je ? Cà  :

    Non ce n'est pas moi qui ai pris la photo, mon APN s'en est chargé tout seul comme un grand, j'avais autre chose à faire. Je saisis le livre (comme est-il arrivé sur l'arbre à chat d'ailleurs celui-là ?) et j'attrape tout doucement du bout des doigts les petits pieds qui s'agitent et je commence à tirer doucement. "Non, aïe, pas comme ça, ça fait mal".

    Ah oui évidemment à cheval comme ça sur les feuilles ça ne doit pas être confortable. Alors je soulève les petites gambettes vers le haut et tout à coup émerge un drôle de petit bonhomme, des cheveux roux tout hirsutes, dans un visage rond comme une bille deux grands yeux verts et jaunes, un minuscule nez en trompette, une petite bouche en cœur et un rigolo menton pointu.

    Je le mets dans le creux de ma main et je le regarde de plus près, il est à croquer ce petit bonhomme qui tire son pourpoint rouge sur ces marrants collants noirs.

    Pour en savoir plus, il va falloir attendre demain.



    20 commentaires