• Tordu - Jonathan Kellerman

    Résumé Decitre : Cette fois, l'inspectrice du LAPD Petra Connor est seule pour élucider un quadruple meurtre. Abattues par un tireur qui passait en voiture, les victimes ont été tuées au hasard. Une seule n'est toujours pas identifiée plusieurs jours après le massacre. Aucune piste et aucun mobile apparent. Résoudre l'affaire semble voué à l'échec jusqu'à ce que Petra décide de filer un témoin dont la vie paraît très fortement menacée. Mais l'inspectrice n'est pas au bout de ses peines : au commissariat, certains aimeraient bien lui saboter son enquête et, côté cœur, sa vie sentimentale n'a rien d'enthousiasmant. Et voilà qu'un petit génie des statistiques lui est adjoint comme stagiaire. En plus de devoir lui apprendre les ficelles du métier, Petra découvre que monsieur aurait des idées sur l'affaire. Celle-ci aurait deux points communs avec d'autres meurtres non résolus : les victimes ont été tuées de la même manière et à la même date. Et cette date approche...

    Mon avis : Bon déjà voilà l'exemple type d'un résumé qu n'a pas grand chose à voir avec le livre. Il n'y a pas une seule enquête mais belle et bien deux, la fusillade sur laquelle Petra travaille en solo, et une enquête sur des meurtres en série découverts par le jeune stagiaire au demeurant timide et plutôt sympathique ce que ne fait pas ressortir le résumé. Enfin, quand un monsieur vous propose de vivre avec lui peut-on dire que sa vie sentimentale n'est pas enthousiasmante. Bref, le roman en lui-même est bien ficelé et on suit avec intérêt les deux enquêtes et heureusement qu'Eric le partenaire et amant de Petra est là pour lui donner un coup de main, parce que c'est vrai que la pauvre n'est guère soutenue par sa hiérarchie, quant au tueur en série son mobile sort de l'ordinaire. Bref, un Kellerman tout à fait honnête.


    2 commentaires
  • Pour Photomadaire sur le thème de l'attente, voilà "Attente de renaissance"




    26 commentaires
  • Pour Photomadaire sur le thème de l'attente, voilà "Attente de renaissance"




    26 commentaires
  • Sachez-le à cause du Défi du samedi, nous avons failli ne pas passer en 2009.

    Nous sommes le 31 décembre, il est 23h59, et un incroyable obstacle empêche le monde de basculer dans la nouvelle année. Quel est-il, ce terrible contretemps?
    Vous saurez l'éviter pour garantir le passage à la nouvelle année.

    Le Maître du Temps est drôlement embêté.

    Il voit bien qu'il y a un problème dans sa horloge à eau, il manque une goutte, une toute petite goutte.

    Or cette toute petite goutte représente la minute avant le début de la nouvelle année.

    Bon vous me direz une horloge à eau, ça fait un peu vieillot.

    Certes, mais le Maître du Temps y est attaché. Ca fait des milliers d'années qu'il s'en sert et les inventions nouvelles comme les horloges atomiques et autres ne lui plaisent pas. Et puis, il faut le reconnaître elle a de l'allure cette horloge à eau.

    Seulement voilà, il y a une toute petite brèche tout en haut et lorsque l'eau prévue pour l'année qui finit de s'écouler y a déversée, la petite goutte de la dernière minute en a profité pour prendre le large.

    Et le voilà donc à une minute de la nouvelle année dans les premiers pays à changer d'année avec des gugusses qui restent coincés sur "plus qu'une minute, plus qu'une minute, plus…." Bref c'est agaçant.

    Ailleurs, d'autres n'arrêtent pas de lever une jambe pour la poser hors du lit, ailleurs encore une bombe est sur le point d'éclater encore quelques instants à vivre pour les innocents de l'autre côté, ici un enfant cherche à naître tandis qu'un vieillard aspire au repos, là la voiture n'a pas encore embouti l'arbre, là les lèvres de la mère restent à quelques millimètres de la joue de son enfant. Bref le monde est bloqué à cause d'une toute petite goutte.

    Où est-elle donc passée ?

    Ah, la voilà qui zigzague tous azimuts cette petite friponne.

    Au début de cette année elle a bien vu qu'elle pouvait passer une année à se promener, plutôt que de rester enfermée avec ses sœurs dans ce bidule bizarre, alors elle en a profité.

    Elle s'est étirée, et plop elle s'est évadée du château du Temps.

    Et depuis elle se balade dans le monde.

    Elle en a vu des choses, des belles, des moches. Elle s'est amusée avec ses frères et sœurs de l'extérieur, pluie, neige, grêle. Elle s'est baignée avec ceux des rivières et des mers, même si parfois (enfin même souvent) ils n'étaient pas vraiment propres. Elle s'est attardée sur les fleurs avec ses cousines rosée. Elle s'est mêlée aux pleurs d'un enfant battu. Elle a glissé quelques instants sur les lèvres du soldat mourant pour le soulager. Elle a joué à créer des arcs-en-ciel. Bref, elle a profité des beautés et des horreurs du monde.

    Maintenant, il est temps pour elle de rentrer à la maison. Elle sait que le Maître du Temps l'attend avec impatience pour que l'ancienne année s'achève et que la nouvelle commence. Elle est d'ailleurs un peu en retard, mais si peu. Une chose est sûre, pourvu que la petite brèche ne soit pas rebouchée pour qu'une petite minute de temps puisse être libre l'année prochaine de parcourir le monde à son tour.

    Voilà le château du temps est là, elle se glisse dans la horloge à eau et dégringole jusqu'au fond, son rôle est rempli et elle emporte pleins de souvenirs à raconter là où elle va.

    "Zéro, 2009 bravo"

    "Allez au boulot il faut tout préparer pour ce soir"

    "Déflagration… le sang gicle, la mort s'invite"

    "Ouinnnnnn, bravo Madame voilà un beau petit garçon et attention voilà votre petite fille qui s'annonce"

    "Adieu à tous, j'ai bien vécu"

    "Bon sang quel choc ! Heureusement que j'étais attaché"

    "Oui mon amour, un gros bisou, viens vite"

    Bonne année à tous.


    30 commentaires
  • Sachez-le à cause du Défi du samedi, nous avons failli ne pas passer en 2009.

    Nous sommes le 31 décembre, il est 23h59, et un incroyable obstacle empêche le monde de basculer dans la nouvelle année. Quel est-il, ce terrible contretemps?
    Vous saurez l'éviter pour garantir le passage à la nouvelle année.

    Le Maître du Temps est drôlement embêté.

    Il voit bien qu'il y a un problème dans sa horloge à eau, il manque une goutte, une toute petite goutte.

    Or cette toute petite goutte représente la minute avant le début de la nouvelle année.

    Bon vous me direz une horloge à eau, ça fait un peu vieillot.

    Certes, mais le Maître du Temps y est attaché. Ca fait des milliers d'années qu'il s'en sert et les inventions nouvelles comme les horloges atomiques et autres ne lui plaisent pas. Et puis, il faut le reconnaître elle a de l'allure cette horloge à eau.

    Seulement voilà, il y a une toute petite brèche tout en haut et lorsque l'eau prévue pour l'année qui finit de s'écouler y a déversée, la petite goutte de la dernière minute en a profité pour prendre le large.

    Et le voilà donc à une minute de la nouvelle année dans les premiers pays à changer d'année avec des gugusses qui restent coincés sur "plus qu'une minute, plus qu'une minute, plus…." Bref c'est agaçant.

    Ailleurs, d'autres n'arrêtent pas de lever une jambe pour la poser hors du lit, ailleurs encore une bombe est sur le point d'éclater encore quelques instants à vivre pour les innocents de l'autre côté, ici un enfant cherche à naître tandis qu'un vieillard aspire au repos, là la voiture n'a pas encore embouti l'arbre, là les lèvres de la mère restent à quelques millimètres de la joue de son enfant. Bref le monde est bloqué à cause d'une toute petite goutte.

    Où est-elle donc passée ?

    Ah, la voilà qui zigzague tous azimuts cette petite friponne.

    Au début de cette année elle a bien vu qu'elle pouvait passer une année à se promener, plutôt que de rester enfermée avec ses sœurs dans ce bidule bizarre, alors elle en a profité.

    Elle s'est étirée, et plop elle s'est évadée du château du Temps.

    Et depuis elle se balade dans le monde.

    Elle en a vu des choses, des belles, des moches. Elle s'est amusée avec ses frères et sœurs de l'extérieur, pluie, neige, grêle. Elle s'est baignée avec ceux des rivières et des mers, même si parfois (enfin même souvent) ils n'étaient pas vraiment propres. Elle s'est attardée sur les fleurs avec ses cousines rosée. Elle s'est mêlée aux pleurs d'un enfant battu. Elle a glissé quelques instants sur les lèvres du soldat mourant pour le soulager. Elle a joué à créer des arcs-en-ciel. Bref, elle a profité des beautés et des horreurs du monde.

    Maintenant, il est temps pour elle de rentrer à la maison. Elle sait que le Maître du Temps l'attend avec impatience pour que l'ancienne année s'achève et que la nouvelle commence. Elle est d'ailleurs un peu en retard, mais si peu. Une chose est sûre, pourvu que la petite brèche ne soit pas rebouchée pour qu'une petite minute de temps puisse être libre l'année prochaine de parcourir le monde à son tour.

    Voilà le château du temps est là, elle se glisse dans la horloge à eau et dégringole jusqu'au fond, son rôle est rempli et elle emporte pleins de souvenirs à raconter là où elle va.

    "Zéro, 2009 bravo"

    "Allez au boulot il faut tout préparer pour ce soir"

    "Déflagration… le sang gicle, la mort s'invite"

    "Ouinnnnnn, bravo Madame voilà un beau petit garçon et attention voilà votre petite fille qui s'annonce"

    "Adieu à tous, j'ai bien vécu"

    "Bon sang quel choc ! Heureusement que j'étais attaché"

    "Oui mon amour, un gros bisou, viens vite"

    Bonne année à tous.


    30 commentaires