• Thème de la semaine de Dana. N'ayant pas de potager, j'ai été chercher ailleurs.
    Qu'est-ce ? Une cabine de bain au bord de la plage ?


    Que nenni, il s'agit des jardins ouvriers d'Evreux, gentiment arrangés n'est-ce pas ?






    36 commentaires
  • Thème de la semaine de Dana. N'ayant pas de potager, j'ai été chercher ailleurs.
    Qu'est-ce ? Une cabine de bain au bord de la plage ?


    Que nenni, il s'agit des jardins ouvriers d'Evreux, gentiment arrangés n'est-ce pas ?






    36 commentaires
  • Immortel - Craig Russel

    Résumé decitre : À peine rentré de vacances idylliques, le commissaire Fabel est confronté à des meurtres dont l'horreur le pousse à s'interroger: a-t-il vraiment choisi la carrière qui lui convenait? Les deux victimes, sauvagement égorgées et scalpées, sont des personnalités éminentes de la société hambourgeoise qui avaient jusqu'alors réussi à dissimuler leur implication dans la " révolution " des années 70. La panique gagne les membres survivants du petit groupe d'activistes d'extrême gauche dont ils faisaient partie. Fabel devra établir le lien entre la découverte sur un chantier de construction d'un corps momifié depuis des siècles, les cheveux roux, coupés vingt ans plus tôt, que l'on a retrouvés sur chaque scène de crime, et un tueur qui, persuadé d'être réincarné, poursuit d'une vengeance terrible des hommes qui l'auraient trahi dans une vie antérieure. Dans la plus pure tradition du " police procédural ", mais sur un mode particulièrement sanglant, Craig Russell continue d'analyser- l'Allemagne contemporaine à la lumière de son histoire, en privilégiant, cette fois, le terrorisme des années 60-70.

    Mon avis : Tout d'abord petite mise au point par rapport au résumé : le corps momifié trouvé sur le chantier de construction remonte en réalité seulement à la seconde guerre mondiale et aux bombardements dévastateurs subis par Hambourg en 1943. C'est la momie vieille de plusieurs siècles mais découverte en 1900 qui joue un rôle dans l'histoire. Bon ceci étant posé, je ne me lasse toujours pas des enquêtes de Jan Fabel, d'autant que Craig Russell joue aussi la carte "pédagogique", ici avec le terrorismes des années 70 ce qui ancre encore mieux l'histoire. Dans ce roman plus particulièrement, Jan se pose des questions quant à sa vocation et par rapport aux deux précédents, une partie de son équipe est un peu moins présente. C'est tout à fait palpitant et bien sûr la révélation de l'identité du coupable est inattendue et il faut reconnaître qu'il règle des comptes qui devaient l'être, même si sa façon de procéder est carrrément violente. La lecture des deux précédents livres n'est pas absolument nécessaire, mais elle est utile pour bien se répérer dans l'équipe de Jan Fabel et notamment pour comprendre les réactions des uns et des autres. Il n'y a plus qu'à attendre le suivant parce que l'avenir professionnel de notre commissaire n'est pas réglé à la fin de ce livre.

    Ci-après des liens vers des sites qui parlent des momies dont il est fait allusion dans le livre et qui sont bien réelles.

    Beauté de Loulan et l'homme de Cherchen : http://www.dark-stories.com/momies_blanches_du_xinjiang.htm
    Franz le rouge : http://www.civilization.ca/media/docs/fsbog01f.html



    6 commentaires
  • Immortel - Craig Russel

    Résumé decitre : À peine rentré de vacances idylliques, le commissaire Fabel est confronté à des meurtres dont l'horreur le pousse à s'interroger: a-t-il vraiment choisi la carrière qui lui convenait? Les deux victimes, sauvagement égorgées et scalpées, sont des personnalités éminentes de la société hambourgeoise qui avaient jusqu'alors réussi à dissimuler leur implication dans la " révolution " des années 70. La panique gagne les membres survivants du petit groupe d'activistes d'extrême gauche dont ils faisaient partie. Fabel devra établir le lien entre la découverte sur un chantier de construction d'un corps momifié depuis des siècles, les cheveux roux, coupés vingt ans plus tôt, que l'on a retrouvés sur chaque scène de crime, et un tueur qui, persuadé d'être réincarné, poursuit d'une vengeance terrible des hommes qui l'auraient trahi dans une vie antérieure. Dans la plus pure tradition du " police procédural ", mais sur un mode particulièrement sanglant, Craig Russell continue d'analyser- l'Allemagne contemporaine à la lumière de son histoire, en privilégiant, cette fois, le terrorisme des années 60-70.

    Mon avis : Tout d'abord petite mise au point par rapport au résumé : le corps momifié trouvé sur le chantier de construction remonte en réalité seulement à la seconde guerre mondiale et aux bombardements dévastateurs subis par Hambourg en 1943. C'est la momie vieille de plusieurs siècles mais découverte en 1900 qui joue un rôle dans l'histoire. Bon ceci étant posé, je ne me lasse toujours pas des enquêtes de Jan Fabel, d'autant que Craig Russell joue aussi la carte "pédagogique", ici avec le terrorismes des années 70 ce qui ancre encore mieux l'histoire. Dans ce roman plus particulièrement, Jan se pose des questions quant à sa vocation et par rapport aux deux précédents, une partie de son équipe est un peu moins présente. C'est tout à fait palpitant et bien sûr la révélation de l'identité du coupable est inattendue et il faut reconnaître qu'il règle des comptes qui devaient l'être, même si sa façon de procéder est carrrément violente. La lecture des deux précédents livres n'est pas absolument nécessaire, mais elle est utile pour bien se répérer dans l'équipe de Jan Fabel et notamment pour comprendre les réactions des uns et des autres. Il n'y a plus qu'à attendre le suivant parce que l'avenir professionnel de notre commissaire n'est pas réglé à la fin de ce livre.

    Ci-après des liens vers des sites qui parlent des momies dont il est fait allusion dans le livre et qui sont bien réelles.

    Beauté de Loulan et l'homme de Cherchen : http://www.dark-stories.com/momies_blanches_du_xinjiang.htm
    Franz le rouge : http://www.civilization.ca/media/docs/fsbog01f.html



    6 commentaires
  • Pour le concours de Dana sur la communication, voici "le bisou esquimau" entre Mademoiselle Thalis et son jeune deux pattes, ils se comprennent bien c'est deux là. Après je vous mets la réponse à ma petite énigme.




    24 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires