• Bigornette lance un nouveau jeu pour le mercredi. Il s'agit pour sa communauté de la Récréa-Bigornette de plancher de n'importe quelle façon, sur un prénom. Pour le rodage elle nous propose Paterne.

    Patelin, le Père Paterne observe ses ouailles. Bien dodues elles sont, après son sermon, prêtes à trousser et à détrousser. Tout à l'heure, il les recevra les unes après les autres dans son confessionnal. Il écoutera, paternel les péchés qui lui seront confessés, puis il renverra tous ces braves gens avec quelques pater et quelques avé Maria à réciter, tout en leur glissant à l'oreille que, décidément le toit de l'église aurait bien besoin de quelques réparations, cette église qui les réunit comme une poule ses poussins et qui leur permet de repartir avec une conscience toute blanche, bien lessivée. Ne vaut-elle pas un petit coup de pouce de leur part ? Que ne faut-il pas faire quand les corbeilles de la quête reviennent toutes efflanquées ? Le Père Paterne ne se sent pas le moins du monde embarrassé de jouer sur le sentiment de culpabilité de ses paroissiens leur bien-être n'a pas de prix n'est-ce pas ? Et d'un pas tranquille, le Père Paterne retournera, après son office, au presbytère, retrouver son chat qui par un heureux hasard s'appelle lui aussi Paterne et qui débonnaire surveille ses propres ouailles dodues à plumer et à déplumer mais pour des motifs bien moins altruistes que son aimable homonyme même si lui aussi apprécie de temps à autre un pigeon aux petits pois.

     


    12 commentaires
  • Bigornette lance un nouveau jeu pour le mercredi. Il s'agit pour sa communauté de la Récréa-Bigornette de plancher de n'importe quelle façon, sur un prénom. Pour le rodage elle nous propose Paterne.

    Patelin, le Père Paterne observe ses ouailles. Bien dodues elles sont, après son sermon, prêtes à trousser et à détrousser. Tout à l'heure, il les recevra les unes après les autres dans son confessionnal. Il écoutera, paternel les péchés qui lui seront confessés, puis il renverra tous ces braves gens avec quelques pater et quelques avé Maria à réciter, tout en leur glissant à l'oreille que, décidément le toit de l'église aurait bien besoin de quelques réparations, cette église qui les réunit comme une poule ses poussins et qui leur permet de repartir avec une conscience toute blanche, bien lessivée. Ne vaut-elle pas un petit coup de pouce de leur part ? Que ne faut-il pas faire quand les corbeilles de la quête reviennent toutes efflanquées ? Le Père Paterne ne se sent pas le moins du monde embarrassé de jouer sur le sentiment de culpabilité de ses paroissiens leur bien-être n'a pas de prix n'est-ce pas ? Et d'un pas tranquille, le Père Paterne retournera, après son office, au presbytère, retrouver son chat qui par un heureux hasard s'appelle lui aussi Paterne et qui débonnaire surveille ses propres ouailles dodues à plumer et à déplumer mais pour des motifs bien moins altruistes que son aimable homonyme même si lui aussi apprécie de temps à autre un pigeon aux petits pois.

     


    12 commentaires
  • Certaines parmi vous viennent de perdre un petit animal auquel elles tenaient beaucoup., elles ont de la peine et nous aussi. Ceci est une petite histoire que j'avais écrite il y a quelques temps quand une autre blogueuse avait vu partir sa petite chatte.

     

    "Allô ! La BIST ?"

    "Oui, bonjour, que pouvons-nous pour vous ?"


    "Bonjour, ici le dispatching du PDA. Nous avons accueilli le mois dernier une Madame Fantine, elle est bien âgée mais nous dit que son dernier home était très confortable et les personnes qui s'en occupaient très sympathiques et plein d'amour. Pensez-vous avoir un ou une nouvelle pensionnaire à leur proposer ?"


    "Seulement un mois pensez-vous que c'est raisonnable de leur proposer un nouvel hôte dès maintenant ?"


    "Nous les avons observer, je pense qu'il n'y a pas de problème. Quand Madame Fantine est partie elle était déjà très âgée et son départ s'est fait en douceur, tout le monde savait que ça devait arriver. Ils en sont maintenant à la phase "bons souvenirs". Donc, oui, je pense sincèrement que le moment est venu pour eux d'ouvrir à nouveau leur cœur. Avez-vous une proposition à nous faire ?"


    "Absolument, votre appel tombe très bien en fait. Nous avons actuellement en transit une toute jeune Mademoiselle Cosette, la pauvre petite a été terriblement maltraitée et elle va avoir besoin de beaucoup d'amour, mais aussi d'un temps d'apprivoisement, je le crains bien".


    "Pas de souci, les Valjean sont des gens très bien, Madame Fantine me le confirme encore. Nous sommes sûrs que votre petite protégée sera bien accueillie"


    "Bien que suggérez-vous comme procédure d'approche ?"


    "Madame Fantine pense que pendant quelques jours il serait bien que Mademoiselle Cosette ne fasse que de brèves apparitions, et tant que faire se peut qu'elle mette bien en valeur son côté vulnérable. Les Valjean ne résistent jamais à leur instinct de protection, ils lui proposeront à manger régulièrement sans jamais la brusquer."


    "C'est noté et ensuite ?"


    "Ensuite, eh bien si Mademoiselle Cosette les trouve sympathiques, qu'elle n'hésite pas à se laisser approcher, puis caresser du bout des doigts et enfin qu'elle se laisse prendre dans les bras. Une place de choix lui sera accordée dans ce foyer".


    "C'est parfait PDA, tout est noté, nous allons demander à notre agent de terrain de briefer Mademoiselle Cosette. Merci à Madame Fantine pour son beau geste."


    "Pas de problème BIST, elle est ravie de savoir que ses humains vont retrouver le sourire en câlinant une nouvelle petite amie à poil. A bientôt, dès que nous aurons de nouveaux candidats nous vous préviendrons"


    "Au revoir à vous aussi".

    Bon vous avez besoin je pense de quelques éclaircissements.

    D'abord les sigles : le PDA est bien sûr le Paradis Des Animaux et la BIST la Brigade d'Intervention Sur Terre, mais vous l'aviez deviné.

    Ensuite, si cette petite histoire m'est venue à l'esprit c'est pour deux raisons.

    D'une part, l'article d'Azalaïs sur l'optimisme dans lequel elle nous fait part de sa tentative d'apprivoisement d'un chat probablement abandonné, or elle a perdu il y a peu sa Mounette.

    D'autre part, parce que depuis toujours je crois fermement que lorsqu'un animal nous quitte, il envoie en quelque sorte un message aux abandonnés du coin indiquant "allez-y, la maison est bonne". Voilà je dédis donc ma petite histoire à tous ceux qui ont perdu un animal aimé, même si ça paraît un peu naif, je reste convaincue que de là où il est il tient en réserve une bonne surprise pour vous.

    C'est ce qui est arrivé à mes parents. Nous avions une Poussy qui un jour a disparu, comme elle était âgée je pense qu'elle a choisi d'aller mourir dans son coin. Nous avions tous beaucoup de peine, mais à peine un mois plus tard une adorable chienne abandonnée est venue "se perdre" dans notre jardin, pas dans celui des voisins, bel et bien dans le notre, ce n'est pas un signe ça que les animaux se transmettent "les bonnes adresses" ? Même chose avec un ami qui venait de perdre sa chatte tuée par une voiture, une semaine après une amie lui amenait deux chatons qu'elle venait de trouver abandonnés au bord de la route.

    Enfin, très franchement je pense que lorsque l'on est habitué à vivre avec un animal, même si ça fait mal de le perdre, on ne peut pas s'empêcher au bout d'un certain temps d'en adopter un autre.


     

    22 commentaires
  • Certaines parmi vous viennent de perdre un petit animal auquel elles tenaient beaucoup., elles ont de la peine et nous aussi. Ceci est une petite histoire que j'avais écrite il y a quelques temps quand une autre blogueuse avait vu partir sa petite chatte.

     

    "Allô ! La BIST ?"

    "Oui, bonjour, que pouvons-nous pour vous ?"


    "Bonjour, ici le dispatching du PDA. Nous avons accueilli le mois dernier une Madame Fantine, elle est bien âgée mais nous dit que son dernier home était très confortable et les personnes qui s'en occupaient très sympathiques et plein d'amour. Pensez-vous avoir un ou une nouvelle pensionnaire à leur proposer ?"


    "Seulement un mois pensez-vous que c'est raisonnable de leur proposer un nouvel hôte dès maintenant ?"


    "Nous les avons observer, je pense qu'il n'y a pas de problème. Quand Madame Fantine est partie elle était déjà très âgée et son départ s'est fait en douceur, tout le monde savait que ça devait arriver. Ils en sont maintenant à la phase "bons souvenirs". Donc, oui, je pense sincèrement que le moment est venu pour eux d'ouvrir à nouveau leur cœur. Avez-vous une proposition à nous faire ?"


    "Absolument, votre appel tombe très bien en fait. Nous avons actuellement en transit une toute jeune Mademoiselle Cosette, la pauvre petite a été terriblement maltraitée et elle va avoir besoin de beaucoup d'amour, mais aussi d'un temps d'apprivoisement, je le crains bien".


    "Pas de souci, les Valjean sont des gens très bien, Madame Fantine me le confirme encore. Nous sommes sûrs que votre petite protégée sera bien accueillie"


    "Bien que suggérez-vous comme procédure d'approche ?"


    "Madame Fantine pense que pendant quelques jours il serait bien que Mademoiselle Cosette ne fasse que de brèves apparitions, et tant que faire se peut qu'elle mette bien en valeur son côté vulnérable. Les Valjean ne résistent jamais à leur instinct de protection, ils lui proposeront à manger régulièrement sans jamais la brusquer."


    "C'est noté et ensuite ?"


    "Ensuite, eh bien si Mademoiselle Cosette les trouve sympathiques, qu'elle n'hésite pas à se laisser approcher, puis caresser du bout des doigts et enfin qu'elle se laisse prendre dans les bras. Une place de choix lui sera accordée dans ce foyer".


    "C'est parfait PDA, tout est noté, nous allons demander à notre agent de terrain de briefer Mademoiselle Cosette. Merci à Madame Fantine pour son beau geste."


    "Pas de problème BIST, elle est ravie de savoir que ses humains vont retrouver le sourire en câlinant une nouvelle petite amie à poil. A bientôt, dès que nous aurons de nouveaux candidats nous vous préviendrons"


    "Au revoir à vous aussi".

    Bon vous avez besoin je pense de quelques éclaircissements.

    D'abord les sigles : le PDA est bien sûr le Paradis Des Animaux et la BIST la Brigade d'Intervention Sur Terre, mais vous l'aviez deviné.

    Ensuite, si cette petite histoire m'est venue à l'esprit c'est pour deux raisons.

    D'une part, l'article d'Azalaïs sur l'optimisme dans lequel elle nous fait part de sa tentative d'apprivoisement d'un chat probablement abandonné, or elle a perdu il y a peu sa Mounette.

    D'autre part, parce que depuis toujours je crois fermement que lorsqu'un animal nous quitte, il envoie en quelque sorte un message aux abandonnés du coin indiquant "allez-y, la maison est bonne". Voilà je dédis donc ma petite histoire à tous ceux qui ont perdu un animal aimé, même si ça paraît un peu naif, je reste convaincue que de là où il est il tient en réserve une bonne surprise pour vous.

    C'est ce qui est arrivé à mes parents. Nous avions une Poussy qui un jour a disparu, comme elle était âgée je pense qu'elle a choisi d'aller mourir dans son coin. Nous avions tous beaucoup de peine, mais à peine un mois plus tard une adorable chienne abandonnée est venue "se perdre" dans notre jardin, pas dans celui des voisins, bel et bien dans le notre, ce n'est pas un signe ça que les animaux se transmettent "les bonnes adresses" ? Même chose avec un ami qui venait de perdre sa chatte tuée par une voiture, une semaine après une amie lui amenait deux chatons qu'elle venait de trouver abandonnés au bord de la route.

    Enfin, très franchement je pense que lorsque l'on est habitué à vivre avec un animal, même si ça fait mal de le perdre, on ne peut pas s'empêcher au bout d'un certain temps d'en adopter un autre.


     

    22 commentaires
  • Je ne sais pas s'il fait particulièrement chaud par chez vous, mais voilà une chanson bien adaptée aux vacances.




    Et Nana sur son ballon rouge
    Fait bondir le soleil d'été
    C'est si bon de ne pas penser
    Que calor, que calor, la vida

    Et Nana sur son ballon rouge
    Fait bondir le soleil d'été
    C'est si bon de ne pas penser
    Que calor, que calor, la vida

    La chaisière s'est endormie
    C'est midi au paradis
    Guignol a pris son baton
    Le manège tourne en rond
    Dans ce monde où tout bouge
    Dans ce monde où tout est rouge
    Le préfet joue du tambour
    L'amour sera toujours l'amour

    {au Refrain}
    Calor la vida, Calor la vida, Calor la vida, Calor la vida,

    Bonjour Madame
    Et bonjour Monsieur
    Le soleil ou l'amour
    Vous ont fermé les yeux
    Guignol a perdu la guerre
    Le préfet et la chaisière
    Au paradis vont s'aimer
    Il vaut mieux ne pas trop y penser

    {au Refrain}
    Calor la vida, Calor la vida, Calor la vida, Calor la vida.

    22 commentaires