• Une petite rediffusion

    Ah, bon sang, elle commence bien la journée
    Mal dormi.
    Panne d'oreiller.
    Le flacon de parfum éclaté dans le lavabo.
    On va droit à la journée poubelle.
    Je le sens bien là !

    Ah, super, l'ennemi est déconcentré ce matin.
    Je renifle à plein nez les effluves "Loi de Murphy".
    Pas de doute, aujourd'hui, jour de revanche.
    Je vais y arriver, sûr et certain.
    Mais attention, faisons-le tout en finesse.
    Faudrait pas y aller avec des gros sabots et se faire avoir dans la dernière ligne droite.

    Bon, j'en étais où là.
    Ah là là, j'irais bien me recoucher.
    Tiens qu'est ce que je disais.
    Le pain grillé qui se casse.
    La confiture qui dégouline.
    Marre, marre, marre.

    Ouais, ouais, OUAIS.
    Je la tiens là.
    Encore un petit truc pour la distraire et c'est dans la poche.

    Et barbe, j'ai laissé le réveil en buzzer.
    Plus qu'à aller l'empêcher de continuer à couiner
    Toi, tu te tiens peinard.
    C'est pas le moment de m'énerver je te jure.

    Gnia, gnia, gnia.
    C'est ça ma poulette.
    Cause toujours tu m'intéresse.
    Allez un dernier effort.
    Oui, c'est bon.
    Je me sens frémir.
    Ouais, ça y est.
    Super elle est encore à l'autre bout de la maison.
    Et ça y est JE BOUS
    Et hop je m'échappe de la casserole.
    Bon sang que ça fait du bien de cochonner la casserole et la plaque de cuisson.
    Elle va avoir du boulot pour récurer tout ça.
    Et en plus, son café au lait eh ben ça sera sans lait.
    Bon d'accord vous allez me dire que c'est idiot de ma part, je ne sers plus à rien répandu comme ça, c'est l'éponge et l'évier.
    OK, vous avez raison, mais comme disait le scorpion au milieu de la rivière "Que voulez-vous c'est dans ma nature".

    Bon, vous n'allez pas me dire que vous n'avez jamais eu à subir un matin Murphy comme ça, vous n'allez pas me soutenir que le lait ne profite JAMAIS du moment où vous avez le dos tourné pour filer hors de la casserole ? Si vous me dites non, je ne vous croirai pas.
    Bon pour ceux qui ne connaissent pas la Loi de Murphy (dite aussi Coefficient d'Emmerdement Maximum), ce qui m'étonnerais quand même beaucoup, c'est par là. 
    Et pour l'histoire du scorpion c'est par ici. 


    22 commentaires
  • Une petite rediffusion

    Ah, bon sang, elle commence bien la journée
    Mal dormi.
    Panne d'oreiller.
    Le flacon de parfum éclaté dans le lavabo.
    On va droit à la journée poubelle.
    Je le sens bien là !

    Ah, super, l'ennemi est déconcentré ce matin.
    Je renifle à plein nez les effluves "Loi de Murphy".
    Pas de doute, aujourd'hui, jour de revanche.
    Je vais y arriver, sûr et certain.
    Mais attention, faisons-le tout en finesse.
    Faudrait pas y aller avec des gros sabots et se faire avoir dans la dernière ligne droite.

    Bon, j'en étais où là.
    Ah là là, j'irais bien me recoucher.
    Tiens qu'est ce que je disais.
    Le pain grillé qui se casse.
    La confiture qui dégouline.
    Marre, marre, marre.

    Ouais, ouais, OUAIS.
    Je la tiens là.
    Encore un petit truc pour la distraire et c'est dans la poche.

    Et barbe, j'ai laissé le réveil en buzzer.
    Plus qu'à aller l'empêcher de continuer à couiner
    Toi, tu te tiens peinard.
    C'est pas le moment de m'énerver je te jure.

    Gnia, gnia, gnia.
    C'est ça ma poulette.
    Cause toujours tu m'intéresse.
    Allez un dernier effort.
    Oui, c'est bon.
    Je me sens frémir.
    Ouais, ça y est.
    Super elle est encore à l'autre bout de la maison.
    Et ça y est JE BOUS
    Et hop je m'échappe de la casserole.
    Bon sang que ça fait du bien de cochonner la casserole et la plaque de cuisson.
    Elle va avoir du boulot pour récurer tout ça.
    Et en plus, son café au lait eh ben ça sera sans lait.
    Bon d'accord vous allez me dire que c'est idiot de ma part, je ne sers plus à rien répandu comme ça, c'est l'éponge et l'évier.
    OK, vous avez raison, mais comme disait le scorpion au milieu de la rivière "Que voulez-vous c'est dans ma nature".

    Bon, vous n'allez pas me dire que vous n'avez jamais eu à subir un matin Murphy comme ça, vous n'allez pas me soutenir que le lait ne profite JAMAIS du moment où vous avez le dos tourné pour filer hors de la casserole ? Si vous me dites non, je ne vous croirai pas.
    Bon pour ceux qui ne connaissent pas la Loi de Murphy (dite aussi Coefficient d'Emmerdement Maximum), ce qui m'étonnerais quand même beaucoup, c'est par là. 
    Et pour l'histoire du scorpion c'est par ici. 


    22 commentaires
  • Un article pris dans le Paris-Normandie d'aujourd'hui. Un comme je les aime avec plein de bêtises. Admirez notamment la déclaration de Monsieur Woerth qui propose l'égalité tout en donnant un avantage aux femmes (heu, je piges pas bien comment on peut faire ça moi) et surtout le savoureux "il faut tenir compte de la PLACE SPECIFIQUE que jouent les femmes dans la naissance d'un enfant" (ouais sur la table d'accouchement avec les crampes et les douleurs, sans compter bien sûr les 9 mois à fabriquer le lardon avec tous les menus inconvénients que cela implique, mais bon on ne va pas épiloguer là-dessus n'est-ce pas, faut pas oublier que l'homme qui assiste à l'accouchement se fait broyer la main par sa femme, c'est drôlement dur à supporter ça, et puis ne parlons pas non plus de l'allaitement. Bon et je ne parle même pas des tâches ménagères).

    En revanche, bizarre, mais c'est une femme Madame Coton qui relève que les femmes gagnent en moyenne 25 % de moins que les hommes pour le même boulot et touchent 40 % de moins en matière de retraite.

    En gros si je pige bien, l'égalité OK mais à condition que ce soit les hommes qui grapillent le peu d'avantages que nous avons nous autres femmes.

    D'ailleurs, je m'étonne que l'un de nos politiques n'ait pas encore proposé que, les femmes ayant une durée de vie plus longue que celle des hommes, elles travaillent plus longtemps et ce au nom de l'égalité homme/femme, ce serait logique non ?

     



    14 commentaires
  • Un article pris dans le Paris-Normandie d'aujourd'hui. Un comme je les aime avec plein de bêtises. Admirez notamment la déclaration de Monsieur Woerth qui propose l'égalité tout en donnant un avantage aux femmes (heu, je piges pas bien comment on peut faire ça moi) et surtout le savoureux "il faut tenir compte de la PLACE SPECIFIQUE que jouent les femmes dans la naissance d'un enfant" (ouais sur la table d'accouchement avec les crampes et les douleurs, sans compter bien sûr les 9 mois à fabriquer le lardon avec tous les menus inconvénients que cela implique, mais bon on ne va pas épiloguer là-dessus n'est-ce pas, faut pas oublier que l'homme qui assiste à l'accouchement se fait broyer la main par sa femme, c'est drôlement dur à supporter ça, et puis ne parlons pas non plus de l'allaitement. Bon et je ne parle même pas des tâches ménagères).

    En revanche, bizarre, mais c'est une femme Madame Coton qui relève que les femmes gagnent en moyenne 25 % de moins que les hommes pour le même boulot et touchent 40 % de moins en matière de retraite.

    En gros si je pige bien, l'égalité OK mais à condition que ce soit les hommes qui grapillent le peu d'avantages que nous avons nous autres femmes.

    D'ailleurs, je m'étonne que l'un de nos politiques n'ait pas encore proposé que, les femmes ayant une durée de vie plus longue que celle des hommes, elles travaillent plus longtemps et ce au nom de l'égalité homme/femme, ce serait logique non ?

     



    14 commentaires
  • Qu'en pensez-vous, ce programme n'est pas plus engageant que le boulot ?


    16 commentaires