• Non pas moi !

    Lui !

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1360910.jpg


    C'est vous qui lui avez donné l'idée !

     

    au-revoir-copie-1.jpg


    30 commentaires
  • Non pas moi !

    Lui !

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1360910.jpg


    C'est vous qui lui avez donné l'idée !

     

    au-revoir-copie-1.jpg


    30 commentaires
  • J'avais prévu de vous faire un petit article sur le politiquement correct, mais je me suis laissée déborder par mes visites, ce sera donc pour la prochaine fois. Du coup je me rabats sur une lecture.

    http://www.decitre.fr/gi/80/9782749118680FS.gifCérémonie – Richard Montanari

    Résumé Decitre : La période de Noël ne s'annonce guère féerique pour Jack Paris, de la police de Cleveland.
    Celui-ci ne s'est jamais remis du meurtre de son ami l'inspecteur Michael Ryan, retrouvé mort dans une chambre d'hôtel sordide, après avoir été accusé de corruption. Malgré ses efforts, Paris, obsédé par l'affaire, n'a jamais pu laver la réputation de Ryan ni élucider les circonstances de son décès. Et voici qu'une nouvelle affaire, des plus compliquées, l'attend : une série de meurtres particulièrement atroces à laquelle il doit trouver un sens.
    Les victimes semblent en effet avoir pour seul rapport entre elles la mise en scène macabre, inspirée des rituels vaudous, dans laquelle elles sont retrouvées. Mais un autre lien ne va pas tarder à apparaître : Michael Ryan. Abandonnant la série des Byrne et Balzano (Déviances, Psycho, Funérailles, 7) qui ont fait son succès international, Richard Montanari nous offre avec ce thriller sombre et palpitant, qui porte le genre à sa perfection, une magnifique variation sur le thème du serial killer. Servi par une écriture remarquable, des personnages d'une humanité confondante, il met une nouvelle fois le lecteur à l'épreuve, défiant sa perspicacité jusqu'à au rebondissement final et jouant sur ses peurs les plus enfouies.

    Mon avis : Eh bien Jack Paris n'a rien à envier à Byrne et Balzano. Jack est divorcé, père d'une ado qui fait ce qu'elle veut de lui et propriétaire d'un Jack Russel. Ce roman est tout aussi passionnant, plein de rebondissements et de fausses pistes que les autres. Des flash back nous permettent de suivre le cheminement du tueur (quelque part on comprend pourquoi il en veut à certaines personnes, même si ses méthodes sont pour le moins brutales), de plus celui-ci prend régulièrement la parole ce qui entraîne le lecteur encore plus loin dans ses découvertes. Jack se voit adjoindre, pour des raisons politiques, une journaliste Mercedes Cruz, va-t-elle être une alliée ou une adversaire ? Et vient se mêler à cet imbroglio une étrange jeune femme qui change de nom, de personnalité et de couleur de cheveux avec une facilité déconcertante, cette voleuse par amour (il lui faut de l'argent pour récupérer sa fille) vient perturber un peu plus l'enquête sur celui qui se fait appeler le Brujo (le sorcier). Et cerise sur le gâteau dans les dernières pages Montanari nous gratifie d'une révélation à laquelle il était difficile de s'attendre. Bref, pas une minute d'ennui avec ce nouvel héros


    14 commentaires
  • J'avais prévu de vous faire un petit article sur le politiquement correct, mais je me suis laissée déborder par mes visites, ce sera donc pour la prochaine fois. Du coup je me rabats sur une lecture.

    http://www.decitre.fr/gi/80/9782749118680FS.gifCérémonie – Richard Montanari

    Résumé Decitre : La période de Noël ne s'annonce guère féerique pour Jack Paris, de la police de Cleveland.
    Celui-ci ne s'est jamais remis du meurtre de son ami l'inspecteur Michael Ryan, retrouvé mort dans une chambre d'hôtel sordide, après avoir été accusé de corruption. Malgré ses efforts, Paris, obsédé par l'affaire, n'a jamais pu laver la réputation de Ryan ni élucider les circonstances de son décès. Et voici qu'une nouvelle affaire, des plus compliquées, l'attend : une série de meurtres particulièrement atroces à laquelle il doit trouver un sens.
    Les victimes semblent en effet avoir pour seul rapport entre elles la mise en scène macabre, inspirée des rituels vaudous, dans laquelle elles sont retrouvées. Mais un autre lien ne va pas tarder à apparaître : Michael Ryan. Abandonnant la série des Byrne et Balzano (Déviances, Psycho, Funérailles, 7) qui ont fait son succès international, Richard Montanari nous offre avec ce thriller sombre et palpitant, qui porte le genre à sa perfection, une magnifique variation sur le thème du serial killer. Servi par une écriture remarquable, des personnages d'une humanité confondante, il met une nouvelle fois le lecteur à l'épreuve, défiant sa perspicacité jusqu'à au rebondissement final et jouant sur ses peurs les plus enfouies.

    Mon avis : Eh bien Jack Paris n'a rien à envier à Byrne et Balzano. Jack est divorcé, père d'une ado qui fait ce qu'elle veut de lui et propriétaire d'un Jack Russel. Ce roman est tout aussi passionnant, plein de rebondissements et de fausses pistes que les autres. Des flash back nous permettent de suivre le cheminement du tueur (quelque part on comprend pourquoi il en veut à certaines personnes, même si ses méthodes sont pour le moins brutales), de plus celui-ci prend régulièrement la parole ce qui entraîne le lecteur encore plus loin dans ses découvertes. Jack se voit adjoindre, pour des raisons politiques, une journaliste Mercedes Cruz, va-t-elle être une alliée ou une adversaire ? Et vient se mêler à cet imbroglio une étrange jeune femme qui change de nom, de personnalité et de couleur de cheveux avec une facilité déconcertante, cette voleuse par amour (il lui faut de l'argent pour récupérer sa fille) vient perturber un peu plus l'enquête sur celui qui se fait appeler le Brujo (le sorcier). Et cerise sur le gâteau dans les dernières pages Montanari nous gratifie d'une révélation à laquelle il était difficile de s'attendre. Bref, pas une minute d'ennui avec ce nouvel héros


    14 commentaires
  • Ca vous dirait une petite rencontre à Rouen le dimanche 11 septembre Cathiechris nous invite à faire une petite promenade dans le centre. Habitant près d'Evreux je prendrai le bus (vu qu'il n'y a pas de trains entre nos deux chef-lieux de départements). Alors si vous êtes intéressés vous nous prévenez l'une ou l'autre que l'on puisse organiser ça aux petits oignons !


    10 commentaires