• Lors d'une de nos séances nous nous étions amusés à prendre les expressions courantes au pied de la lettre, comme avaler des couleuvre, avoir le bras long, etc. J'étais tombée sur "Rendre l'âme". Voilà donc le résultat

    Voulez vous bien me laisser tranquille !

    Puisque je vous dis que celle-ci me convient parfaitement !

    Comment ? Que dites vous ?

    Vous pensez que cette couleur ne me réussira pas, que ce karma n'est pas idéal pour moi ?

    Mais je m'en moque moi, puisque je vous dis que je veux celle-ci !

    Regardez, vous voyez bien qu'elle me colle à la peau,  elle est faite pour moi, c'est indéniable !

    Pardon ? Maintenant vous avez le culot de me dire qu'il s'agit d'une erreur de livraison !

    Ah mais ça m'est tout à fait indifférent, vous n'aviez qu'à faire attention,  suivre vos stocks avec un peu plus d'attention et ne pas vous emmêler les pinceaux !

    Vous me proposez une reprise avantageuse ? Deux pour le prix d'une !

    Mais vous êtes sourd ou quoi, vous ne comprenez pas quoi dans le mot NON, le premier N le O ou de deuxième N ? Et franchement une seule c'est déjà bien assez difficile à gérer sans m'encombrer d'une seconde. En fait vous voulez me refiler de la camelote !

    Je l'ai, je la garde !http://giffie.free.fr/site/images/Tableaux/Ame-Liberee-des-Renaissances-r1.jpg

    Pardon, vous me dites que le véritable destinataire va vous faire un procès ?

    Eh bien je m'en moque complètement !

    Pour une fois que je fais une bonne affaire, il est hors de question que je vous rende l'âme que vous m'avez livrée, débrouillez vous avec votre patron !


    28 commentaires
  • Lors d'une de nos séances nous nous étions amusés à prendre les expressions courantes au pied de la lettre, comme avaler des couleuvre, avoir le bras long, etc. J'étais tombée sur "Rendre l'âme". Voilà donc le résultat

    Voulez vous bien me laisser tranquille !

    Puisque je vous dis que celle-ci me convient parfaitement !

    Comment ? Que dites vous ?

    Vous pensez que cette couleur ne me réussira pas, que ce karma n'est pas idéal pour moi ?

    Mais je m'en moque moi, puisque je vous dis que je veux celle-ci !

    Regardez, vous voyez bien qu'elle me colle à la peau,  elle est faite pour moi, c'est indéniable !

    Pardon ? Maintenant vous avez le culot de me dire qu'il s'agit d'une erreur de livraison !

    Ah mais ça m'est tout à fait indifférent, vous n'aviez qu'à faire attention,  suivre vos stocks avec un peu plus d'attention et ne pas vous emmêler les pinceaux !

    Vous me proposez une reprise avantageuse ? Deux pour le prix d'une !

    Mais vous êtes sourd ou quoi, vous ne comprenez pas quoi dans le mot NON, le premier N le O ou de deuxième N ? Et franchement une seule c'est déjà bien assez difficile à gérer sans m'encombrer d'une seconde. En fait vous voulez me refiler de la camelote !

    Je l'ai, je la garde !http://giffie.free.fr/site/images/Tableaux/Ame-Liberee-des-Renaissances-r1.jpg

    Pardon, vous me dites que le véritable destinataire va vous faire un procès ?

    Eh bien je m'en moque complètement !

    Pour une fois que je fais une bonne affaire, il est hors de question que je vous rende l'âme que vous m'avez livrée, débrouillez vous avec votre patron !


    28 commentaires
  • Pour la cour de récré de Jill Bill, je vais aujourd'hui vous présenter Marguerite.

    Marguerite c'est dans un premier temps la grand-mère de Pernelle la fermière, dans un second temps, c'est aussi la vache de Marguerite.

    A elles deux, elles forment la Société Marguerite et Marguerite.

    Marguerite la grand-mère a élevé elle-même Marguerite la vache et il s'est bien sûr créé entre elle une tendre complicité.

    Il n'est pas rare de voir les deux Marguerite déambuler dans les rues de Bigorbourg en jacassant de tout et de rien. Comment ça discuter vous demandez-vous ? En fait, il faut bien reconnaître que Marguerite l'humaine est la plus bavarde des deux, ce qui n'empêche pas Marguerite la vache d'opiner, voire même de pousser quelques petits meuglements d'appréciation ou d'interrogation. Une chose est sûre, elles se comprennent parfaitement.

    Donc, nos deux amies vont régulièrement à Bigorbourg soit pour le plaisir, soit pour affaire.

    Avant de partir de leur maisonnette, Marguerite brosse soigneusement Marguerite pour que sa robe soit bien lissée, Marguerite quant à elle se charge des paniers de Marguerite pour que celle-ci ne se fatigue pas trop. Je vous laisse vous débrouiller pour décider quelle Marguerite fait quoi à l'autre Marguerite.

    Lorsque Marguerite, la grand-mère, va visiter ses amies, Marguerite la vache s'installe tranquillement dans le jardin de l'hôtesse est rumine paisiblement en attendant sa mère adoptive. Et lorsqu'on lui offre quelques douceurs comme des fruits ou des légumes, Marguerite la vache laisse toujours derrière elle un petit cadeau qui est toujours très apprécié (non mauvaises langues, pas CA, Marguerite la vache a deux dons un peu spéciaux, l'un d'eux est de laisser dans son sillage toute une floraison de marguerites, des marguerites qui pointent leur nez même en hiver et qui résistent très bien aux frimas).

    Le deuxième don de Marguerite la vache est celui qui est à la base de la constitution de la Société Marguerite et Marguerite.

    Marguerite la grand-mère s'est aperçu un jour que le lait de Marguerite (là pas la peine que je précise qu'il s'agit de la vache !) était aromatisé. Si elle mangeait une pomme, le lait avait un goût de pomme, lorsqu'elle grignotait (le terme n'est peut-être pas approprié pour une vache mais faute de mieux) un carré (enfin une plaque) de chocolat, hop son lait se "chocolatait" et ça fonctionnait avec tout.

    Donc régulièrement, les bigorbourgeois commandent des laits aromatisés aux Marguerite. C'est toute une organisation, il faut regrouper les commandes par saveur, parce que nos deux amies sont des adeptes du principe "directement du producteur au consommateur". Ainsi, le plus souvent le mercredi, les Marguerite font du porte à porte pour servir des verres de lait chocolaté aux enfants. Marguerite s'installe sur son trépied et trait Marguerite directement dans le pot à lait que les enfants fous de joie lui apportent et qu'ils attentent impatiemment de voir rempli, tout en caressant Marguerite la vache qui apprécie beaucoup ces câlineries (ça va vous suivez ?).

    Bien me direz-vous du lait au chocolat ou au goût de fruits c'est sympa, mais qu'en est-il lorsque Marguerite broute de l'herbe toute simple, parce que quand même c'est son régime habituel ? Eh bien son lait est du lait tout à fait normal, bien qu'un peu plus goûteux que celui que l'on trouve bêtement dans des bouteilles au supermarché.

    Mais pour rester à la pointe du progrès en gastronomie, les Marguerite n'hésitent pas à tester de nouvelleshttp://coloriage.tfou.fr/coloriage-tete-de-vache.gif saveurs comme petits pois ou haricots verts qui sont paraît-il très prisées par les fins gourmets qui transforment ce lait spécial en délicieuses glaces salées, les mères de famille ne sont d'ailleurs pas en reste car ce stratagème leur permet de convaincre leurs enfants que, si les légumes c'est bon !

    Il y a aussi le lait aromatisé aux fleurs que Marguerite la grand-mère transforme en très amusants petits fromages.

    Bref, la Société Marguerite et Marguerite a des beaux jours devant elle ! Et pour une fois que se faire traire est un plaisir, profitons-en !

     


    28 commentaires
  • Pour la cour de récré de Jill Bill, je vais aujourd'hui vous présenter Marguerite.

    Marguerite c'est dans un premier temps la grand-mère de Pernelle la fermière, dans un second temps, c'est aussi la vache de Marguerite.

    A elles deux, elles forment la Société Marguerite et Marguerite.

    Marguerite la grand-mère a élevé elle-même Marguerite la vache et il s'est bien sûr créé entre elle une tendre complicité.

    Il n'est pas rare de voir les deux Marguerite déambuler dans les rues de Bigorbourg en jacassant de tout et de rien. Comment ça discuter vous demandez-vous ? En fait, il faut bien reconnaître que Marguerite l'humaine est la plus bavarde des deux, ce qui n'empêche pas Marguerite la vache d'opiner, voire même de pousser quelques petits meuglements d'appréciation ou d'interrogation. Une chose est sûre, elles se comprennent parfaitement.

    Donc, nos deux amies vont régulièrement à Bigorbourg soit pour le plaisir, soit pour affaire.

    Avant de partir de leur maisonnette, Marguerite brosse soigneusement Marguerite pour que sa robe soit bien lissée, Marguerite quant à elle se charge des paniers de Marguerite pour que celle-ci ne se fatigue pas trop. Je vous laisse vous débrouiller pour décider quelle Marguerite fait quoi à l'autre Marguerite.

    Lorsque Marguerite, la grand-mère, va visiter ses amies, Marguerite la vache s'installe tranquillement dans le jardin de l'hôtesse est rumine paisiblement en attendant sa mère adoptive. Et lorsqu'on lui offre quelques douceurs comme des fruits ou des légumes, Marguerite la vache laisse toujours derrière elle un petit cadeau qui est toujours très apprécié (non mauvaises langues, pas CA, Marguerite la vache a deux dons un peu spéciaux, l'un d'eux est de laisser dans son sillage toute une floraison de marguerites, des marguerites qui pointent leur nez même en hiver et qui résistent très bien aux frimas).

    Le deuxième don de Marguerite la vache est celui qui est à la base de la constitution de la Société Marguerite et Marguerite.

    Marguerite la grand-mère s'est aperçu un jour que le lait de Marguerite (là pas la peine que je précise qu'il s'agit de la vache !) était aromatisé. Si elle mangeait une pomme, le lait avait un goût de pomme, lorsqu'elle grignotait (le terme n'est peut-être pas approprié pour une vache mais faute de mieux) un carré (enfin une plaque) de chocolat, hop son lait se "chocolatait" et ça fonctionnait avec tout.

    Donc régulièrement, les bigorbourgeois commandent des laits aromatisés aux Marguerite. C'est toute une organisation, il faut regrouper les commandes par saveur, parce que nos deux amies sont des adeptes du principe "directement du producteur au consommateur". Ainsi, le plus souvent le mercredi, les Marguerite font du porte à porte pour servir des verres de lait chocolaté aux enfants. Marguerite s'installe sur son trépied et trait Marguerite directement dans le pot à lait que les enfants fous de joie lui apportent et qu'ils attentent impatiemment de voir rempli, tout en caressant Marguerite la vache qui apprécie beaucoup ces câlineries (ça va vous suivez ?).

    Bien me direz-vous du lait au chocolat ou au goût de fruits c'est sympa, mais qu'en est-il lorsque Marguerite broute de l'herbe toute simple, parce que quand même c'est son régime habituel ? Eh bien son lait est du lait tout à fait normal, bien qu'un peu plus goûteux que celui que l'on trouve bêtement dans des bouteilles au supermarché.

    Mais pour rester à la pointe du progrès en gastronomie, les Marguerite n'hésitent pas à tester de nouvelleshttp://coloriage.tfou.fr/coloriage-tete-de-vache.gif saveurs comme petits pois ou haricots verts qui sont paraît-il très prisées par les fins gourmets qui transforment ce lait spécial en délicieuses glaces salées, les mères de famille ne sont d'ailleurs pas en reste car ce stratagème leur permet de convaincre leurs enfants que, si les légumes c'est bon !

    Il y a aussi le lait aromatisé aux fleurs que Marguerite la grand-mère transforme en très amusants petits fromages.

    Bref, la Société Marguerite et Marguerite a des beaux jours devant elle ! Et pour une fois que se faire traire est un plaisir, profitons-en !

     


    28 commentaires
  • Un autre diptyque avec la photo de Cantabile en haut et la mienne en bas.Un peu moins poétique que l'autre essai, mais j'aimais bien les reflets sur la route qui rappellent quand même un peu ceux de la mer.

    eautexture.jpg


    24 commentaires