• Voyage immobile

    Imagination, délire

    Rêves au creux des pages

     

    livre lumineux

     

    Et merci à Franchouette pour ses mots

    Recherche plume d'oie

    Encrier et parchemin

    Envie d'évasion...

     

    livre lumineux 2


    20 commentaires
  • Dernier prénom de l’année pour la cour de récré de JB

    Peut-être vous demandez-vous ce que peut bien cacher la boule de brouillard perchée en haut d’Odon le sapin de Noël de Bigorbourg ? Ca tombe bien je me posais aussi la question !

    Après une petite enquête, les Bigorbourgeois ont accepté de m’expliquer ce qui se passait le dernier jour de l’année tout là-haut dans le sapin.

    Au premier coup de minuit le brouillard cesse de tourner.

    Au deuxième, les éclairs passent par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

    Au troisième, une musique délicate se fait entendre.

    Au quatrième, le brouillard s’épanouit comme une fleur et ouvre sa corolle.

    Au cinquième, une petite silhouette se dessine, encore transparente.

    Au sixième, elle se redresse et commence à prendre consistance.

    Au septième, une gracieuse demoiselle vêtue de soieries irisées se redresse.

    Au huitième, elle commence à danser pour l’émerveillement des spectateurs.

    Au neuvième, elle s’envole et zigzague au travers de Bigorbourg et de la forêt à une telle vitesse qu’elle laissehttp://www.grand-donjon.com/images/DS_NT134_v2g.jpg derrière un long voile de couleurs scintillantes.

    Au dixième, les couleurs retombent en pluie sur la ville, les bois et leurs habitants.

    Au onzième, chacun, humain, animal ou petit peuple, entend une douce voix murmurer à son oreille mille et un souhaits.

    Au douzième, juste avant de partir rejoindre le monde des fées, Angèle la messagère et moi-même vous souhaitons une excellente année, joie et bonheur à tous !

     


    26 commentaires
  • Dernier prénom de l’année pour la cour de récré de JB

    Peut-être vous demandez-vous ce que peut bien cacher la boule de brouillard perchée en haut d’Odon le sapin de Noël de Bigorbourg ? Ca tombe bien je me posais aussi la question !

    Après une petite enquête, les Bigorbourgeois ont accepté de m’expliquer ce qui se passait le dernier jour de l’année tout là-haut dans le sapin.

    Au premier coup de minuit le brouillard cesse de tourner.

    Au deuxième, les éclairs passent par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

    Au troisième, une musique délicate se fait entendre.

    Au quatrième, le brouillard s’épanouit comme une fleur et ouvre sa corolle.

    Au cinquième, une petite silhouette se dessine, encore transparente.

    Au sixième, elle se redresse et commence à prendre consistance.

    Au septième, une gracieuse demoiselle vêtue de soieries irisées se redresse.

    Au huitième, elle commence à danser pour l’émerveillement des spectateurs.

    Au neuvième, elle s’envole et zigzague au travers de Bigorbourg et de la forêt à une telle vitesse qu’elle laissehttp://www.grand-donjon.com/images/DS_NT134_v2g.jpg derrière un long voile de couleurs scintillantes.

    Au dixième, les couleurs retombent en pluie sur la ville, les bois et leurs habitants.

    Au onzième, chacun, humain, animal ou petit peuple, entend une douce voix murmurer à son oreille mille et un souhaits.

    Au douzième, juste avant de partir rejoindre le monde des fées, Angèle la messagère et moi-même vous souhaitons une excellente année, joie et bonheur à tous !

     


    26 commentaires
  • Voilà la vue que j'ai de mon nouveau bureau. Si, si, promis c'est comme ça !

     

    Vue bureau


    32 commentaires
  • Voilà la vue que j'ai de mon nouveau bureau. Si, si, promis c'est comme ça !

     

    Vue bureau


    32 commentaires