• Merci à Quichottine qui m'a permis de faire partie de la nouvelle aventure des Anthologies Ephémères avec le livre "La boîte à rêves".

    Grâce à ce projet mené de main de maître et à bout de bras par Quichottine, Mériem va pouvoir, grâce à l'association Rêves, offrir à toute sa famille la magie de Disneyland Paris.

    Notre recueil est disponible sur le site de TheBookEdition.

    Vous pouvez retrouver mon texte ici et la liste de tous les contributeurs en fin d'article ici.

    Joyeux Noël à tous ! 

     

     

    111222_Reves_2.jpg


    10 commentaires
  • Bon d'accord, ce n'est peut-être pas absolument mélodieux, mais ils font de leur mieux !

     


    20 commentaires
  • Bon d'accord, ce n'est peut-être pas absolument mélodieux, mais ils font de leur mieux !

     


    20 commentaires
  • Rien que ça ! Voilà deux petits textes qui prouvent que le terme péché est à prendre avec précaution.

    Les 7 péchés capitaux  je vous les rappelle pour mémoire : Colère, luxure, gourmandise, avarice, orgueil, paresse, envie.

    http://www.colorier.net/main/coloriages/56376.gifLorsqu'elle naquit ses parents la trouvèrent superbe et elle l'était : rose, blonde et joufflue. C'était un beau bébé qui se laissait aller avec bonheur au creux de son berceau, repue du lait maternel. Bien sûr, parfois, il fallait bien qu'elle se fasse les poumons comme disaient les grands-mères et là branle-bas de combat, elle donnait de la voix à grand renfort de braillements. En grandissant sa mère, sur sa demande expresse, la pomponnait et l'emmenait au parc où elle essayait de chiper les jouets des autres enfants, tout en gardant les siens bien à l'abri du sac maternel. Bref, une petite fille tout à fait normale pour son âge. Et on est en droit de supposer qu'en grandissant elle ajoutera encore un délicieux péché à la panoplie presque complète qui était la sienne à cet âge tendre.

    A la mi-août je me pavane, attirant à moi tous les beaux mâles que les autres minettes convoitent. Il faut dire quehttp://ekladata.com/GprZO2AnwXMTxFMXZ5zcyvB9WQk.gif mon corps souple les fait miauler de bonheur. Après nos ébats, ils ont intérêt à me laisser en paix sinon gare aux coups de griffes. Puis, impériale, je rentre chez moi où je me gorge des délicieuses croquettes qui me font de l'œil du fond de ma gamelle, avant de m'alanguir dans mon panier moelleux au soleil. En fait, il n'y a guère que l'avarice que vous ne trouverez pas chez moi, à quoi bon, mes esclaves humains sont près à assouvir tous mes désirs.


    18 commentaires
  • Rien que ça ! Voilà deux petits textes qui prouvent que le terme péché est à prendre avec précaution.

    Les 7 péchés capitaux  je vous les rappelle pour mémoire : Colère, luxure, gourmandise, avarice, orgueil, paresse, envie.

    http://www.colorier.net/main/coloriages/56376.gifLorsqu'elle naquit ses parents la trouvèrent superbe et elle l'était : rose, blonde et joufflue. C'était un beau bébé qui se laissait aller avec bonheur au creux de son berceau, repue du lait maternel. Bien sûr, parfois, il fallait bien qu'elle se fasse les poumons comme disaient les grands-mères et là branle-bas de combat, elle donnait de la voix à grand renfort de braillements. En grandissant sa mère, sur sa demande expresse, la pomponnait et l'emmenait au parc où elle essayait de chiper les jouets des autres enfants, tout en gardant les siens bien à l'abri du sac maternel. Bref, une petite fille tout à fait normale pour son âge. Et on est en droit de supposer qu'en grandissant elle ajoutera encore un délicieux péché à la panoplie presque complète qui était la sienne à cet âge tendre.

    A la mi-août je me pavane, attirant à moi tous les beaux mâles que les autres minettes convoitent. Il faut dire quehttp://ekladata.com/GprZO2AnwXMTxFMXZ5zcyvB9WQk.gif mon corps souple les fait miauler de bonheur. Après nos ébats, ils ont intérêt à me laisser en paix sinon gare aux coups de griffes. Puis, impériale, je rentre chez moi où je me gorge des délicieuses croquettes qui me font de l'œil du fond de ma gamelle, avant de m'alanguir dans mon panier moelleux au soleil. En fait, il n'y a guère que l'avarice que vous ne trouverez pas chez moi, à quoi bon, mes esclaves humains sont près à assouvir tous mes désirs.


    18 commentaires