• Petit passage hautement instructif que je viens de relever dans un des livres que je suis en train de cataloguer !

    Extrait de "Le monde des bois" de Ferdinand Hoefer - 1868

    "Avant de proscrire les loups et de mettre leurs têtes à prix, les hommes se sont d'abord appliqué ce procédé à eux-mêmes : en tout temps ils se sont montrés extrêmement inventifs, -ce qui les distingue des animaux féroces,- pour s'entre-détruire de la façon la plus expéditive et sur la plus grande échelle. Mais nous ne devons faire ici que l'histoire des loups, qui ne sont pas assez civilisés, eux, pour s'entre-détruire… Avant un siècle, tous les loups auront disparu de l'Europe. Mais il y aura encore beaucoup de bandits."

    Je précise que ce monsieur était français d'origine allemande, décédé en 1878, je me demande ce qu'il a pensé de la guerre de 1870. Heureusement pour lui (enfin si je peux dire) il est mort avant celle de 14 !

     

    http://avelkeltia.illustrateur.org/files/2011/07/Loup-final2.jpg


    28 commentaires
  • Et un petit verre de Pétrus pour la cour de récré de Jill Bill, un !

    Petit Pierre est très en colère mais aussi très très triste.

    Depuis de nombreux jours, un des grands de l'école se moque de lui, parce qu'il est petit justement ou parce qu'il a les cheveux d'un beau roux flamboyant ou parce que lorsqu'il a perdu un de ses dents de lait il a dit à ses copains que la petite souris allait passer et que ce affreux, vilain, méchant, beurk, pouah, caca, l'a entendu, a ri méchamment et a osé dire que la petite souris n'existait pas !

    Bref, ça fait maintenant un moment que Petit Pierre passe des larmes à la colère et malgré toute leur bonne volonté, Mademoiselle Agathe l'institutrice et ses parents n'arrivent pas à lui faire dire ce qui ne va pas.

    Aujourd'hui c'est le week-end, Petit Pierre est dans le jardin de ses parents et pour se passer les nerfs, il shoote dans tous les cailloux qui passent à portée de ses baskets.

    Quand tout à coup !

    "Aïe, ça va pas la tête ? Tu m'as fait mal !"

    Sidéré Petit Pierre se baisse et là devant lui, il y a un minuscule, mais vraiment minuscule bonhomme tout habillé de gris.

    Petit Pierre bougonne "T'as qu'à pas être en gris, et t'as qu'à pas être si petit et t'as qu'à pas ressembler à un bête de bête caillou !"

    Le petit être se redresse de toute sa microscopique taille, toise l'enfant boudeur et affirme "Oh, toi tu as un gros, gros problème. Je suis sûr que je peux t'aider !"

    "Pfff" souffle Petit Pierre "T'es trop minable pour pouvoir m'aider, et pis personne y peut m'aider d'abord !"

    "Non, mais dis donc, qui t'as permis de me traiter de minable ? C'est parce que je suis plus petit que toi ? Oui, c'est ça le problème n'est ce pas ? Toi tu es le plus petit de quelqu'un qui te traite aussi de minable ! Je me trompe ?"

    Petit Pierre en reste d'abord bouche bée, puis il tombe par terre, il éclate en sanglots et déballe tout à ce microbe d'inconnu, tout ce qu'il n'a pas osé dire à sa chère Mademoiselle Agathe ou à ses parents. Il explique les mots méchants, les tapes, les croche-pieds, les bousculades, toutes les humiliations que le grand lui fait subir quand personne ne les regarde.

    Et quand tout est sorti, Petit Pierre renifle un grand coup, se passe le dos des mains sur les joues pour essuyer ses larmes et essaye de reprendre son souffle en hoquetant.

    Pendant ce temps le petit bonhomme a réussi à se hisser sur le genou de l'enfant qu'il tapote gentiment.

    "T'en fais pas mon grand, je vais te donner un coup de main. Quand tu retourneras à l'école lundi, je m'installerai sur ton épaule et je te dirai ce qu'il faut lui répondre à ce grand méchant"

    "Mais il va te voir"

    "Non, il n'y a que toi qui puisse me voir. Au fait, je m'appelle Petrus, tu sais ce que ça veut dire ?"

    "Non, je sais pas !"

    "Ca veut dire petit caillou, nous avons presque le même prénom, c'est rigolo non ?"

    Tout-à-coup, comme le soleil se levant après un gros orage, voilà que l'espoir déboule dans le cœur de Petit Pierre. Il a trouvé quelqu'un qui le comprend, quelqu'un qui va l'aider, il n'en doute pas une seconde.

    Et lundi, nos deux amis s'en vont à l'école. A l'heure de la récréation Petit Pierre se fait coincer par son tortionnaire qui commence à lui dire des horreurs, mais voilà que Pétrus se met à dicter ses réponses à Petit Pierre et celui-ci les renvoie comme des cailloux vers le Grand.

    Et ces paroles font mouche, elles lui font mal, comme les siennes ont fait mal à Petit Pierre, le voilà qui semble rentrer dans sa coquille comme un escargot menacé, il tourne les talons et s'enfuie sous le regard satisfait de Petit Pierre qui a même eu le temps d'apercevoir une larme couler sur la joue de son ennemi.

    "Et voilà" dit Pétrus "il ne t'ennuiera plus maintenant"

    "Chouette, tu vas rester avec moi, hein et puis tu me souffleras plein de méchantes choses à dire aux autres, et ce sera moi le chef !"

    "Non, non, mon petit ami, il ne faut pas agresser les autres juste pour se sentir important ce n'est pas bien, et puis si tu dis des méchancetés à tes amis, tu crois qu'ils continueront à t'aimer ? Maintenant tu es assez fort pour te défendre mais, il ne faut pas abuser de ce pouvoir surtout. Promis ?"

    Petit Pierre pèse le pour et le contre. C'est vrai qu'il n'a pas envie de perdre ses amis alors il acquiesce.

    "D'accord, promis. Mais, dis tu ne vas pas partir, on va rester copains ?"

    Pétrus se met à rire doucement "Bien sûr mon petit bonhomme, on va rester copains, mais j'ai d'autres enfantshttp://4.bp.blogspot.com/-oXr-9AhHJMk/TpWOjIZjwOI/AAAAAAAABS4/kCu4y2VDs0A/s1600/sad_jour_sans_noir_blanc_bonhomme_mimi.jpg à aider alors, maintenant il faut que j'y aille"

    Et hop, tout à coup plus personne n'est perché sur l'épaule de Petit Pierre. Il pousse un soupir et s'en va rejoindre ses camarades de classe.

    Inutile de dire que Mademoiselle Agathe et ses parents sont très heureux de le voir redevenu lui-même.

    Et le vilain garçon ? Il semble avoir compris la leçon et se tient tranquille maintenant, espérons que ça dure !


    32 commentaires
  • Et un petit verre de Pétrus pour la cour de récré de Jill Bill, un !

    Petit Pierre est très en colère mais aussi très très triste.

    Depuis de nombreux jours, un des grands de l'école se moque de lui, parce qu'il est petit justement ou parce qu'il a les cheveux d'un beau roux flamboyant ou parce que lorsqu'il a perdu un de ses dents de lait il a dit à ses copains que la petite souris allait passer et que ce affreux, vilain, méchant, beurk, pouah, caca, l'a entendu, a ri méchamment et a osé dire que la petite souris n'existait pas !

    Bref, ça fait maintenant un moment que Petit Pierre passe des larmes à la colère et malgré toute leur bonne volonté, Mademoiselle Agathe l'institutrice et ses parents n'arrivent pas à lui faire dire ce qui ne va pas.

    Aujourd'hui c'est le week-end, Petit Pierre est dans le jardin de ses parents et pour se passer les nerfs, il shoote dans tous les cailloux qui passent à portée de ses baskets.

    Quand tout à coup !

    "Aïe, ça va pas la tête ? Tu m'as fait mal !"

    Sidéré Petit Pierre se baisse et là devant lui, il y a un minuscule, mais vraiment minuscule bonhomme tout habillé de gris.

    Petit Pierre bougonne "T'as qu'à pas être en gris, et t'as qu'à pas être si petit et t'as qu'à pas ressembler à un bête de bête caillou !"

    Le petit être se redresse de toute sa microscopique taille, toise l'enfant boudeur et affirme "Oh, toi tu as un gros, gros problème. Je suis sûr que je peux t'aider !"

    "Pfff" souffle Petit Pierre "T'es trop minable pour pouvoir m'aider, et pis personne y peut m'aider d'abord !"

    "Non, mais dis donc, qui t'as permis de me traiter de minable ? C'est parce que je suis plus petit que toi ? Oui, c'est ça le problème n'est ce pas ? Toi tu es le plus petit de quelqu'un qui te traite aussi de minable ! Je me trompe ?"

    Petit Pierre en reste d'abord bouche bée, puis il tombe par terre, il éclate en sanglots et déballe tout à ce microbe d'inconnu, tout ce qu'il n'a pas osé dire à sa chère Mademoiselle Agathe ou à ses parents. Il explique les mots méchants, les tapes, les croche-pieds, les bousculades, toutes les humiliations que le grand lui fait subir quand personne ne les regarde.

    Et quand tout est sorti, Petit Pierre renifle un grand coup, se passe le dos des mains sur les joues pour essuyer ses larmes et essaye de reprendre son souffle en hoquetant.

    Pendant ce temps le petit bonhomme a réussi à se hisser sur le genou de l'enfant qu'il tapote gentiment.

    "T'en fais pas mon grand, je vais te donner un coup de main. Quand tu retourneras à l'école lundi, je m'installerai sur ton épaule et je te dirai ce qu'il faut lui répondre à ce grand méchant"

    "Mais il va te voir"

    "Non, il n'y a que toi qui puisse me voir. Au fait, je m'appelle Petrus, tu sais ce que ça veut dire ?"

    "Non, je sais pas !"

    "Ca veut dire petit caillou, nous avons presque le même prénom, c'est rigolo non ?"

    Tout-à-coup, comme le soleil se levant après un gros orage, voilà que l'espoir déboule dans le cœur de Petit Pierre. Il a trouvé quelqu'un qui le comprend, quelqu'un qui va l'aider, il n'en doute pas une seconde.

    Et lundi, nos deux amis s'en vont à l'école. A l'heure de la récréation Petit Pierre se fait coincer par son tortionnaire qui commence à lui dire des horreurs, mais voilà que Pétrus se met à dicter ses réponses à Petit Pierre et celui-ci les renvoie comme des cailloux vers le Grand.

    Et ces paroles font mouche, elles lui font mal, comme les siennes ont fait mal à Petit Pierre, le voilà qui semble rentrer dans sa coquille comme un escargot menacé, il tourne les talons et s'enfuie sous le regard satisfait de Petit Pierre qui a même eu le temps d'apercevoir une larme couler sur la joue de son ennemi.

    "Et voilà" dit Pétrus "il ne t'ennuiera plus maintenant"

    "Chouette, tu vas rester avec moi, hein et puis tu me souffleras plein de méchantes choses à dire aux autres, et ce sera moi le chef !"

    "Non, non, mon petit ami, il ne faut pas agresser les autres juste pour se sentir important ce n'est pas bien, et puis si tu dis des méchancetés à tes amis, tu crois qu'ils continueront à t'aimer ? Maintenant tu es assez fort pour te défendre mais, il ne faut pas abuser de ce pouvoir surtout. Promis ?"

    Petit Pierre pèse le pour et le contre. C'est vrai qu'il n'a pas envie de perdre ses amis alors il acquiesce.

    "D'accord, promis. Mais, dis tu ne vas pas partir, on va rester copains ?"

    Pétrus se met à rire doucement "Bien sûr mon petit bonhomme, on va rester copains, mais j'ai d'autres enfantshttp://4.bp.blogspot.com/-oXr-9AhHJMk/TpWOjIZjwOI/AAAAAAAABS4/kCu4y2VDs0A/s1600/sad_jour_sans_noir_blanc_bonhomme_mimi.jpg à aider alors, maintenant il faut que j'y aille"

    Et hop, tout à coup plus personne n'est perché sur l'épaule de Petit Pierre. Il pousse un soupir et s'en va rejoindre ses camarades de classe.

    Inutile de dire que Mademoiselle Agathe et ses parents sont très heureux de le voir redevenu lui-même.

    Et le vilain garçon ? Il semble avoir compris la leçon et se tient tranquille maintenant, espérons que ça dure !


    32 commentaires