•  

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau24.png

    Ne vous en faites pas les Zoziaux, ma Thalis ne chasse pas les oiseaux, enfin c'est surtout parce qu'elle vit en intérieur parce que quand je la vois traquer les mouches, je pense que vous pourriez en effet avoir du souci à vous faire. Et comme c'est une pro de l'escalade évitez quand même de vous inviter à la maison. Ci-dessous je vous mets une petite vidéo à titre de mise en garde.

    Eh oui, aujourd'hui ma minette à l'âge de raison, 7 ans ! Bon d'accord ça ne fonctionne pas pour les chats mais tant pis.

    Donc quelques petites photos de ma Miss, certaines que vous avez déjà vues, mais bon !

    Petite (toute petite)

    thalis_b_b_.jpg

     

    Un de ses plus beaux portraits, il a d'ailleurs été retenu par Novophoto, allez faire un tour sur la visite virtuelle en bas et vous verrez que je ne raconte pas de carabistouilles !


    P4260373.jpg

     

    Stérilisation : Manque total de compassion de son jeune deux pattes qui l'avait surnommée TPS ou Canal Chat Thalis !

     

    Canal-chat.jpg

     

    Mais bon, depuis elle s'est vengée


    JT2

     

    La vidéo promise aux zoziaux sur le talent de grimpeuse de Miss Thalis (pour des questions décoratives, vous devez aisément comprendre pourquoi, la moquette murale a été remplacée par du papier peint, sauf dans deux endroits pas trop visibles où j'ai laissé la moquette pour que ma miss ne s'encroûte pas, et je vous rassure ce n'est pas le cas !) 

     

     

    Qualité d'image pas terrible, mais Mademoiselle lorgnait une mouche !

       

     

    Et puis quelques photos plus récentes

    Un vrai plaisir à papouiller, ça laisse des poils plein les mains, mais qu'est ce que c'est doux !

    20120323 02

    Rêveuse 1 et 2 (et surtout terriblement coopérative, seulement 50 photos pour 2 à peu près réussies)

    20120303 11

    P1390090
    Calin-brossage (ou ronronthérapie) du soir 1 et 2

    calindusoir3
    Bon ça y est tu me lâches ?

    calindusoir4


    40 commentaires
  • Voilà un prénom pas facile (ou trop facile ?) pour la Cour de Récré de Jill Bill.

    Il y a fort, fort longtemps, de bons géants se promenaient sur notre terre.

    Non, je ne parle pas des dinosaures, mais de vrais géants, des personnes comme nous mais en plus grands quoi !

    Ceux que je compte vous présenter n'étaient pas de gros méchants ogres, mais de vrais gentils.

    Vital faisait partie de cet heureux peuple, leur vie durant, et elle était très, très longue, ils parcouraient le monde emmagasinant dans leur cœur et leur tête toutes les merveilles qu'ils croisaient.

    A l'époque, les hommes étaient encore peu nombreux et leurs civilisations vivaient en paix avec celle des géants.

    Mais bien sûr, toutes les bonnes choses ont une fin.

    Bientôt, les hommes jugèrent que les géants étaient de trop, ceux-ci pacifiques décidèrent qu'il était temps pour eux de poursuivre leur évolution.

    Essayant de se faire tout petit, ce qui pour des êtres grands comme des collines, était pour le moins difficile, ils essaimèrent dans le monde entier, chacun cherchant le petit (enfin le grand) coin dans lequel il serait bien installé pour devenir chrysalide (oui, oui, comme les chenilles).

    Vital découvrit un lieu qui lui plu pour son aspect hors du temps, sa population déjà un peu hors norme et sa concentration élevée en représentants du petit peuple.

    Il décida donc de poser ses valises (métaphoriquement parlant bien sûr) dans cet endroit paisible.

    Il chercha un endroit bien dégagé (et il lui en fallait de la place !) s'assit et mit à méditer, les beautés croisées sur sa route revenant à sa mémoire. A chaque souvenir, il perdait un peu de sa consistance et petit à petit sans déranger personne, son grand corps se fondit avec la nature, il se glissa sous l'herbe, sous les arbres, sous les pierres, sous les eaux, sous le petit village.

    Humains, petit peuple et animaux sentir comme une grande main pleine de tendresse les effleurer, ils se figèrent pour apprécier cette paix étrange qui envahissait leur être.

    Puis, la vie reprit son cours et ils oublièrent cette sensation.

    Vital*, lui, chaudement enveloppé par la terre nourricière s'enfonça dans son long sommeil et se mit à rêver et ses rêves se mêlèrent à la vie des habitants de Bigorbourg, leur conférant ce petit quelque chose de délirant qui les défini si bien.

    http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/12/31/album-cover-large-12317.jpg

    Curieux comme vous l'êtes, vous vous posez sûrement la question de savoir qu'elle va être la durée du sommeil de Vital. Eh bien, il va se prolonger, comme celui de ses frères et sœurs endormis un peu partout sur notre globe, le temps que les hommes soient prêts à les accueillir à nouveau en paix, ce qui, je suis navrée de le constater, n'est peut-être pas demain la veille, mais qui sait ?

     

    * Il semblerait qu'un Saint Vital a joui de l'immense privilège d'être enterré vivant, reconnaissez que j'ai été plus sympa avec mon Vital à moi

     

     


    28 commentaires
  • Voilà un prénom pas facile (ou trop facile ?) pour la Cour de Récré de Jill Bill.

    Il y a fort, fort longtemps, de bons géants se promenaient sur notre terre.

    Non, je ne parle pas des dinosaures, mais de vrais géants, des personnes comme nous mais en plus grands quoi !

    Ceux que je compte vous présenter n'étaient pas de gros méchants ogres, mais de vrais gentils.

    Vital faisait partie de cet heureux peuple, leur vie durant, et elle était très, très longue, ils parcouraient le monde emmagasinant dans leur cœur et leur tête toutes les merveilles qu'ils croisaient.

    A l'époque, les hommes étaient encore peu nombreux et leurs civilisations vivaient en paix avec celle des géants.

    Mais bien sûr, toutes les bonnes choses ont une fin.

    Bientôt, les hommes jugèrent que les géants étaient de trop, ceux-ci pacifiques décidèrent qu'il était temps pour eux de poursuivre leur évolution.

    Essayant de se faire tout petit, ce qui pour des êtres grands comme des collines, était pour le moins difficile, ils essaimèrent dans le monde entier, chacun cherchant le petit (enfin le grand) coin dans lequel il serait bien installé pour devenir chrysalide (oui, oui, comme les chenilles).

    Vital découvrit un lieu qui lui plu pour son aspect hors du temps, sa population déjà un peu hors norme et sa concentration élevée en représentants du petit peuple.

    Il décida donc de poser ses valises (métaphoriquement parlant bien sûr) dans cet endroit paisible.

    Il chercha un endroit bien dégagé (et il lui en fallait de la place !) s'assit et mit à méditer, les beautés croisées sur sa route revenant à sa mémoire. A chaque souvenir, il perdait un peu de sa consistance et petit à petit sans déranger personne, son grand corps se fondit avec la nature, il se glissa sous l'herbe, sous les arbres, sous les pierres, sous les eaux, sous le petit village.

    Humains, petit peuple et animaux sentir comme une grande main pleine de tendresse les effleurer, ils se figèrent pour apprécier cette paix étrange qui envahissait leur être.

    Puis, la vie reprit son cours et ils oublièrent cette sensation.

    Vital*, lui, chaudement enveloppé par la terre nourricière s'enfonça dans son long sommeil et se mit à rêver et ses rêves se mêlèrent à la vie des habitants de Bigorbourg, leur conférant ce petit quelque chose de délirant qui les défini si bien.

    http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/12/31/album-cover-large-12317.jpg

    Curieux comme vous l'êtes, vous vous posez sûrement la question de savoir qu'elle va être la durée du sommeil de Vital. Eh bien, il va se prolonger, comme celui de ses frères et sœurs endormis un peu partout sur notre globe, le temps que les hommes soient prêts à les accueillir à nouveau en paix, ce qui, je suis navrée de le constater, n'est peut-être pas demain la veille, mais qui sait ?

     

    * Il semblerait qu'un Saint Vital a joui de l'immense privilège d'être enterré vivant, reconnaissez que j'ai été plus sympa avec mon Vital à moi

     

     


    28 commentaires
  • http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau23.png

    Ben quoi, j'ai bien le droit de chercher non ?

     

    Bon ceux-là sont un peu trop colorés (ne me demandez pas ce que ces bizarres oiseaux pouvaient bien faire dehors en hiver et en Normandie !)

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1370010.jpg

     

    Et ceux-là c'est bête mais ils vont par trois

     

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1390210.jpg

    Quant à ceux proposés par Violette, ils ont aussi mauvais esprit que mes Zoziaux et la même couleur d'ailleurs, ils devraient bien s'entendre ! Profitez en aussi pour regarder sa vidéo sur le cerveau des femmes !

     

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau10.jpg


    30 commentaires
  • http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau23.png

    Ben quoi, j'ai bien le droit de chercher non ?

     

    Bon ceux-là sont un peu trop colorés (ne me demandez pas ce que ces bizarres oiseaux pouvaient bien faire dehors en hiver et en Normandie !)

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1370010.jpg

     

    Et ceux-là c'est bête mais ils vont par trois

     

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1390210.jpg

    Quant à ceux proposés par Violette, ils ont aussi mauvais esprit que mes Zoziaux et la même couleur d'ailleurs, ils devraient bien s'entendre ! Profitez en aussi pour regarder sa vidéo sur le cerveau des femmes !

     

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau10.jpg


    30 commentaires