• Sujet du projet 52 de Vivre la Photographie, pas évident du tout, du tout !!!


    Alors voyons voir :

    Il est naturel de vivre

    Il est naturel de vieillir

    Il est naturel de mourir

     

    Le sang qui fait vivre ?

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/20120511.jpg

    Les cheveux qui blanchissent ?

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/20120513.jpg

    Le chat qui est un prédateur, il ne faut pas l'oublier !

    http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p3210610.jpg


    30 commentaires
  • Je suis comme le lapin d'Alice, à la bourre, à la bourre, alors hop, hop, hop un autre roman très sympa

    http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/2/8/9/9782228906081FS.gifLe serment du silence - Linda Castillo

    Résumé Decitre : L’originalité de ce suspense : meurtres en pays amish. Kate Burkholder est le chef de la police d’une petite ville tranquille de l’Ohio ébranlée par la découverte d’un corps de jeune fille égorgée et saignée comme du bétail après avoir été torturée et violée. La scarification d’un chiffre romain sur son nombril lance la police sur les traces du « Tueur de l’abattoir », un tueur en série ayant sévi dans la région. Cependant, Kate violée 16 ans plus tôt par ce même tueur avait survécu à l’attaque du psychopathe. Et elle l’avait tué. Depuis, elle vit avec le fardeau du secret et de la culpabilité : le violeur, Daniel Lapp, était amish comme elle et sa famille. Afin de préserver la communauté de l’opprobre, son père et son frère avaient enterré le corps, et plus jamais il n’y avait été fait allusion. La vie de Kate avait ensuite basculé ; elle avait renoncé à son appartenance à la communauté et subi le bannissement. Après ce nouveau meurtre le doute l’assaille : et si Lapp était encore en vie ? À nouveau, d’autres meurtres sont commis. Kate doit malgré elle accepter de travailler en collaboration avec un agent fédéral, John Tomasetti, et avec le shérif Nathan Detrick, un quinquagénaire charismatique. Peu à peu, Tomasetti lève le voile sur sa vie : il est ce flic émérite ayant fait la Une des journaux deux ans plus tôt lorsqu’il était jugé pour le meurtre de l’assassin de sa famille. Il devine que Kate dissimule de nombreuses informations et qu’elle est la détentrice d’un sombre secret. Flic déchu, alcoolique, John est au bord du gouffre et se sait sur la sellette ; il ne laissera pas Kate saboter une affaire qui pourrait sauver sa carrière. Un suspense haletant, au rythme soutenu. L’épuisement moral et physique du personnage principal nous gagne à mesure que l’enquête s’enlise, au moment clé de l’histoire, avec pour décor une tempête de neige qui enveloppe l’intrigue et nous entraîne dans son tourbillon.


    Mon avis : Pas grand-chose à ajouter à ce résumé très bien fait et on suit avec plaisir et un brin d'angoisse la vie difficile de Kate, une jeune femme très attachante, pleine de ressort qui a du surmonter bien des obstacles pour se reconstruire après un viol, un meurtre et son bannissement. Elle mène de front son enquête, en essayant de continuer à préserver sa famille, son ancienne communauté et son propre secret. Heureusement pour elle, sa personnalité à la fois ferme et sympathique lui vaut la pleine coopération de ses agents prêts à la soutenir dans les plus mauvais moments. Le lecteur a envie de l'aider à la fois dans son enquête et dans ses difficultés personnelles. En plus, elle accueille régulièrement un chat abandonné (rien que ça, ça lui valait toute mon amitié). Un livre qui se dévore, des personnages qui présentent bien des facettes, une histoire bien menée (et pour les personnes sensibles, le côté meurtre est traité avec un certain recul). Une partie de l'histoire est racontée au présent par Kate ce qui permet de mieux s'impliquer dans sa vie et rend la lecture particulièrement agréable.

     


    8 commentaires
  • Je suis comme le lapin d'Alice, à la bourre, à la bourre, alors hop, hop, hop un autre roman très sympa

    http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/2/8/9/9782228906081FS.gifLe serment du silence - Linda Castillo

    Résumé Decitre : L’originalité de ce suspense : meurtres en pays amish. Kate Burkholder est le chef de la police d’une petite ville tranquille de l’Ohio ébranlée par la découverte d’un corps de jeune fille égorgée et saignée comme du bétail après avoir été torturée et violée. La scarification d’un chiffre romain sur son nombril lance la police sur les traces du « Tueur de l’abattoir », un tueur en série ayant sévi dans la région. Cependant, Kate violée 16 ans plus tôt par ce même tueur avait survécu à l’attaque du psychopathe. Et elle l’avait tué. Depuis, elle vit avec le fardeau du secret et de la culpabilité : le violeur, Daniel Lapp, était amish comme elle et sa famille. Afin de préserver la communauté de l’opprobre, son père et son frère avaient enterré le corps, et plus jamais il n’y avait été fait allusion. La vie de Kate avait ensuite basculé ; elle avait renoncé à son appartenance à la communauté et subi le bannissement. Après ce nouveau meurtre le doute l’assaille : et si Lapp était encore en vie ? À nouveau, d’autres meurtres sont commis. Kate doit malgré elle accepter de travailler en collaboration avec un agent fédéral, John Tomasetti, et avec le shérif Nathan Detrick, un quinquagénaire charismatique. Peu à peu, Tomasetti lève le voile sur sa vie : il est ce flic émérite ayant fait la Une des journaux deux ans plus tôt lorsqu’il était jugé pour le meurtre de l’assassin de sa famille. Il devine que Kate dissimule de nombreuses informations et qu’elle est la détentrice d’un sombre secret. Flic déchu, alcoolique, John est au bord du gouffre et se sait sur la sellette ; il ne laissera pas Kate saboter une affaire qui pourrait sauver sa carrière. Un suspense haletant, au rythme soutenu. L’épuisement moral et physique du personnage principal nous gagne à mesure que l’enquête s’enlise, au moment clé de l’histoire, avec pour décor une tempête de neige qui enveloppe l’intrigue et nous entraîne dans son tourbillon.


    Mon avis : Pas grand-chose à ajouter à ce résumé très bien fait et on suit avec plaisir et un brin d'angoisse la vie difficile de Kate, une jeune femme très attachante, pleine de ressort qui a du surmonter bien des obstacles pour se reconstruire après un viol, un meurtre et son bannissement. Elle mène de front son enquête, en essayant de continuer à préserver sa famille, son ancienne communauté et son propre secret. Heureusement pour elle, sa personnalité à la fois ferme et sympathique lui vaut la pleine coopération de ses agents prêts à la soutenir dans les plus mauvais moments. Le lecteur a envie de l'aider à la fois dans son enquête et dans ses difficultés personnelles. En plus, elle accueille régulièrement un chat abandonné (rien que ça, ça lui valait toute mon amitié). Un livre qui se dévore, des personnages qui présentent bien des facettes, une histoire bien menée (et pour les personnes sensibles, le côté meurtre est traité avec un certain recul). Une partie de l'histoire est racontée au présent par Kate ce qui permet de mieux s'impliquer dans sa vie et rend la lecture particulièrement agréable.

     


    8 commentaires
  • http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/0/8/1/2/9782081268630FS.gifMaelström - Stéphane Marchand

    Résumé Decitre : " Je suis venu vous dire que vous allez mourir. Signé : le Maestro ". Cette inscription tracée en lettres de sang sur le mur de son salon bouleverse Harold Irving, un écrivain dont la vie part en lambeaux. S'engage alors un terrifiant jeu de massacre orchestré par le Maestro. Pris au piège de ce tueur machiavélique et sans limites, Harold va s'unir à Dexter Borden, un flic du FBI, et Franny Chopman, un médecin légiste, pour tenter d'enrayer la mécanique d'une implacable vengeance. Mais comment échapper à un monstre qui a tout prévu, tout planifié, anticipé la moindre de vos réactions ? Entre Dexter et Californication, Maelström vous entraîne de San Francisco à Philadelphie dans ses courants irrésistibles.

    Mon avis : Machiavéliquement bien orchestré ce thriller écrit par un français. Très bizarrement ce Maestro torture psychiquement Harold en massacrant (avec beaucoup d'imagination) ses victimes  pour lui rendre service, eh oui, il veut lui rendre la mémoire, l'obliger à se remémorer le traumatisme qui a causé son amnésie et détruit leur vie à tous les deux. Il lui laisse donc des indices par le biais des meurtres et lui octroie des collaborateurs pour lui donner un coup de main. Ceux-ci ne sont pas non plus indemnes de traumatismes, Dexter (un agent du FBI gay il fallait oser le faire) qui se remet difficilement de la mort de son amant et qui est en conflit avec son père, Franny qui a eu une liaison avec Harold et qui semble ne vivre que pour son travail et la touchante Katsumi call-girl à ses heures et vraie romantique dans l'âme. Mais tout ce joli monde, ou ceux qui les touchent de près ne cacherait-il pas d'autres secrets ? De manière parfaitement perverse, Stéphane Marchand s'arrange pour que petit à petit on finisse par l'apprécier ce tueur en série défiguré qui prouve sa reconnaissance de bien étrange manière. Et en prime, Stéphane Marchand propose l’ambiance musicale.

     


    8 commentaires
  • http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/0/8/1/2/9782081268630FS.gifMaelström - Stéphane Marchand

    Résumé Decitre : " Je suis venu vous dire que vous allez mourir. Signé : le Maestro ". Cette inscription tracée en lettres de sang sur le mur de son salon bouleverse Harold Irving, un écrivain dont la vie part en lambeaux. S'engage alors un terrifiant jeu de massacre orchestré par le Maestro. Pris au piège de ce tueur machiavélique et sans limites, Harold va s'unir à Dexter Borden, un flic du FBI, et Franny Chopman, un médecin légiste, pour tenter d'enrayer la mécanique d'une implacable vengeance. Mais comment échapper à un monstre qui a tout prévu, tout planifié, anticipé la moindre de vos réactions ? Entre Dexter et Californication, Maelström vous entraîne de San Francisco à Philadelphie dans ses courants irrésistibles.

    Mon avis : Machiavéliquement bien orchestré ce thriller écrit par un français. Très bizarrement ce Maestro torture psychiquement Harold en massacrant (avec beaucoup d'imagination) ses victimes  pour lui rendre service, eh oui, il veut lui rendre la mémoire, l'obliger à se remémorer le traumatisme qui a causé son amnésie et détruit leur vie à tous les deux. Il lui laisse donc des indices par le biais des meurtres et lui octroie des collaborateurs pour lui donner un coup de main. Ceux-ci ne sont pas non plus indemnes de traumatismes, Dexter (un agent du FBI gay il fallait oser le faire) qui se remet difficilement de la mort de son amant et qui est en conflit avec son père, Franny qui a eu une liaison avec Harold et qui semble ne vivre que pour son travail et la touchante Katsumi call-girl à ses heures et vraie romantique dans l'âme. Mais tout ce joli monde, ou ceux qui les touchent de près ne cacherait-il pas d'autres secrets ? De manière parfaitement perverse, Stéphane Marchand s'arrange pour que petit à petit on finisse par l'apprécier ce tueur en série défiguré qui prouve sa reconnaissance de bien étrange manière. Et en prime, Stéphane Marchand propose l’ambiance musicale.

     


    8 commentaires