• http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/6/6/2/9782266215251FS.gifViral - Kathy Reichs

    Résumé Decitre : Tory Brennan n'est pas la nièce de sa tante pour rien... À 14 ans, elle tient déjà beaucoup de Tempe, l'anthropologue judiciaire, à commencer par le goût des sciences et du risque. Dans cette île isolée de Caroline du Sud, où sa petite bande aime à vadrouiller, les plages et les bois regorgent de sujets curieux : de coquillages, de singes, de chiens-loups, et de cadavres. Des restes humains auxquels les quatre adolescents auraient mieux fait de ne pas s'intéresser.

    Mon avis : Les affaires de famille de Temperance Brennan ne sont pas simples, Kit son neveu vient de se découvrir une fille et quelle fille ! Tory est la digne petite-nièce de mon anthropologue judiciaire préférée. Du haut de ses 14 ans, elle n'a pas froid aux yeux tout en conservant une délicieuse fraicheur. Et comme sa grand-tante, elle est prête à tout pour faire triompher la justice (même avec 40 ans de recul) et pour sauver un adorable chien-loup (et là il faut comprendre un chiot issu d'une mère louve et d'un père berger allemand). Pour cela elle rassemble autour d'elle une troupe de choc composée, en plus d'elle-même et de Cooper le chien, de trois garçons tout aussi surdoués qu'elle. Tout ce petit monde est éminemment sympathique et plein de ressources, d'autant plus de ressources qu'une expérience scientifique dans laquelle ils viennent fourrer par hasard leur nez leur réserve une surprise de taille. Bref, un Club des Cinq remis au goût du jour et si ce roman est plus basique que ceux de qui mettent en scène Brennan, il est parfaitement crédible, plein d'humour et d'action. Bref un bon moment !

     


    16 commentaires
  • Prénom nous pourrons dire classique aujourd'hui dans la Cour de Récré de Jill Bill.

     

    Olga est un prénom qui sent bon les grandes steppes blanches et il semblerait bien que sa façon de rouler les R aille dans ce sens.

    Olga est une fort jolie personne qui tient l'herboristerie de Bigorbourg.

    Vous vous doutez bien que ni l'une, ni l'autre ne sont très classiques.

    Olga a ainsi mis en place une très curieuse façon de présenter ses remèdes, tisanes, poudres, crèmes et autres.

    Lorsque vous passez la voir pour qu'elle vous propose un petit quelque chose pour vous aider à trouver le sommeil, à vous débarrasser de quelques boutons d'acné superflus ou d'un rhume tenace, ne croyez pas qu'elle va vous remettre les plantes requises dans un bête sachet de papier ou de plastique (pas écolo d'ailleurs ça !). 

    Ah ! Autre chose ! Lorsque votre médecin ou votre pharmacien vous prescrit un médicament, le prenez-vous jusqu'au bout ou l'arrêtez-vous dès qu'il y a un léger mieux (hmmmm ?).

    Eh bien, sachez-le Olga a trouvé le moyen de respecter l'environnement tout en vous incitant à aller jusqu'au bout de votre traitement, ainsi pas de gaspillage, ni d'emballage, ni de produits.

    Mais, vous demandez-vous (si, si, vous vous le demandez) comment réussit-elle ce double exploit ?

    Bon, peut-être a-t-elle eu un petit coup de pouce de la part de Madame Thècle pour la mise au point de ce conditionnement, mais là n'est pas le propos.

    Lorsque vous partez de son officine, Olga vous remet une poupée. Enfin, pour être plus précise, une matriochka, vous savez ces charmantes poupées gigognes.

    Lorsque bien tranquillement chez vous, vous l'ouvrirez pour commencer votre cure, vous découvrirez qu'une autre petite poupée se niche au milieu de la crème, des fleurs ou des feuilles, mais, et c'est là, toute la beauté de la chose, vous ne pourrez pas jeter un coup d'œil dedans (ne me dites pas que cela ne vous a pas traversé l'esprit !)avant d'avoir terminé la première phase de la thérapie proposée par Olga.

    Lorsque ce sera chose faite, la deuxième poupée s'ouvrira pour vous révéler l'étape suivante, la troisième restant scellée en dépit de tous vos efforts et comme vous êtes curieux (ne le niez pas)vous allez bien sûr vous attachez à terminer cette seconde phase.

    Ensuite, eh bien, ce sera selon ce qu'Olga aura pressenti de votre état de santé, soit il n'y aura plus de petite bonne-femme, soit il y en aura une autre et peut-être encore une autre.

    Une chose est sûre, vous aurez fait les choses comme il faut.

    Une dernière petite chose concernant Olga elle-même, c'est quelque chose que les Bigorbourgeois ont remarqué et qui leur fait se poser des questions.

    Selon les jours, Olga est grande, ses cheveux blonds enroulés en natte autour de sa jolie tête et http://www.france-cei.com/catalog/images/maa304_matriochka_russe.jpgtoute habillée de rouge, le lendemain il semble bien qu'elle soit plus petite, des cheveux blonds ramenés en chignon et toute vêtue de bleue et le surlendemain, elle paraît vraiment toute petite, ses cheveux toujours blonds jouent librement sur ses épaules et sur ses vêtements d'un beau vert de forêt profonde. C'est étrange, mais à force on s'y fait ! Et puis, elle a toujours le même charmant visage, aux joues roses et aux grands yeux bleus et son accent est toujours aussi charmant, alors pourquoi chercher midi à quatorze heures ?


    36 commentaires
  • Prénom nous pourrons dire classique aujourd'hui dans la Cour de Récré de Jill Bill.

     

    Olga est un prénom qui sent bon les grandes steppes blanches et il semblerait bien que sa façon de rouler les R aille dans ce sens.

    Olga est une fort jolie personne qui tient l'herboristerie de Bigorbourg.

    Vous vous doutez bien que ni l'une, ni l'autre ne sont très classiques.

    Olga a ainsi mis en place une très curieuse façon de présenter ses remèdes, tisanes, poudres, crèmes et autres.

    Lorsque vous passez la voir pour qu'elle vous propose un petit quelque chose pour vous aider à trouver le sommeil, à vous débarrasser de quelques boutons d'acné superflus ou d'un rhume tenace, ne croyez pas qu'elle va vous remettre les plantes requises dans un bête sachet de papier ou de plastique (pas écolo d'ailleurs ça !). 

    Ah ! Autre chose ! Lorsque votre médecin ou votre pharmacien vous prescrit un médicament, le prenez-vous jusqu'au bout ou l'arrêtez-vous dès qu'il y a un léger mieux (hmmmm ?).

    Eh bien, sachez-le Olga a trouvé le moyen de respecter l'environnement tout en vous incitant à aller jusqu'au bout de votre traitement, ainsi pas de gaspillage, ni d'emballage, ni de produits.

    Mais, vous demandez-vous (si, si, vous vous le demandez) comment réussit-elle ce double exploit ?

    Bon, peut-être a-t-elle eu un petit coup de pouce de la part de Madame Thècle pour la mise au point de ce conditionnement, mais là n'est pas le propos.

    Lorsque vous partez de son officine, Olga vous remet une poupée. Enfin, pour être plus précise, une matriochka, vous savez ces charmantes poupées gigognes.

    Lorsque bien tranquillement chez vous, vous l'ouvrirez pour commencer votre cure, vous découvrirez qu'une autre petite poupée se niche au milieu de la crème, des fleurs ou des feuilles, mais, et c'est là, toute la beauté de la chose, vous ne pourrez pas jeter un coup d'œil dedans (ne me dites pas que cela ne vous a pas traversé l'esprit !)avant d'avoir terminé la première phase de la thérapie proposée par Olga.

    Lorsque ce sera chose faite, la deuxième poupée s'ouvrira pour vous révéler l'étape suivante, la troisième restant scellée en dépit de tous vos efforts et comme vous êtes curieux (ne le niez pas)vous allez bien sûr vous attachez à terminer cette seconde phase.

    Ensuite, eh bien, ce sera selon ce qu'Olga aura pressenti de votre état de santé, soit il n'y aura plus de petite bonne-femme, soit il y en aura une autre et peut-être encore une autre.

    Une chose est sûre, vous aurez fait les choses comme il faut.

    Une dernière petite chose concernant Olga elle-même, c'est quelque chose que les Bigorbourgeois ont remarqué et qui leur fait se poser des questions.

    Selon les jours, Olga est grande, ses cheveux blonds enroulés en natte autour de sa jolie tête et http://www.france-cei.com/catalog/images/maa304_matriochka_russe.jpgtoute habillée de rouge, le lendemain il semble bien qu'elle soit plus petite, des cheveux blonds ramenés en chignon et toute vêtue de bleue et le surlendemain, elle paraît vraiment toute petite, ses cheveux toujours blonds jouent librement sur ses épaules et sur ses vêtements d'un beau vert de forêt profonde. C'est étrange, mais à force on s'y fait ! Et puis, elle a toujours le même charmant visage, aux joues roses et aux grands yeux bleus et son accent est toujours aussi charmant, alors pourquoi chercher midi à quatorze heures ?


    36 commentaires
  • http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/oiseau11.png

    OB appelle ça "Noël avant l'heure". Voui, voui, voui !!!

    Bon alors petit extrait de l'article en question : "Un article vous a plu et vous souhaitez le partager avec vos lecteurs et lui donner plus de visibilité ? La fonction Repost est faite pour vous ! Depuis un article OverBlog, republiez grâce aux boutons Repost.

    Depuis les options de partage d’un article ou la barre OverBlog si vous êtes connectés

    L’article republié apparaîtra alors sur votre propre blog, en mentionnant le blog d’origine et donc l’auteur, avec un lien vers l’article d’origine.

    Vous pouvez gérer vos articles Republiés depuis la rubrique Activité de votre administration, tout comme vos articles, pages, et les posts de vos réseaux sociaux."

    Bon à première vue c'est sympa puisque le blog d'origine est mentionné.

    Maintenant dites-moi franchement, est-ce que vous allez vous embêter à cliquer sur le lien du blog d'origine pour lire un article que vous avez EN INTEGRALITE devant les yeux ? J'ai testé, ça fonctionne ! Bon éventuellement ça peut vous donner envie de visiter un peu plus en détail le-dit blog, mais je demande à voir !

    Pour expliquer les choses de manière plus terre à terre :  vous avez mis une heure à écrire un article aux petits oignons, vous êtes tranquillement en train d'admirer ce que vous avez pondu et voilà un parfait inconnu qui entre chez vous, vous pique votre prose (sans vous demander votre avis hein, faut pas l'oublier) pour la faire lire à ses potes que vous ne connaissez ni d'Eve, ni d'Adam ! 

    Cool, Raoul, vous n'avez pas envie de vous fatiguer les méninges à trouver un article à mettre sur votre blog, fastoche, vous draguez chez les copains, vous faîtes votre petit marché et hop voilà vos colonnes bien garnies sans grande difficulté. Elle est pas belle la vie ?

    La courtoisie, la politesse, demander la permission ??? C'est quoi tous ces mots ringards !

    En ce qui me concerne vous avez déjà pu constater que je pratique un peu le "Repost" mais de manière citoyenne dirons-nous, je vous allèche et je vous mets le lien pour aller sur l'article qui m'a plu, vous ne pouvez pas le lire en intégralité chez moi et lorsque j'emprunte une photo ou un dessin c'est avec l'accord du créateur et en mettant également son adresse.

    Tiens au cas où vous n'auriez pas lu cet article, c'est ici, n'hésitez pas à aller voir les commentaires.

    Bien sûr, dans le forum on nous précise bien qu'on peut supprimer cette option dans son blog, mais évidemment il faut aller trifouiller dans le CCS ou CSS ? A la portée de tous quoi !


    32 commentaires
  • http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/oiseau11.png

    OB appelle ça "Noël avant l'heure". Voui, voui, voui !!!

    Bon alors petit extrait de l'article en question : "Un article vous a plu et vous souhaitez le partager avec vos lecteurs et lui donner plus de visibilité ? La fonction Repost est faite pour vous ! Depuis un article OverBlog, republiez grâce aux boutons Repost.

    Depuis les options de partage d’un article ou la barre OverBlog si vous êtes connectés

    L’article republié apparaîtra alors sur votre propre blog, en mentionnant le blog d’origine et donc l’auteur, avec un lien vers l’article d’origine.

    Vous pouvez gérer vos articles Republiés depuis la rubrique Activité de votre administration, tout comme vos articles, pages, et les posts de vos réseaux sociaux."

    Bon à première vue c'est sympa puisque le blog d'origine est mentionné.

    Maintenant dites-moi franchement, est-ce que vous allez vous embêter à cliquer sur le lien du blog d'origine pour lire un article que vous avez EN INTEGRALITE devant les yeux ? J'ai testé, ça fonctionne ! Bon éventuellement ça peut vous donner envie de visiter un peu plus en détail le-dit blog, mais je demande à voir !

    Pour expliquer les choses de manière plus terre à terre :  vous avez mis une heure à écrire un article aux petits oignons, vous êtes tranquillement en train d'admirer ce que vous avez pondu et voilà un parfait inconnu qui entre chez vous, vous pique votre prose (sans vous demander votre avis hein, faut pas l'oublier) pour la faire lire à ses potes que vous ne connaissez ni d'Eve, ni d'Adam ! 

    Cool, Raoul, vous n'avez pas envie de vous fatiguer les méninges à trouver un article à mettre sur votre blog, fastoche, vous draguez chez les copains, vous faîtes votre petit marché et hop voilà vos colonnes bien garnies sans grande difficulté. Elle est pas belle la vie ?

    La courtoisie, la politesse, demander la permission ??? C'est quoi tous ces mots ringards !

    En ce qui me concerne vous avez déjà pu constater que je pratique un peu le "Repost" mais de manière citoyenne dirons-nous, je vous allèche et je vous mets le lien pour aller sur l'article qui m'a plu, vous ne pouvez pas le lire en intégralité chez moi et lorsque j'emprunte une photo ou un dessin c'est avec l'accord du créateur et en mettant également son adresse.

    Tiens au cas où vous n'auriez pas lu cet article, c'est ici, n'hésitez pas à aller voir les commentaires.

    Bien sûr, dans le forum on nous précise bien qu'on peut supprimer cette option dans son blog, mais évidemment il faut aller trifouiller dans le CCS ou CSS ? A la portée de tous quoi !


    32 commentaires