• Thème du projet 52 de Vivre la photo pour cette semaine. Donc comme d'habitude, laquelle ?

     

    1 - Elle ressemble beaucoup à celle que j'avais, enfant

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1810.jpg

    2 - La même vue de dessous, tiens des flocons de neige

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1811.jpg

    3 - Les joujoux c'est pour tout le monde non mais

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1812.jpg

    4 - Mes doudous à moi, je suis restée une grande enfant

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1813.jpg


    24 commentaires
  • En confidence je voulais vous dire que nous n'avions pas à redouter une fin du monde prochaine.

    En effet, cet automne, j'ai rencontré cet être très étonnant, un Vulcain semble-t-il d'après le signe de la main qu'il m'a adressé et l'endroit où je l'ai rencontré.

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1010.jpg

     

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1011.jpg

     

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1012.jpg

    Une chose est sûre c'est qu'il était parfaitement amical et qu'il m'a assuré que nous n'avions rien à craindre.

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1013.jpg

     


    Merci à Sherry de m'avoir permis de caser quelques ombres pour son casse-tête


    30 commentaires
  • En confidence je voulais vous dire que nous n'avions pas à redouter une fin du monde prochaine.

    En effet, cet automne, j'ai rencontré cet être très étonnant, un Vulcain semble-t-il d'après le signe de la main qu'il m'a adressé et l'endroit où je l'ai rencontré.

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1010.jpg

     

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1011.jpg

     

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1012.jpg

    Une chose est sûre c'est qu'il était parfaitement amical et qu'il m'a assuré que nous n'avions rien à craindre.

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1013.jpg

     


    Merci à Sherry de m'avoir permis de caser quelques ombres pour son casse-tête


    30 commentaires
  • http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/oiseau10.png

     

    Salut les copinautes !

    Trois jours de stage à Paris, c'est pourquoi je n'ai pas répondu à vos commentaires et que je ne suis pas passé par chez vous, ce sera chose faite vendredi. Bon, il faudra que je vous touche deux mots de mes tribulations parisiennes à l'occasion.

    Mais dans un premier temps je vais vous expliquer pourquoi mes zoziaux trouvent que je râle encore! JE NE RALE ABSOLUMENT PAS ! Je propose seulement une solution pour améliorer les prestations de la SNCF.

    Bon postulat de base :

    Un billet de train Evreux-Paris : 17 € et quelques.

    Ebroiciens (terme technique désignant les autochtones de cette belle ville) allant bêtement travailler à Paris : un nombre plus que certain.

    Train : moyen de transport devant permettre aux sauvages de la cambrousse d'aller cueillir de l'oseille dans la capitale.

    Résultat souhaité par les sauvages : arriver dans un état de fraîcheur à peu près correct dans la grande ville (ce qui n'est pas évident lorsqu'il faut se lever 5 jours sur 7 vers 5 h 45 (voir plus tôt) pour prendre le train de 7 h 15), or pour ne pas être fatigué avant même d'être arrivé, l'idéal serait de voyager ASSIS !

    Bien, je pense que vous commencez à voir où je veux en venir (non je ne vous demande pas de calculer l'âge du capitaine).

    Le train qui va te déposer à Paris arrive de Caen et a donc fait le plein de voyageurs et si (comme la béotienne que je suis) tu n'as pas pris la précaution de faire une réservation (qui te coûte forcément chouia plus) eh bien tu as toutes les chances de rester une heure debout coincée dans un couloir ou sur une plate-forme, à être secouée dans tous les sens. Certes, c'est excellent pour muscler les cuisses et les mollets, mais franchement ça donne le mal de mer.

    Bon, d'accord, je fais preuve de la plus parfaite mauvaise foi dans la mesure où la SNCF n'est en rien obligée d'assurer une place assise à tous (mais était-ce une bonne idée de supprimer un ou deux wagons comme me l'ont précisé des habitués, hmmm, je m'interroge !).

    Bref, voilà ma proposition : Avant l'arrivée du train en gare, tournée du contrôleur (sur 6 voyages je ne l'ai pas vu une seule fois celui-là, ce doit être un arlésien) qui rembourse aux personnes restées debout la moitié du prix du billet, ça me paraît correct comme deal non ?

    Je suis bien sûre qu'au bout d'un certain temps en faisant correctement ses comptes la SNCF finirait peut-être par se dire qu'ajouter des wagons serait plus rentable ! Non ? Je rêve ! Oui peut-être, mais que voulez-vous je dois avoir un peu trop de sens pratique par moment !


    6 commentaires
  • http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/oiseau10.png

     

    Salut les copinautes !

    Trois jours de stage à Paris, c'est pourquoi je n'ai pas répondu à vos commentaires et que je ne suis pas passé par chez vous, ce sera chose faite vendredi. Bon, il faudra que je vous touche deux mots de mes tribulations parisiennes à l'occasion.

    Mais dans un premier temps je vais vous expliquer pourquoi mes zoziaux trouvent que je râle encore! JE NE RALE ABSOLUMENT PAS ! Je propose seulement une solution pour améliorer les prestations de la SNCF.

    Bon postulat de base :

    Un billet de train Evreux-Paris : 17 € et quelques.

    Ebroiciens (terme technique désignant les autochtones de cette belle ville) allant bêtement travailler à Paris : un nombre plus que certain.

    Train : moyen de transport devant permettre aux sauvages de la cambrousse d'aller cueillir de l'oseille dans la capitale.

    Résultat souhaité par les sauvages : arriver dans un état de fraîcheur à peu près correct dans la grande ville (ce qui n'est pas évident lorsqu'il faut se lever 5 jours sur 7 vers 5 h 45 (voir plus tôt) pour prendre le train de 7 h 15), or pour ne pas être fatigué avant même d'être arrivé, l'idéal serait de voyager ASSIS !

    Bien, je pense que vous commencez à voir où je veux en venir (non je ne vous demande pas de calculer l'âge du capitaine).

    Le train qui va te déposer à Paris arrive de Caen et a donc fait le plein de voyageurs et si (comme la béotienne que je suis) tu n'as pas pris la précaution de faire une réservation (qui te coûte forcément chouia plus) eh bien tu as toutes les chances de rester une heure debout coincée dans un couloir ou sur une plate-forme, à être secouée dans tous les sens. Certes, c'est excellent pour muscler les cuisses et les mollets, mais franchement ça donne le mal de mer.

    Bon, d'accord, je fais preuve de la plus parfaite mauvaise foi dans la mesure où la SNCF n'est en rien obligée d'assurer une place assise à tous (mais était-ce une bonne idée de supprimer un ou deux wagons comme me l'ont précisé des habitués, hmmm, je m'interroge !).

    Bref, voilà ma proposition : Avant l'arrivée du train en gare, tournée du contrôleur (sur 6 voyages je ne l'ai pas vu une seule fois celui-là, ce doit être un arlésien) qui rembourse aux personnes restées debout la moitié du prix du billet, ça me paraît correct comme deal non ?

    Je suis bien sûre qu'au bout d'un certain temps en faisant correctement ses comptes la SNCF finirait peut-être par se dire qu'ajouter des wagons serait plus rentable ! Non ? Je rêve ! Oui peut-être, mais que voulez-vous je dois avoir un peu trop de sens pratique par moment !


    6 commentaires