• Pour son casse-tête, Sherry nous réclame des quartiers. J'avoue, je ne me suis pas fatiguée, enfin si, il a quand même fallu que je l'épluche et que je l'ouvre en fleur, ça demande du doigté ! Et après, hop dévorée !

     

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2016.jpg


    54 commentaires
  • Oui je sais, ce n'est plus tellement de saison et puis ce n'est pas vraiment un sapin, mais bon on ne va pas chicaner. Il s'agit de la photo que j'avais choisie pour la "photo du mois" de décembre chez Nadia.

     

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1818.jpg


    26 commentaires
  • Oui je sais, ce n'est plus tellement de saison et puis ce n'est pas vraiment un sapin, mais bon on ne va pas chicaner. Il s'agit de la photo que j'avais choisie pour la "photo du mois" de décembre chez Nadia.

     

    http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_1818.jpg


    26 commentaires
  • Jill Bill nous propose un prénom très classe pour la Cour de Récré : Gonzague

    Comme partout ailleurs, les Bigorbourgeois peuvent être :

    Maladroits : Une balle mal lancée, une jonglerie avec le beau vase en porcelaine de la grand-tante

    Frileux : Une fenêtre mal isolée, une vitre trop fine

    Artistes : Avoir envie d'un peu de couleur dans leur vie

    Bien sûr, c'est là qu'intervient Gonzague.

    Vous avez deviné son métier ?

    Gonzague est à la fois vitrier (ça c'était la partie facile), créateur de vitraux (ça c'était moins évident) et raccommodeur de porcelaine (ça c'était plus difficile) et il y a un petit plus que nous verrons un peu plus loin.

    Gonzague est un itinérant. Je m'explique, il n'habite pas Bigorbourg même, il va et vient, mais une chose est sûre il apparaît toujours lorsqu'on a besoin de lui.

    Il arrive au volant de sa petite camionnette (vous ne comptiez pas le voir arriver avec ses vitres sur le dos quand même ? Il faut vivre avec son temps) et klaxonne joyeusement pour prévenir de sa présence. Il se gare sur la place de la Mairie et attend la clientèle qui ne tarde pas à arriver, parfois un peu penaude lorsqu'une vitre a volé en éclats ou avec une porcelaine éparpillée façon puzzle dans son sac.

    Le premier jour, Gonzague prend les commandes.

    Le deuxième jour, il disparaît de manière très mystérieuse.

    Le troisième jour, il commence sa tournée.

    Bien sûr vous l'aurez deviné, s'il a plusieurs cordes à son arc, il a aussi le petit plus qui caractérise Bigorbourg, un petit quelque chose de magique.

    Ses vitres sont bien sûr incassables, elles laissent passer l'air et les senteurs agréables mais stoppent le froid et les odeurs désagréables. Le chat ou le chien qui a envie de sortir peut passer au travers mais un improbable cambrioleur (encore que notre trio infernal serait bien capable d'essayer) viendrait s'y casser le nez, tout comme d'ailleurs le ballon indésirable ou le caillou qui vient de passer sous la tondeuse, quant aux mouches et moustiques, ils sont aussi interdits de passage. Bref, il s'agit de vitres très sélectives.

    Les porcelaines mises à mal par un maladroit sont très habilement raccommodées avec des belles agrafes assorties à la couleur des malades. Toutefois, le vase bizarroïde de Tante Germaine dont vous ne voulez pas et qui vient "malencontreusement" de se fracturer ne réapparait pas, Gonzague s'arrange pour lui trouver une famille accueillante.

    Et pour les vitraux ? Rêvez du motif que vous voudriez voir arriver sur votre porte d'entrée ou sur la glace du salon, Gonzague se fera un plaisir de vous l'amener et de vous l'installer, vous n'aurez plus qu'à profiter des couleurs que la lumière s'amusera à y faire vivre.

    Ne reste plus qu'à vous présenter le petit plus de Gonzague.

    Notre vitrier de génie est aussi un habile créateur de bijoux en perles de verre, vous pouvez être sûr de trouver dans son grand panier le pendentif, le bracelet, la broche ou la bague qui fera plaisir ou qui vous fera plaisir. Le millefiori n'a aucun secret pour lui. Fleurs et animaux naissent aussi entre ses doigts de magicien et pour les mystiques, cristaux porte-bonheur, pendules et boules de cristal s'inviteront et vous conduiront sur les chemins de la connaissance (attention toutefois de ne pas en abuser).http://3.bp.blogspot.com/-PKqTvwATtbA/ThGaH92QOXI/AAAAAAAAACY/_hmtLhcDg8w/s320/Verre+de+Murano.jpg

    Lorsque tous les clients sont servis, Gonzague remonte dans sa camionnette, klaxonne et s'en va travailler dans d'autres Bigorbourg.

     

    Est-il nécessaire que je vous précise pourquoi Gonzague est vitrier ? Gonzague Saint-Bris bien sûr ! Bris : Verre, limpide non ?


    31 commentaires
  • Jill Bill nous propose un prénom très classe pour la Cour de Récré : Gonzague

    Comme partout ailleurs, les Bigorbourgeois peuvent être :

    Maladroits : Une balle mal lancée, une jonglerie avec le beau vase en porcelaine de la grand-tante

    Frileux : Une fenêtre mal isolée, une vitre trop fine

    Artistes : Avoir envie d'un peu de couleur dans leur vie

    Bien sûr, c'est là qu'intervient Gonzague.

    Vous avez deviné son métier ?

    Gonzague est à la fois vitrier (ça c'était la partie facile), créateur de vitraux (ça c'était moins évident) et raccommodeur de porcelaine (ça c'était plus difficile) et il y a un petit plus que nous verrons un peu plus loin.

    Gonzague est un itinérant. Je m'explique, il n'habite pas Bigorbourg même, il va et vient, mais une chose est sûre il apparaît toujours lorsqu'on a besoin de lui.

    Il arrive au volant de sa petite camionnette (vous ne comptiez pas le voir arriver avec ses vitres sur le dos quand même ? Il faut vivre avec son temps) et klaxonne joyeusement pour prévenir de sa présence. Il se gare sur la place de la Mairie et attend la clientèle qui ne tarde pas à arriver, parfois un peu penaude lorsqu'une vitre a volé en éclats ou avec une porcelaine éparpillée façon puzzle dans son sac.

    Le premier jour, Gonzague prend les commandes.

    Le deuxième jour, il disparaît de manière très mystérieuse.

    Le troisième jour, il commence sa tournée.

    Bien sûr vous l'aurez deviné, s'il a plusieurs cordes à son arc, il a aussi le petit plus qui caractérise Bigorbourg, un petit quelque chose de magique.

    Ses vitres sont bien sûr incassables, elles laissent passer l'air et les senteurs agréables mais stoppent le froid et les odeurs désagréables. Le chat ou le chien qui a envie de sortir peut passer au travers mais un improbable cambrioleur (encore que notre trio infernal serait bien capable d'essayer) viendrait s'y casser le nez, tout comme d'ailleurs le ballon indésirable ou le caillou qui vient de passer sous la tondeuse, quant aux mouches et moustiques, ils sont aussi interdits de passage. Bref, il s'agit de vitres très sélectives.

    Les porcelaines mises à mal par un maladroit sont très habilement raccommodées avec des belles agrafes assorties à la couleur des malades. Toutefois, le vase bizarroïde de Tante Germaine dont vous ne voulez pas et qui vient "malencontreusement" de se fracturer ne réapparait pas, Gonzague s'arrange pour lui trouver une famille accueillante.

    Et pour les vitraux ? Rêvez du motif que vous voudriez voir arriver sur votre porte d'entrée ou sur la glace du salon, Gonzague se fera un plaisir de vous l'amener et de vous l'installer, vous n'aurez plus qu'à profiter des couleurs que la lumière s'amusera à y faire vivre.

    Ne reste plus qu'à vous présenter le petit plus de Gonzague.

    Notre vitrier de génie est aussi un habile créateur de bijoux en perles de verre, vous pouvez être sûr de trouver dans son grand panier le pendentif, le bracelet, la broche ou la bague qui fera plaisir ou qui vous fera plaisir. Le millefiori n'a aucun secret pour lui. Fleurs et animaux naissent aussi entre ses doigts de magicien et pour les mystiques, cristaux porte-bonheur, pendules et boules de cristal s'inviteront et vous conduiront sur les chemins de la connaissance (attention toutefois de ne pas en abuser).http://3.bp.blogspot.com/-PKqTvwATtbA/ThGaH92QOXI/AAAAAAAAACY/_hmtLhcDg8w/s320/Verre+de+Murano.jpg

    Lorsque tous les clients sont servis, Gonzague remonte dans sa camionnette, klaxonne et s'en va travailler dans d'autres Bigorbourg.

     

    Est-il nécessaire que je vous précise pourquoi Gonzague est vitrier ? Gonzague Saint-Bris bien sûr ! Bris : Verre, limpide non ?


    31 commentaires