• Bertille

    Prénom suivant de notre amie Bigornette qui vient donner la main à Fulbert.

    Voulez-vous que je vous dise, les pères de Bigorbourg ne sont pas raisonnables ! Après notre chère Pélagie qui s'est retrouvée avec ce prénom parce que son père, trop émotif, était retombé en enfance à sa naissance (sa naissance à elle Pélagie, vous suivez là ?), aujourd'hui, je vais vous conter la triste histoire de Bertille.

    Le père de Bertille, tout heureux d'avoir enfin une fille après quatre garçons, se rendit à la Mairie en chantant à tue-tête "Bertille a de belles gambilles, Bertille a de belles gambilles". Eh oui, le pauvre n'avait plus toute sa tête non plus !

    Malheureusement pour Bertille, il croisa sans même s'en rendre compte une petite fée de mauvaise humeur, elle aussi prénommée Bertille. Bref, elle prit la mouche, vola ailes vrombissantes jusqu'au berceau de son homonyme et lui jeta un sort "Tu auras de belles gambilles, mais de tous petits petons, ça apprendra à ton père à dire des bêtises !".

    Oui, je sais, c'est totalement injuste, mais la vie des héroïnes de contes est rarement rose.

    Bref, Bertille grandit. C'était une jolie fillette, éveillée, intelligente, charmante avec, en effet, de belles gambilles potelées.

    Mais, au fil du temps, ses parents finirent par s'inquiéter, les pieds de Bertille ne grandissaient pas au même rythme qu'elle.

    Si elle pût faire ses premiers pas sans trop de difficultés, les choses se gâtèrent rapidement. Comme les malheureuses chinoises aux pieds mutilés, Bertille avait beaucoup de mal à se déplacer et ne parlons même pas des jours de grand vent qui la faisaient tanguer comme un coquille de noix dans la tempête.

    Quand elle arriva à l'âge adulte; elle était devenue une belle jeune femme de près d'un mètre soixante dix, mais avec la pointure d'une enfant de deux ans.

    Inutile de dire que cet état de fait lui pourrissait la vie.

    Bien sûr, Monsieur Crépin fit ce qu'il put pour l'aider, mais il était lutin, pas magicien de haut rang.

    La pauvre Bertille était obligée de se déplacer avec des béquilles (oui ça rime, mais je ne l'ai pas fait exprès). D'un naturel plutôt optimiste, il en faut des gens comme ça, elle accepta son état et bien que regrettant de ne pas pouvoir danser et courir comme ses amis, elle compensa en les faisant danser et en devenant une prof de musique émérite, aucun instrument n'avait de secret pour elle.

    La vie passait donc ainsi, cahin-caha si je puis dire, jusqu'au jour où elle alla avec ses amies au bal de Bigorbourg, ah, vous me voyez venir avec mes gros sabots peut-être ?

    Bref, elle s'installa au piano et fit s'envoler les pieds des danseurs. Puis elle laissa la place à d'autres musiciens et vint s'installer près du buffet pour reprendre des forces.

    Au même moment, entraient dans la salle (oui vous avez deviné) Fulbert et ses grands pieds. Sauvage comme il l'était, ils ne s'étaient jamais rencontrés.

    Quand ils se virent ça fit Zip, Flash, Pop.

    Et sans plus de façon, Fulbert le grand timide, enlaça Bertille, plaça ses délicats petits pieds sur ses grandes pompes (allons vous avez sûrement dû danser comme ça avec votre père et faire de même avec vos enfants) et l'entraîna dans la danse, lui qui ne savait pas danser.

    Bien sûr un miracle survint (obligé sinon ce n'était pas la peine d'écrire cette histoire). Il faut croire que la fée Bertille s'était enfin calmée, car tout à coup les pieds de Bertille et ceux de Fulbert reprirent des proportions normales (les chaussures suivirent, forcément puisque c'était des créations de Monsieur Crépin) et ils se mirent à tournoyer en riant à gorge déployée.

    Toute l'assistance se figea et admira l'attendrissant jeune couple, sans bien sûr s'étonner de ce qui venait de se passer, à Bigorbourg personne ne s'étonne plus de rien depuis bien longtemps.

    Et un beau jour de printemps, Bertille et Fulbert se marièrent devant l'Abbé Paterne, la réception étant orchestrée par notre amie Pélagie bien sûr.

    Furent-ils heureux, eurent-ils beaucoup d'enfants ? Ce sera peut-être une autre histoire !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 07:42
    Marité
    Eh, ouais, je n'étais pas très loin quand je disais Berthe...
    BISOUS.
    2
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 08:10
    Martine27
    Et c'était aussi une histoire de pieds !
    3
    ABC
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 09:30
    ABC
    Je coyais que c'était Valentine qui avait de petits petons, comme quoi, on peut se tromper et ton histoire se finit comme un vrai conte de fée....
    4
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 09:43
    croc
    Vivement la suite, rien que pour les nooms des enfants
    5
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 14:20
    Superbe histoire que voila !!

    Mais dit donc , c'est " Vanlentine qui a de tout petits petons" 

    bon après midi Martine

    bizou

    PS:
    Moi aussi aujourd'hui j'ai mis une histoire , mais c'est pas moi qui l'est écrite, je l'ai juste trouvé sur le net !!!
    6
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 14:39
    Martine27
    Je crois que dans Bigorbourg on va rester gentil, juste un peu délirant sur les bords ! Pour ce qui est du noir, j'y réfléchis. Vous aurez peut-être une histoire de sorcière un peu spéciale pour Halloween, pas vraiment noire. Je retiens tes animaux familiers qui ne manquent pas d'intérêt en effet.
    7
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 14:41
    Martine27
    Je n'aurais pas osé piquer l'idée de Maurice ! Pas tout à fait comme un conte de fée parce qu'ils n'ont pas encore décidé s'ils auront plein d'enfants !
    8
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 14:42
    Martine27
    Je crais le pire avec Bigornette pour le mois de décembre. Maintenant quand je croise un prénom hors normes, j'ai les neurones qui chauffent à l'affût d'une histoire
    9
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 14:43
    Martine27
    Je m'amuse effectivement beaucoup à jouer les déesses de mon petit village, mais je dois dire que Prudence me pose problème en ce moment, elle se cache la friponne !
    10
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 14:45
    Martine27
    Je vois que Valentine est bien connue ! Je viendrai voir ton histoire ce soir.
    11
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 16:19
    Lyly Jane
    Bonjour

    Ben dis donc quelle histoire ! Bien joué cette histoire de pieds !

    J'ai beaucoup aimé, bravo à toi

    Belle soirée, Lyly  
    12
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 16:31
    Martine27
    J'avais d'abord eu l'idée pour Bertille, il m'a fallu adapter un peu l'ami Fulbert pour qu'il entre dans l'histoire, encore de quoi le faire râler le pauvre
    13
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 19:46
    Veronelle
    je suis mdrr, et un super exercice de style que de placer tout les prenoms a la file un grand bravo
    14
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 19:56
    Jeanne Fadosi
    Extra ! Ca va devenir une vraie belle histoire. Je leur souhaite beaucoup de petits et grands bonheurs.
    15
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 21:49
    Pascale la Tricotine
    c'est le pied ! heureux dénouement ! ouf! j'ai tremblé pendant une semaine ! mais attention Venceslas guette !! hihi !!   bizz
    16
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 21:54
    Coucou Martine
    Formidable histoire de Bertille aux petits petons ! J'ai lu les Bertille de Bigornette et de Josette...
    Le décès de Remo Forlani m'attriste beaucoup... les amis des chats sont chers à mon coeur...
    Bises du mercredi
    Béa kimcat
    17
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 22:07
    J'aime bien tes histoires et les nouveaux personnages qui apparaissent. Bonne soirée à toi !
    18
    Jeudi 29 Octobre 2009 à 10:21
    Martine27
    C'est un challenge que je me suis lancée, le tout va être de tenir la distance, et de savoir combien de prénoms Bigornette va nous proposer ! Merci de ton passage
    19
    Jeudi 29 Octobre 2009 à 10:22
    Martine27
    Mon petit bourg commence à bien se peupler en effet !
    20
    Jeudi 29 Octobre 2009 à 10:23
    Martine27
    Bigorbourg est assez paisible dans l'ensemble, peut-être que Venceslas va mettre un peu d'ambiance !
    21
    Jeudi 29 Octobre 2009 à 10:24
    Martine27
    Merci, c'est amusant de voir la palette des histoires proposées à partir d'un même prénom. Ca faisait un moment qu'il n'avait pas publié ou j'ai manqué ses derniers livres, j'aimais beaucoup son humour et sa tendresse
    22
    Jeudi 29 Octobre 2009 à 10:26
    Martine27
    Et moi j'aime bien les voir apparaître et décider de leur vie sous mes doigts parce que je ne fais que leur permettre de s'exprimer
    23
    Jeudi 29 Octobre 2009 à 23:40
    Santounette
    Dis Martine on dirait que tu t'es bien amusée avec cette histoire de pieds...
    Ouf elle finit bien heureusement.
    24
    Vendredi 30 Octobre 2009 à 09:48
    Martine27
    Oui effectivement, c'est un peu le souvenir d'enfant de la danse sur les pieds de mon père qui m'a donné l'idée. Et à Bigourbourg tout se termine bien, je me défoule en histoires plus noires hors de ce charmant petit coin
    25
    Vendredi 30 Octobre 2009 à 22:08
    amtealty bougnen
    encore une  belle histoire
    c'est un plaisir de lire la vie de tous tes personnages le mercredi
     je prends un peu de retard pour mettre mes commentaires mais je lis le mercredi
     bravo
     bisous de la grandmère des côtes d'armor
     
    26
    Samedi 31 Octobre 2009 à 10:00
    Martine27
    C'est un jeu très amusant et tu t'amuses aussi beaucoup dans ta petite ferme si je lis bien
    27
    Dimanche 1er Novembre 2009 à 17:35
    LADY MARIANNE
    bonjour Martine !!
    ha un épisode qui se termine par un mariage -
    c'est un bon début j'espère
    nous attendrons la suite
    bises  lady Marianne
    28
    Dimanche 1er Novembre 2009 à 17:52
    Martine27
    Un mariage où ils partirons je l'espère du bon pied
    29
    Bigornette
    Samedi 18 Janvier 2014 à 17:43
    je vois que tu prends ton pied...... hihi...nous aussi..;un plaisir à chaque fois de découvrir tes personnages... tu as une imagination qui fait que je ne doute pas que tu réussiras à caser tout le monde... Sacré village, tous avec des prénoms à la noix... hihi !... bravo Martine... j'ai passé un bon moment.... gros bisous et grand merci.... belle journée à toi...
    30
    PATSY
    Samedi 18 Janvier 2014 à 17:43
    PATSY
    Très joli conte, très moral. Tu as retrouvé  ta veine "rose", gentille fée et dénouement heureux ! Hum, hum, cela cache un retour en force de l'humour noir et décapant.
    Au fait, Bertille et Fulbert vont bien avoir un animal familier ? Une souris surdouée, un renard bavard, une taupe myope et gaffeuse ?!?!
    Merci de m'aider à partir du bon pied tous les matins, surtout avec la sinistrose ambiante.
    Gros bisous et tendresses à Thalis.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :