• Brocéliande

    Je vous remets un petit texte qui m'a été inspiré par l'un des superbes tableaux de Joëlle. Demain la suite.



    Depuis quelques temps il lui semble que le brouillard dans lequel il erre depuis un millier d'années commence à s'éclaircir.

    Au-delà de la paroi, les marches qui l'ont conduit à sa prison puis ont disparues commencent à s'iriser.

    Lorsqu'il appuie sur la membrane vibrante qui l'entoure, il la sent qui épouse sa main, mais il est encore trop faible pour pouvoir passer au travers.

    Les jours passent, mais il n'est plus à quelques journées près, lui qui attend depuis si longtemps.

    Jour après jour, le paysage au-delà du mur scintillant se précise.

    Les marches colorées brillent de plus en plus, un peu plus loin il commence à distinguer les grands arbres qu'il a tant aimé.

    Parfois des promeneurs passent, il les entend qui parlent, rient, parlent de lui, mais pourtant aucun ne semble le voir, sauf de temps en temps un petit enfant ou un chien qui s'arrête en haut des marches et le regarde comme on regarde un rêve.

    Il sait que sa libération est proche. Il en est à la fois heureux, sentir à nouveau l'air vivre autour de lui, et malheureux, si sa prison se délite cela veut aussi dire que son aimée est faible, peut-être même a-t-elle disparu. Elle l'a trahi, mais il ne peut empêcher son cœur de battre un peu plus vite quand il pense à elle.

    Enfin, un jour d'automne ruisselant d'or, d'ambre et de lumière, il s'approche à nouveau du mur de sa prison.

    Il applique ses mains dessus et appuie de plus en plus fort.

    Dans un scintillement et un souffle il voit ses mains, puis ses bras passer au travers.

    Plus de doute, le jour est venu.

    Il respire un grand coup et avance résolument d'un pas, puis de deux, il a l'impression de passer au travers d'un brouillard qui lui caresse le visage, il entend des voix, des cris qui viennent de loin assaillir ses oreilles, mille senteurs envahissent son nez, des images de gloire, d'amour et de destruction l'agressent.

    Enfin, comme un nouveau-né, il émerge de ce placenta qui le gardait prisonnier.

    Devant lui les marches semblent l'appeler.

    Il commence à gravir l'escalier iridescent.

    Ca y est il est dehors. Le rire de son aimée l'entoure.

    Malgré le mal qu'elle lui a fait il va partir à sa recherche.

    Mais, dès ses premiers pas, il le sent, le ressent, la magie a presque entièrement disparu de ce monde.

    Est-il revenu à temps ?

    Il se retourne vers ce qui fut sa prison et son havre pendant si longtemps, les marches déjà s'estompent, la forêt reprend ses droits.

    Alors, Merlin fait à nouveau face à son destin et s'enfonce sous les frondaisons de Brocéliande.


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Août 2010 à 07:14
    cigalette

    Magnifique ce texte, chaque mot nous entraînent avec impatience vers le dénouement que l'on à hâte de connaître, merci et bonne journée

    2
    Mardi 10 Août 2010 à 07:18
    Muad' Dib

    Bonjour Martine, je te remercie pour le gentil message déposé amicalement au musée à ciel ouvert.

    Je te souhaite une très belle journée.

    Bises,

    3
    Mardi 10 Août 2010 à 12:51
    PATSY

    Toujours un vrai bonheur de te lire !!!

    Bises

    4
    Mardi 10 Août 2010 à 15:54

    Très beau texte et je viendrais lire la suite.
    Bises

    5
    Mardi 10 Août 2010 à 17:23

    Kikou,

    Non Non je n'oublie pas mes copinautes, même si je suis peu presente ( voir très peu présente ) sur la blogosphére!

    je passe vite certaines fois,et n'écris pas forcement un com'   c'est l'été que veux tu !!!

    Cet ApM je suis au calme et l'homme travaille, donc youpiiii j'ai le PC pour moi tte seule    il ne fait pas grans soleil et c'est assez frais, du coup je me suis instalée  devant l'ordi décidée a faire quelques visites su les blogs ...

    Ceci est un copier/coller  RooOOO  la vilaine  me diras tu, mais je voudrais passer chez vous tous  et vous remercier de venir sur mon blog ... malgrès mon absence de la blogosphére ces jours ci .

    J'avais programé plusieurs articles se qui me libére de l'ordi !

    J'ai pourtant plein de photos , mais je verrais ça en sept !

    je te souhaite une bonne semaine et te fais ttes mes amitiés ...

    bizouxxx  et encore merci !

    Dan

    6
    Mardi 10 Août 2010 à 18:29
    Martine27

    Pour le moment une suite, l'épilogue est en attente

    7
    Mardi 10 Août 2010 à 18:30
    Martine27

    Merci très chère vous faites du bienà mon égo !

    8
    Mardi 10 Août 2010 à 18:30
    Martine27

    Si je regarde tes photos tous les jours, à ma grande honte je ne laisse pas de com, mais ce serait vraiment bête de fermer !

    9
    Mardi 10 Août 2010 à 18:31
    Martine27

    Merci, j'aime les enchanteurs

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Mardi 10 Août 2010 à 18:32
    Martine27

    Ne t'en fais pas on en est tous au même point ! Crevant les vacances

    11
    Mardi 10 Août 2010 à 19:43
    fransua

    j'aime beaucoup cet article et la peinture bien sûr

    12
    Mardi 10 Août 2010 à 20:09
    Martine27

    Merci. Les peintures de Joëlle sont de petites merveilles

    13
    Mardi 10 Août 2010 à 21:49
    martine

    Toi et Joëlle êtes deux fées !!!

    14
    Mardi 10 Août 2010 à 22:54
    LADY MARIANNE

    bonsoir Martine
    un trés beau texte  --- on croit voir la forêt et tout est bie décrit
    suite au prochain épisode
    bonne soirée   bises  lady marianne

    15
    Mercredi 11 Août 2010 à 11:19
    mima

    bonjour Martine,

    Un talent certain pour l'écriture, de l'imagination...et les tableaux me plaisent bien, celui-là et le suivant.

    16
    Mercredi 11 Août 2010 à 18:29
    Martine27

    J'aime tout particulièrement l'histoire de Merlin et d'Arthur

    17
    Mercredi 11 Août 2010 à 18:29
    Martine27

    C'est trop gentil, merci !

    18
    Mercredi 11 Août 2010 à 18:31
    Martine27

    Les tableaux de Joëlle savent mettre l'imagination en ébullition !

    19
    Mercredi 11 Août 2010 à 21:06
    philae

    superbe j'aime

    20
    Mercredi 11 Août 2010 à 22:19
    JACQUELINE/Mina

    Un vrai reve Martine..j'aime beaucoup le jour d'autome ruisselant d'or,d'ambre et de lumière....et les tableaux de Joelle sont un invitation à l'imagination! Mais tout le monde n'a pas l'inspiration littéraire...........

    Un beau moment!

    21
    Jeudi 12 Août 2010 à 01:01
    Gotrekounette

    J'aime bien le style.

    22
    Jeudi 12 Août 2010 à 13:21

    J'aime bien les lignes que tu déposes sur ma peinture... c'est vraiment un plaisir de se laisser porter par ton histoire, j'ai lu la suite et je n'en démors pas c'est tout simplement magique !

    23
    Jeudi 12 Août 2010 à 19:01
    Martine27

    Merci pour nous deux

    24
    Jeudi 12 Août 2010 à 19:03
    Martine27

    Même sans les écrire, les tableaux de Joëlle sont en effet une invitation aux rêves !

    25
    Jeudi 12 Août 2010 à 19:05
    Martine27

    Les tableaux de Joëlle cachent toujours plein de surprises

    26
    Jeudi 12 Août 2010 à 19:08
    Martine27

    Merci beaucoup, il faut dire que tes tableaux titillent drôlement l'imagination. J'ai encore le dernier que tu m'as envoyé, je pense que ce sera l'arrivée à destination de Merlin

    27
    Jeudi 12 Août 2010 à 19:14

    Quel talent toutes les deux ! magnifique, je vais aller faire un tour chez Joëlle et je viens de chez Cigalette  (sourire)  bisous et belle soirée

    28
    Jeudi 12 Août 2010 à 19:17
    Martine27

    Merci beaucoup. C'est toujours amusant les sauts de puce que nous faisons les unes chez les autres ! Bonne visite chez Joëlle et merci de ton passage

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :