• Brocéliande

    Pour y aller en douceur avec cette période de reprise, un petit texte qui m'a été inspiré par l'un des superbes tableaux de Joëlle. Et ce n'est pas Polly qui va me contredire.


    Depuis quelques temps il lui semble que le brouillard dans lequel il erre depuis un millier d'années commence à s'éclaircir.

    Au-delà de la paroi, les marches qui l'ont conduit à sa prison puis ont disparu commencent à s'iriser.

    Lorsqu'il appuie sur la membrane vibrante qui l'entoure, il la sent qui épouse sa main, mais il est encore trop faible pour pouvoir passer au travers.

    Les jours passent, mais il n'est plus à quelques journées près, lui qui attend depuis si longtemps.

    Jour après jour, le paysage au-delà du mur scintillant se précise.

    Les marches colorées brillent de plus en plus, un peu plus loin il commence à distinguer les grands arbres qu'il a tant aimé.

    Parfois des promeneurs passent, il les entend qui parlent, rient, parlent de lui, mais pourtant aucun ne semble le voir, sauf de temps en temps un petit enfant ou un chien qui s'arrête en haut des marches et le regarde comme on regarde un rêve.

    Il sait que sa libération est proche. Il en est à la fois heureux, sentir à nouveau l'air vivre autour de lui, et malheureux, si sa prison se délite cela veut aussi dire que son aimée est faible, peut-être même a-t-elle disparu. Elle l'a trahi, mais il ne peut empêcher son cœur de battre un peu plus vite quand il pense à elle.

    Enfin, un jour d'automne ruisselant d'or, d'ambre et de lumière, il s'approche à nouveau du mur de sa prison.

    Il applique ses mains dessus et appuie de plus en plus fort.

    Dans un scintillement et un souffle il voit ses mains, puis ses bras passer au travers.

    Plus de doute, le jour est venu.

    Il respire un grand coup et avance résolument d'un pas, puis de deux, il a l'impression de passer au travers d'un brouillard qui lui caresse le visage, il entend des voix, des cris qui viennent de loin assaillir ses oreilles, mille senteurs envahissent son nez, des images de gloire, d'amour et de destruction l'agressent.

    Enfin, comme un nouveau-né, il émerge de ce placenta qui le gardait prisonnier.

    Devant lui les marches semblent l'appeler.

    Il commence à gravir l'escalier iridescent.

    Ca y est il est dehors. Le rire de son aimée l'entoure.

    Malgré le mal qu'elle lui a fait il va partir à sa recherche.

    Mais, dès ses premiers pas, il le sent, le ressent, la magie a presque entièrement disparu de ce monde.

    Est-il revenu à temps ?

    Il se retourne vers ce qui fut sa prison et son havre pendant si longtemps, les marches déjà s'estompent, la forêt reprend ses droits.

    Alors, Merlin fait à nouveau face à son destin et s'enfonce sous les frondaisons de Brocéliande.


  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Septembre 2008 à 08:30
    ALINE

    Tout ce que j'adore... Des legendes bretonnes,une ambiance de reve... Un tableau qui vous emporte... De la douceur... Argh ! on est lundi... Pffff

    2
    Lundi 1er Septembre 2008 à 08:39
    Martine
    Merci. On est lundi il fallait justement mettre un peu de rêve pour la journée
    3
    Lundi 1er Septembre 2008 à 08:43
    lizagrece
    le tableau est magnifique et ton histoire en donne une interpretation interessante et personnelle ...
    beau quatre mains ...
    lizagrece
    4
    Lundi 1er Septembre 2008 à 08:45
    Ton texte est magique Martine, j'aime beaucoup cette ambiance particulière que tu instaures dans la plupart de tes écrits, mille mercis encore à toi... et à Polly... de donner une histoire à mes toiles que je vois différemment aujourd'hui :-)))
    5
    Lundi 1er Septembre 2008 à 09:26
    Martine

    Merci. Les tableaux de Joëlle ont tous des histoires cachées à découvrir

    6
    Lundi 1er Septembre 2008 à 09:27
    Martine
    Il faut dire que le titre que tu lui avais donné a bien aiguillé mon imagination aussi. Merci à toi pour tes toiles
    7
    Lundi 1er Septembre 2008 à 11:29
    camomille
    Tout est beau. Le tableau et ton texte... A quand un livre Martine ? Je te remercie d'avoir continuer à venir me laisser des petits mots... Le virtuel n'a pas que du mauvais.... Bonne journée !
    8
    Lundi 1er Septembre 2008 à 11:49
    Martine
    Merci pour nous deux. Un livre ? Pour enfants j'aimerais bien. Ca y est tu es autorisée à te lever ? Le virtuel permet des rencontres sympathiques.
    9
    Lundi 1er Septembre 2008 à 12:19
    Merci de m'avoir invitée !

    Ce texte est magnifique !
    ... j'ai tant aimé le tableau de Joëlle ! Je n'aurais pas su y mettre une si belle histoire.
    10
    Lundi 1er Septembre 2008 à 13:57
    Martine
    Et merci d'y avoir répondu ! Les tableaux de Joëlle font toujours une grosse impression
    11
    Lundi 1er Septembre 2008 à 15:33
    letiboune
    Mais c'est de toi ce texte? Bravo! Il faudrait que tu penses à écrire un livre, parce que ta plume est vraiment habile!
    12
    Lundi 1er Septembre 2008 à 16:31
    Martine
    Le tableau de Joëlle a été un excellent déclencheur. Merci. Il va vraiment falloir que j'affute ma plume !
    13
    Lundi 1er Septembre 2008 à 16:49
    Francis
    Beau, très beau.
    14
    Lundi 1er Septembre 2008 à 17:19
    Martine
    Merci, très beaucoup merci ;-)
    15
    Lundi 1er Septembre 2008 à 18:49
    béa kimcat
    coucou martine
    merlin est mon enchanteur préféré
    bises du lundi
    béa k
    16
    Lundi 1er Septembre 2008 à 19:31
    Martine
    Moi aussi, j'ai d'ailleurs plusieurs livres sur lui, mais attention des livres un peu spéciaux du genre fantasy, fantastique, science fiction. Il a été mis à de nombreuses sauces
    17
    Lundi 1er Septembre 2008 à 19:42
    Yvette
    Bravo Martine, très belle page d'écriture. moi aussi, j'aime beaucoup Merlin. C'est vrai aussi que cela va tout à fait avec le tableau de Joëlle.
    Entre nous ta plume est bien affûtée
    Bisous    Yvette
    18
    Lundi 1er Septembre 2008 à 19:45
    Callophrys
    superbe plume qui m'emporte et m'enchante...recemment je suis passee vers Broceliande mais je n'avais pas le temps de m'arreter...Qui sait? peut etre aurais je ete temoin de cette superbe histoire????
    bisous
    19
    Lundi 1er Septembre 2008 à 20:19
    laurence
    C'est vraiment superbe de mettre un joli texte sur un joli tableau.... Félicitation!
    20
    Lundi 1er Septembre 2008 à 21:34
    Aniélys

    Merlin  est libéré de sa prison d'air ! Voilà une merveilleuse nouvelle ! Ce noble magicien va pouvoir rejoindre  sa bien aimée Viviane . Et qui sait, moi qui adore m'égarer à Brocéliande,  j'aurai peut-être l'indicible plaisir de le croiser au détour d'un chemin... près de la fontaine de Barenton , du Val sans retour ou du chêne de Hendres ??

    21
    Mardi 2 Septembre 2008 à 07:05
    polly
    Superbe!
    Tu vois je n'avais même pas pensé à Merlin tant j'étais prise (prisonnière) de cet arbre qui était figé depuis tant d'années et qui gardait le prince de Brocéliande.
    Magiques tes mots sur la toile de Joëlle, cet escalier qui grimpe jusqu'à lui, cette brume qui s'évapore.
    Quelle ambiance!
    22
    Mardi 2 Septembre 2008 à 07:49
    Martine
    Merci beaucoup. Merlin s'est imposé à moi tout seul, l'escalier de Joëlle l'a fait revenir
    23
    Mardi 2 Septembre 2008 à 07:50
    Martine
    Il faut bien regarder il est discret
    24
    Mardi 2 Septembre 2008 à 07:52
    Martine

    Merci, c'est toujours un plaisir d'écrire sur les tableaux de Joëlle

    25
    Mardi 2 Septembre 2008 à 07:54
    Martine
    Un pro de la forêt de Paimpont je vois. J'y suis passée il y a bien longtemps mais trop brièvement
    26
    Mardi 2 Septembre 2008 à 07:55
    Martine

    Tu sais à quel point les tableaux de Joëlle peuvent faire naître les mots et les histoires, tu n'en es pas à ton coup d'essai ;-)

    27
    Mardi 2 Septembre 2008 à 09:33
    pandora

    J'aime beaucoup ton texte, mystèrieux et mélancolique, et j'aime aussi ce tableau de Joelle, magnifique.
    Merci ;-)

    28
    Mardi 2 Septembre 2008 à 10:14
    Martine
    Merci pour nous deux. Alors la balade sympa ?
    29
    Mardi 2 Septembre 2008 à 19:09
    Croco
    Merci, pour ton texte, et pour m'avoir fait découvrir le travail de Joëlle, magnifique.
    30
    Mardi 2 Septembre 2008 à 19:16
    Martine
    Ah une fan de plus pour Joëlle !!!
    31
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 00:30
    ricky
                       Quelle agréable page d'écriture ! les images viennent toutes seules; et si belles, permettant en plus de voyager dans un tableau de joëlle !  Le bonheur...
    32
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 07:55
    Martine
    Merci, les tableaux de Joëlle sont toujours une invitation au voyage et les mots viennent tout seuls
    33
    Jeudi 4 Septembre 2008 à 01:01
    Géraldine
    Ah Brocéliande et ses mystères, ces légendes...
    Je mets un le lien de ton blog sur le mien !

    Cdlt
    Géraldine
    34
    Jeudi 4 Septembre 2008 à 07:47
    Martine
    J'aime beaucoup tout ce qui se rapporte à la légende Arthurienne et à Merlin. Merci pour le lien
    35
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 08:28
    Il est magnifique ce tableau, Matine !
    Merci.
    36
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 08:43
    Martine
    Les tableaux de Joëlle font rêver !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :