• C'est Flammarion qui le dit !

    http://imgc.allpostersimages.com/images/P-473-488-90/15/1503/ABFBD00Z/posters/book-cover-for-les-terres-du-ciel-written-by-camille-flammarion-1877.jpgEncore une intéressante découverte faite dans un des livres dont je viens de m'occuper.

    Voilà ce que Monsieur Camille Flammarion écrivait dans son livre "Les Terres du ciel. Voyage astronomique sur les autres mondes" en 1884.

    "Progrès en marche"

    "Quel chemin nous reste encore à faire ! Quand on songe que le premier ministère de chaque nation est le ministère de la guerre, ne se sent-on pas honteux d'être citoyens d'une telle planète ! On connaît l'emploi intelligent qui est actuellement fait en Europe des fruits du travail (budget annuel de la tuerie internationale : Russie – 603 millions, Allemagne : 600 millions, France : 571 millions, Angleterre : 387 millions, Autriche : 305 millions, Italie : 213 millions). Ce sont là les dépenses annuelles du militarisme sur le pied de paix, lorsqu'on en fait rien. Quand on "travaille" on se ruine et on s'extermine tout à fait sur le Champ d'honneur de l'humanité terrestre. Et l'homme a osé se qualifier d'animal raisonnable ! Et l'on prétendrait qu'il n'y a pas d'êtres mieux réussis que nous dans l'Univers ! Actuellement (an de grâce 1883) toute la jeunesse valide de l'Europe est consciencieusement occupée, du matin au soir, et sans une minute de répit, à faire l'exercice, nettoyer les fusils, frotter les cuirs, balayer les casernes, panser les chevaux, etc… et c'est dans ces nobles devoirs que les gouvernements du XIXème siècle font consister l'honneur des nations ! C'est à se demander si l'on ne rêve pas tout éveillé –Il est juste de reconnaître que l'on fait de temps en temps un peu de musique. C'est une excuse."

    Pas mal non ? Et comme il est mort en 1925 il a sûrement du soupirer "Je vous l'avais bien dit" en 1914.

    Etant je suis une petite curieuse, j'ai été voir ce qu'il en était actuellement des dépenses de notre beau pays. Vous allez pouvoir constater que le budget du ministère de la défense n'est plus le premier (mais franchement je ne sais pas trop quoi penser des premier et quatrième du classement !) Et comme vous pouvez en juger la défense reste dans le peloton de tête, pas grand chose de changé depuis 100 ans.

    Budget général en millions d'euros pour 2010

    Remboursements et dégrèvements : 93 104 (poste regroupant aussi bien la restitution de TVA que les remboursements dus au titre du bouclier fiscal, le versement de la prime pour l'emploi, les niches fiscales ou le remboursement d'impôt indument perçus - Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne je ne fais rien pour  contribuer à ces dépenses-)

    Enseignement scolaire : 61 301

    Recherche et enseignement supérieur : 46 539

    Engagements financiers de l’État (intérêts de la dette) : 44 653 (En fin de compte, il suffit de sacrifier la recherche et l'enseignement supérieur pour payer la dette, c'est tout bête !)

    Défense : 37 088


  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Février 2012 à 07:58
    Ountés Passat

    Tu vas finir à Bercy si tu continues à plancher sur le sujet !!!

    Il est vrai que si l'en se met à réfléchir... on va trouver le fruit de la bêtise humaine.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 16 Février 2012 à 10:25
    Pierre

    Tu as le don de dénicher des textes judicieux qui datent du XIX e siècle. Il se trouve que notre socièté a encore les modèles de croissance de cette époque : profits, rentabilité, territoire, proprièté, énergie fossile... y a du boulot de déconstruction à faire pour inventer de nouvelles façon d'être. c'est bien d'être réaliste. Plus pervers, on fait plus la guerre chez nous, on vend des rafales, des vedettes et de la technologie à d'autres et tout ça en nous disant : "Il faut maintenir les emplois"

    Bon courage.

    3
    Jeudi 16 Février 2012 à 11:26

    Assez étonnant... Ce qui me désole, surtout au niveau local où les choses finissent toujours par se savoir, c'est le budget alloué à la culture qui diminue chaque année comme une peau de chagrin...

    4
    Jeudi 16 Février 2012 à 12:08
    cacao

    Oui, Flammarion était un visionnaire... Les choses ne changent guère hélas. Merrci pour ces chiffres qui nous montrent bien la situation... Grosses bises. 

    5
    Jeudi 16 Février 2012 à 18:55
    Martine27

    M'en vais aller vous secouer le cocotier et leur réapprendre à compter non mais !

    6
    Jeudi 16 Février 2012 à 18:56
    Martine27

    Je dois dire que j'ai de la chance et que je tombe assez souvent sur ce genre de petites perles, j'en ai encore en stock. Certains érudits du XIXème étaient des visionnaires, malheureusement ils n'ont pas été suivis, dommage pour nous

    7
    Jeudi 16 Février 2012 à 18:59
    Martine27

    Des chiffres qu'on a beaucoup de mal à imaginer il faut le reconnaître que ce soit en euros, en francs ou en anciens francs !

    8
    Jeudi 16 Février 2012 à 18:59
    Martine27

    Eh oui, de sacrés cerveaux ces messieurs et en ce qui concerne la culture, j'ai le plaisir de t'informer que sur 33 postes de dépenses, la culture se place en 19ème position avec 2.922 millions d'euros et elle a encore 14 postes à dégringoler avant d'arriver en dernière position !

    9
    Jeudi 16 Février 2012 à 20:36

    Mais pourquoi ne tient-on jamais compte des expériences passées et des réflections de nos penseurs ? L'Histoire est un éternel recommencement ... Bises  Le Chaton

    10
    Vendredi 17 Février 2012 à 00:25
    ADAMANTE

    Les hommes oublient si vite le passé qu'il soit lointain ou proche et il suffit souvent d'un beau discours pour les convaincre. Avec les médias on arrive à un temps où le dire compte plus que le faire pour convaincre. Ne vivons nous pas un exemple sidérant à l'heure actuelle ?

    Je relis souvent Victor Hugo, il a lui aussi des pages édifiantes, d'une actualité confondante.

    11
    Vendredi 17 Février 2012 à 10:24
    Martine27

    Parce que têtes de pioche nous estimons que nous ne devons pas suivre l'exemple des anciens et faire nos propres erreurs, dommage que plus ça va et plus elles s'amplifient !

    12
    Vendredi 17 Février 2012 à 10:26
    Martine27

    Je dois dire que j'expédierais volontiers tout ce joli monde sur une île déserte pour en oublier ensuite les coordonnées ! J'ai trouvé ce genre de remarques dans de nombreux livres d'érudits du XIXème et même d'avant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :