• Daim 2

    Attention on s'accroche, près pour le décollage ? Le début et la fin du texte sont identiques à l'article d'hier, mais le milieu est tant soit peu différent.

    Patrick venait de repousser l'animal pour la troisième fois.

    Celui-ci continuait à la regarder fixement.

    Il décida donc de reprendre sa course, le daim finirait bien par se lasser.

    Il voulut prendre le chemin qui menait à la station d'épuration mais la bestiole têtue lui coupa la route.

    N'ayant pas envie de tenter une nouvelle fois l'affrontement, il s'attaqua en petites foulées à la montée vers le carrefour Caugé/Parvillle avec l'intention bien arrêtée de tourner vers Caugé.

    Mais là encore le daim l'empêcha de s'engager dans le sentier.

    Il ne put s'empêcher de ressentir une légère angoisse.

    Que lui voulait cette bestiole ?

    Tant pis il prendrait par Parville le sentier était très agréable aussi de ce côté là.

    Au moment où il passait près du grand arbre gardien du carrefour, il y eut comme un éblouissement de soleil.

    Un instant déstabilisé, Patrick vacilla puis reprit sa course.

    En se retournant il s'aperçut, tout étonné, que le daim ne le suivait plus il restait au carrefour à le regarder s'éloigner.

    Il haussa les épaules et poursuivit son footing.

    Brusquement, il entendit des craquements de branches en provenance de l'orée de la forêt.

    Tournant la tête il vit s'approcher tout un troupeau de daims. Les animaux, sans le lâcher des yeux, s'alignèrent tout le long de la route qu'il suivait.

    Mal à l'aise, il sentit son cœur se mettre à battre la chamade.

    A part le bruissement de la végétation sous les sabots des animaux aucun bruit ne s'élevait de la forêt.

    Il força l'allure, pressé de s'éloigner de cet étrange attroupement.

    Tout-à-coup s'éleva dans l'air épais comme un grognement sourd.http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/images/philippe_machoire02.jpg

    Essayant de réprimer un tremblement, il jeta un coup d'œil à la meute.

    Les daims s'approchaient à pas de loup, les babines retroussées sur des dents pointues.

    Cours, Patrick, cours !

    A quand votre prochaine balade en forêt ?


  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 09:05
    sandrasbz

    Brrr... nettement moins mignons ces daims-là ! (S'agit-il d'une mutation génétique ? D'une rébellion des bêtes sauvages, excédées de voir les hommes envahir leur habitat ?)

    Gros bisous à toi et bonne journée,

     

    Sandra

    2
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 09:13
    cigalette

    ah, franchement je te dirais que je préfère nettement le style d'hier, je ne suis pas très" frissons", cette version serais idéale pour la collection suspens noir...brrrrrrrrrr

    bisous et douce journée

    3
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 11:03
    Martine27

    Ta deuxième explication me paraît intéressante à creuser !

    4
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 11:04
    Martine27

    Je reconnais que j'aime bien de temps en temps écrire des histoires "pour faire peur", mais je ne suis pas toujours assez "méchante"

    5
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 16:36
    Guy de Bruges

    Quand j'ai lu le titre j'ai pensé qu'il y avait une erreur et que tu voulais écrire "Dinde"; mais non c'est bien daim 2.

    C'est mon humour "approximatif" .

    Bien imaginé...

    6
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 17:30
    Martine27

    J'aime beaucoup l'humour approximatif et décalé, mais gare à ces dindes là, elles ont de grandes, grandes dents !

    7
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 19:31
    fanfan

    Effectivement cette version est moins tendre et plus angoissante!!

    Bravo  ; c'est bien structuré et passionnant . Bises

    8
    Samedi 4 Septembre 2010 à 09:17
    Martine27

    J'aime bien les histoires d'horreur !

    9
    Mardi 7 Septembre 2010 à 22:44
    PATSY

    Ah, ah, je savais bien qu'un jour les animaux se rebelleraient ! Dommage pour Patrick...

    Chouette version.

    10
    Mercredi 8 Septembre 2010 à 13:38
    Martine27

    Je dois dire que je la préfère aussi à la première version, et puis ça ouvre la porte à d'autres histoires !

    11
    Lundi 13 Septembre 2010 à 18:19
    Pyrausta

    evidemment...il fallait s'en douter avec toi...BRRRRRR!!! je ne regarderai plus les dains de la meme façon!!!

    12
    Lundi 13 Septembre 2010 à 18:54
    Martine27

    Un peu de guimauve et un peu de frisson, j'aime les mélanges ! Je crois que cet automne quand je vais me promener en forêt je vais quand même faire attention à ces charmantes petites bêtes !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    Mercredi 29 Septembre 2010 à 14:39
    Cécile

    Je préfère la première version car j'aime les histoires qui finissent bien :-) mais le suspense est bien présent!

    14
    Mercredi 29 Septembre 2010 à 19:27
    Martine27

    J'aime aussi les histoires qui se terminent bien, mais de temps en temps Mrs Hyde sort le bout de son nez et je ne vais pas la brimer !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :