• Emerise

    Alors là ne me demandez pas où Jill Bill a bien pu trouver ce bizarre prénom pour sa Cour de récré !

    Le grand-père de Pernelle, Urbain, vigneron de son état aimerait se diversifier et produire un petit kirsch de derrière les fagots qui viendrait donner un petit coup d'éclat à certains plats et pâtisseries.

    Il lui faut pour cela un beau cerisier. Bon d'accord, un seul cerisier ça ne va pas faire beaucoup d'eau-de-vie, mais ce qui est rare est précieux. Et puis, il sait qu'il peut compter sur les Bigorbourgeois propriétaires d'arbres similaires pour lui fournir ce qu'ils ne pourront pas consommer (A Bigorbourg, pas de gâchis !)

    Il contemple donc avec intérêt son cerisier, guettant l'apparition des fleurs puis des fruits.

    Seulement voilà, il y a un léger problème.

    Un léger problème ailé pour tout dire, les merles et autres volatiles lorgnent avec autant d'intérêt que lui les beaux fruits qui se préparent à mûrir.

    Urbain est un brave homme, il n'a pas spécialement envie de faire peur à la gent ailée, alors comment faire pour conserver suffisamment de cerises pour mener son projet à bien et régaler les gourmands ?

    Très ami avec Faustine, la Dame Nature de Bigorbourg, il lui fait part de ses craintes.

    Celle-ci réfléchit un moment puis le rassure, elle va lui donner un coup de main.

    Faustine est, en quelque sorte, la tutrice de ces amusantes petites créatures que sont les papillanges et elle sait que, s'ils aiment s'amuser, ils apprécient aussi de rendre service et elle connaît justement une petite demoiselle qui sera ravie d'aider Urbain en échange d'une ou deux friandises.

    La petite créature, toute de rouge vêtue, s'appelle Emerise et elle est née, devinez ? Non, pas dans un cerisier, c'est trop domestique, mais dans un beau merisier qui pousse près d'Irénée le roi de la forêt.

    Faustine convoque donc Emerise et lui confie une mission de confiance.

    Avec l'appui aérien de Vermeil, son rouge-gorge, elle va devoir expliquer aux oiseaux que ce serait sympa de leur part de laisser à Urbain de quoi faire une belle récolte de cerises.

    D'ailleurs, Urbain qui est quand même un vieux monsieur, préfère ne pas s'aventurer trop haut sur son échelle même si elle a été sécurisée par Jacob, et il est tout-à-fait d'accord pour laisser une petite part du butin aux oiseaux.

    Et je peux vous dire qu'Emerise perchée sur Vermeil est particulièrement efficace et pas seulement chez Urbain.

    A la grande joie des Bigorbourgeois, qui ont souvent un peu de mal à voir la couleur de leurs cerises, cette année, les petits goinfres ailés se contentent des cerises cachées dans les recoins inaccessibles ou perchées tout en haut des arbres.

    Une fois le plein de confitures, tartes, clafoutis, fait, ils peuvent encore fournir à Urbain de quoi se lancerhttp://chrisdemuratet.typepad.com/.a/6a013486c54c34970c013486c5a27d970c-500pi dans son grand projet, assurés qu'il ne manquera pas de leur donner une petite bouteille du précieux nectar.

    Et la jolie Emerise fait une surprise supplémentaire à son ami Urbain. Le dernier jour de la récolte, tous les oiseaux se réunissent et sous la houlette de leur bergère, chacun d'entre eux dépose devant Urbain, une belle merise cueillie sur l'arbre de naissance de la Papillange.

    Inutile de dire que cette touche finale va donner au kirsch d'Urbain une saveur incomparable impossible à trouver ailleurs que dans notre petit bourg !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Juin 2013 à 06:13
    dimi

    J'ai bien aimé l'echelle de Jacob !

    Bisous 

    Nicole 

    2
    Mercredi 12 Juin 2013 à 07:08
    jill bill

    Bonjour élève Martine... Ah côté trouvaille, sur le net les prénoms, le calendrier de poche épuisé, le pauvre, cela fera en tout bien 4 ans de cour de récré... Ah l'eau de vie de cerise et toutes les bonnes choses de ce fruit.... Il fallait bien une Emerise efficace pour le protéger des petits goinfres ailés... Sois la bienvenue parmi nous, merci à toi, bises de m'dame JB

    3
    Mercredi 12 Juin 2013 à 08:26
    Lenaïg

    Ah ben voilà, tout s'arrange chez les gens de bonne volonté et quand on se comprend ! Ah si cela pouvait avoir lieu ailleurs qu'à Bigorbourg ... Et bravo pour le clin d'oeil de l'échelle de Jacob, en effet.

    4
    Mercredi 12 Juin 2013 à 14:01
    Josette

    oh ce sont tout tes petits montres qui ont kidnappé les cerises de cetteannée ??? je vais me facher ...

    bisous martine

    5
    Mercredi 12 Juin 2013 à 15:35
    Frieda

    Bonjour Martine

    Le plus beau c'est la collecte à la fin par les zoisios

    J'adore tout simplement cette part de chacun qui fera

    un grand tout délicieux

    Bisous

    frieda

    6
    Mercredi 12 Juin 2013 à 16:55
    dimdamdom59

    Un joli récapitulatif des prénoms de la saison de "la cour de récré"

    A défaut de merises ils auraient pu cueillir des bigor(reaux) heu non des bigarreaux, cerises acidulées que l'on utilise pour la confection d'eaux de vie

    Bisous Martine et à bientôt pour la der de l'année scolaire

    Domi.

    7
    Mercredi 12 Juin 2013 à 18:47
    Martine27

    D'ailleurs Jacob est fabricant d'échelles et il a un très beau catalogue à proposer

    8
    Mercredi 12 Juin 2013 à 18:48
    Martine27

    Il y a des Emerise canadiennes si j'ai bien vu ! 4 ans ! Pffoouuu. Et un p'tit Guignolet pour fêter ça.

    9
    Mercredi 12 Juin 2013 à 18:49
    Martine27

    Bigorbourg est un village qui recense un nombre très important de diplomates (des vrais !). Difficile de passer à côté de Jacob quand on parle d'échelle

    10
    Mercredi 12 Juin 2013 à 18:57
    Martine27

    Ce serait un juste retour des choses, ces sacrées bestioles prélèvent largement leur part sur nos arbres !

    11
    Mercredi 12 Juin 2013 à 18:57
    Martine27

    Non, non, ils ne veulent que rendre service à Urbain

    12
    Mercredi 12 Juin 2013 à 18:59
    Martine27

    J'adorais les bigarreaux, surtout quand le noyau restait attaché à la queue (bizarre je sais !) Encore deux prénoms : Pamphile et Stella et ensuite neurones au repos

    13
    Mercredi 12 Juin 2013 à 20:01
    fanfan

    Quelle chance il a Urbain d'avoir une aide pour pouvoir cueillir des cerises ! Il faut toujours se bagarrer avec les oiseaux et les guêpes aussi  pour en ramasser! Une belle histoire dans ce joli village!

    14
    Jeudi 13 Juin 2013 à 06:36
    New Dawn

    J'ai le même problème avec un vieil olivier au fond du jardin... Tous les ans , les oiseaux le délestent de ses fruits !

    15
    Jeudi 13 Juin 2013 à 10:07

    encore une belle histoire, pleine de bons sentiments, et détalis délicieux, comme l'échelle de Jacob...

    16
    Jeudi 13 Juin 2013 à 18:36
    Martine27

    Moi ce sont mes prunes qui disparaissent comme par magie !

    17
    Jeudi 13 Juin 2013 à 18:36
    Martine27

    Toutes ces petites bêtes savent ce qui est bon !

    18
    Jeudi 13 Juin 2013 à 18:37
    Martine27

    Je pense que je vais me faire un blog à part pour les histoires noires ! Jacob est le spécialiste de l'échelle à Bigorbourg

    19
    Jeudi 13 Juin 2013 à 18:40
    Jeanne Fadosi

    j'imagines aisément et j'en ai déjà l'eau (non le goût d'autre nectar) à la bouche

    bises et belle fin de journée

    20
    Vendredi 14 Juin 2013 à 15:00
    Martine27

    Attention aux noyaux

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    21
    Dimanche 16 Juin 2013 à 13:47
    Renée

    une bien jolie partcipation barvo excuse ma non présence arrive plus a suivre

    22
    Dimanche 16 Juin 2013 à 17:39
    Martine27

    Merci, effectivement c'est difficile de passer sur tous les blogs, heureusement que notre maîtresse est plus disponible !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :