• Fleur

    Bigornette nous propose le doux nom de Fleur aujourd'hui.

    Ce matin, c'est branle-bas de combat chez Monsieur Lazare.

    Casimir, son pseudo chien, ne tient pas en place.

    Lui qui d'habitude attend sagement, en en renversant qu'une ou deux chaises juste histoire de rappeler qu'il existe, l'heure du lever de son maître adoré, ne tient pas en place. Il aboie comme un fou, rebondit dans tous les coins tel un ludion diabolique, monte sur le lit et piétine le ventre de Monsieur Lazare qui, abasourdi par l'attitude de son canin, finit par se lever en maugréant.

    Qu'est ce qui peut énerver ainsi Casimir ? Même le chat Paterne et sa copine Belle Aggie ne l'on jamais mis dans un état pareil !

    Monsieur Lazare s'étire, chausse lunettes et pantoufles et emboîte le pas à un Casimir heureux d'avoir enfin été compris par son deux pattes.

    Il se rue dans l'escalier, dérapant des quatre fers sur les marches, et se met à geindre devant la porte.

    "Quoi !" s'exclame Monsieur Lazare furibond "tu me réveilles pour ça ? Tu ne pouvais pas te retenir encore cinq minutes ?"

    Il ouvre la porte et laisse sortir Casimir qui se rue dehors et continue à gémir tout doucement.

    C'est bien la première fois qu'il réagit ainsi, serait-il malade ?

    Monsieur Lazare, inquiet, sort pour observer son chien et reste pantois devant le spectacle.

    Là devant lui, nichée au creux d'un parterre de fleurs, il trouve roulée en boule une jeune biche au pelage maculé de sang à l'épaule.

    Il s'approche tout doucement pour ne pas l'effrayer. Celle-ci lève sur lui de grands yeux pleins de souffrance, d'espoir et de confiance.

    Bien sûr, Monsieur Lazare fond !

    Il se précipite dans la maison, récupère de l'eau, sa sacoche de médecin, des linges propres et retourne près de la blessée.

    Alertée, elle aussi par les chats du presbytère, Pélagie arrive pour donner un coup de main.

    A eux deux, ils ont tôt fait de nettoyer la plaie et de la soigner.

    La biche surveillée de près par Paterne, Belle Aggie et Casimir (ayant mis de côté leurs menus différends pour le moment) qui chacun dans sa langue la rassure, se tient tranquille et attend placidement que les deux pattes terminent leur travail.

    Averti on ne sait comment, enfin si probablement par un dessin, le jeune compagnon de Venceslas amène de quoi manger à la blessée.

    Bientôt, très courroucé, déboule Fulbert le garde-chasse qui déteste qu'on vienne braconner sur ses terres, enfin celles de la commune, mais c'est tout comme et qui promet à la rescapée de dire deux mots à celui qui a osé lui tirer dessus.

    Tandis que la jeune biche se remet tout doucement de ses émotions, les habitants viennent aider Monsieur Lazare à transformer la cabane de jardin en refuge pour... pour qui d'ailleurs ? Pour Fleur bien sûr puisque c'est ainsi que Monsieur Lazare a décidé de prénommer sa nouvelle protégée.

    A la messe de dimanche, Père Paterne dans son sermon rappelle avec force et conviction à ses ouailles que s'il en croise un avec un fusil à la main, il se fera un plaisir de lui botter les fesses, approuvé en cela par Fulbert près à être la main, enfin le pied de la justice.

    Et depuis Fleur déambule régulièrement dans le bourg souvent accompagnée de Venceslas qui ne reste pas http://www.maxi-fond-ecran.com/fond-ecran/animaux/biche_002.jpginsensible à ses doux yeux de biche bien sûr !

    La semaine prochaine je vous ferai faire connaissance avec Anthelme et la semaine suivant puisqu'il y a relâche avec les prénoms de Bigornette, je vous raconterai l'histoire vraie de Fleur.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 08:21
    Croc
    quelle belle histoire ! peux tu dire de ma part au père Paterne et à Fulbert, que s'ils ont besoin de renfots contre les fusils, je serai là !!! bises
    2
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 08:46
    Martine27
    Pas de problèmes je transmets le message !
    3
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 09:32
    lyly
    Bonjour Martine

    Comment résister à des yeux de biche ?

    Merci pour cette lecture et honte à ceux qui blessent les animaux !

    Belle journée, Lyly
    4
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 10:36
    fransua
    superbe d'avoir réuni tous les prénoms et puis ta petite biche (fleur pardon) est adorablement mise en mots
    5
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 13:53
    lizagrece
    Belle idée que celle d 'apprivoiser une biche !
    6
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 14:53
    Jeanne Fadosi
    voilà une bien émouvante histoire qui me rend impatiente de la suite ou de la véritable histoire.
    belle fin de journée
    7
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 14:54
    Martine27

    Ca va la petite Fleur est tombée entre de bonnes mains

    8
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 14:55
    Martine27
    On ne sait pas trop qui apprivoise qui en l'occurence
    9
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 14:55
    Martine27
    Anthelme va vous réserver une surprise pour les prénoms et la vraie Fleur devrait vous étonner un peu
    10
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 14:56
    Martine27
    La véritable Fleur n'était pas une biche, même si elle avait de beaux yeux
    11
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 16:29
    Martine27
    Ben à dire vrai j'ai fait un tirage papier de mes petites histoires et j'ai sorti ta liste de prénoms complète histoire de m'y retrouver effectivement. Peut-être vais-je finir par décentraliser ! Comme tu dis on ne peut pas tout faire et Bigorbourg m'occupe bien
    12
    ABC
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 17:15
    ABC
    Cette histoite-ci est déjà bien jolie...
    13
    Mercredi 16 Décembre 2009 à 18:37
    Martine27
    L'autre sera vraie
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Jeudi 17 Décembre 2009 à 00:29
    Hélène, le-calame-et
    C'est tout un Monde de créatures enchantées et pleines de bonté, avec des noms à coucher dehors, mais à rêver aussi, tout un monde parallèle que tu nous crée là, Martine...
    C'est un couple d'amis. Ils ont prénommé leur aîné Léopaul. La seconde Polonie, (une saint normande, il semble bien...)
    Pour le petit troisième, j'aurais bien suggéré "nid de poule", ou "poule de Luxe",
    ... Mais elle s'est appelée Fleur. Et elle est aussi réussie que son frère et sa soeur...
    15
    Jeudi 17 Décembre 2009 à 08:14
    Martine27
    Je laisse aller mon côté eau de rose dans ce petit village, je réserve mes mauvais penchants pour d'autres histoires. Bon Léopaul c'est presque classique (si ce n'est dans la façon de l'écrire) Polonie c'est plutôt joli comme prénom. Je pense que tu as bien fait de t'abstenir de proposer un prénom de ton cru ! Tu étais encore debout à cette heure là, mais comment faites vous !
    16
    Jeudi 17 Décembre 2009 à 22:05
    gene
    ah si ton conte pouvait devenir une réalité!! bisous gelés
    17
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 08:22
    Martine27

    On ne peut que rêver hélas !

    18
    Vendredi 18 Décembre 2009 à 20:06
    J'aime beaucoup ta façon de broder avec les prénoms ! Bisous à toi
    19
    Samedi 19 Décembre 2009 à 11:04
    Martine27
    Le tout étant de ne pas s'y perdre, il faut parfois que je retourne lire mes histoires pour me souvenir des caractéristiques des uns et des autres
    20
    Bigornette
    Samedi 18 Janvier 2014 à 17:41
    j'adore cette belle histoire et en te lisant je me dis que tu dois être obligée, tout comme j'ai commencé à le faire pour mon roman, de faire  une fiche de tous tes habitants, et je souris à cette idée... un sacré village qui prend forme peu à peu...il y a de plus en plus de monde...ça ne doit pas être facile..en ce qui me concerne j'ai stoppé mes écrits car je n'arrivais pas à trouver le temps, je reprendrai mais il va falloir que je fasse des choix...on ne peut pas tout faire... bisous et bonne journée Martine...Merci encore !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :