• Hannibal Lecter. Les origines du mal : Le roman

    Hannibal Lecter. Les origines du mal - Thomas Harris
    Résumé decitre : Pourquoi un petit garçon comme les autres devient-il un monstre ? Après le mythique Silence des Agneaux, Thomas Harris révèle dans son nouveau roman le secret des origines d'Hannibal Lecter, le criminel le plus fascinant du thriller moderne, incarnation absolue du Mal.
    Résumé électre : L'enfance d'Hannibal Lecter, le cannibale du Silence des agneaux, est marquée par un drame. En 1945, en Lituanie, il est encore tout jeune garçon lorsqu'il assiste au massacre de sa famille et de sa petite soeur par les nazis. Son oncle le recueille et l'emmène à Paris où il devient le plus jeune étudiant admis en faculté de médecine. Mais des démons intérieurs le tourmentent.
    Mon avis : Bon, un petit scoop, Hannibal est en effet Lituanien, mais en plus il est vicomte (eh oui c'est un aristocrate). Pour ce qui est du résumé d'électre, en réalité, ce qui a traumatisé Hannibal est encore pire. Mais je ne vais pas en dire plus.
    Pour certaines scènes, âmes sensibles s'abstenir, en particulier celles qui ne sont pas réellement décrites mais qui sont suggérées (les pires à mon sens, comme le meutre dans la douche de Psychose si vous voyez ce que je veux dire).
    Dans ce livre on ne parle pas réellement d'un tueur en série, mais plutôt d'un justicier (style Charles Bronson) malheureusement pour Hannibal (mais tant mieux pour nous) il va y avoir une petite phrase en trop qui va lui être dite et qui va le faire basculer du côté des serial killers.
    C'est là tout l'intérêt du livre, la lutte qui a lieu entre le bien et le mal (pour faire bref), entre ceux qui essaient de le tirer du bon côté et ceux qui l'entraînent dans leur chute. On a pas dans ce livre le schéma classique, soit le serial killer est un psychopathe sans conscience dès la naissance, soit il a subit des traumatismes graves (ce qui est vrai pour lui) et jamais connu l'amour des autres (ce qui est faux dans son cas).

    Vous verrez, Hannibal, surtout au début, va vous émouvoir et vous allez espérer le voir s'en tirer, mais... Pour résumer, j'ai aimé (comme j'avais aimé le Silence des Agneaux et Dragon Rouge)


  • Commentaires

    1
    pol
    Dimanche 26 Août 2007 à 13:01
    oui, c'est un mélange bizarre d'émotions que l'on éprouve à la lecture
    bonne journée
    2
    Dimanche 26 Août 2007 à 19:08
    Martine
    Non, je ne le savais pas. Mais je ne suis pas sûre que j'aurais spécialement envie de le voir, l'avantage quand on lit c'est qu'on peut ne pas imaginer trop loin, avec les films,il faut se planquer sous le fauteuil
    3
    Dimanche 26 Août 2007 à 19:10
    Martine
    Au moins on comprend pourquoi il est devenu un "monstre"
    4
    Dimanche 26 Août 2007 à 22:43
    aril
    ouais et ben moi...j'ai peur!!! en vrai!!! au cine en tout cas..je ne sais pas pour le livre...il peut etre interessant mais...et puis le cannibalisme....brrrr!!!!
    5
    Lundi 27 Août 2007 à 08:00
    Martine

    Moi non plus pas trop ciné sur des coups comme ça. Dans le livre c'est plutôt suggéré, donc à la limite ça flanque presque plus les choquottes.

    6
    Martine D.
    Samedi 18 Janvier 2014 à 18:17
    Martine D.
    Comme le "Silence des Agneaux", "Hannibal Lecter -  l'origine du mal" a lui aussi été adapté au cinéma dernièrement par Peter Webber... L'as-tu vu ? Là aussi âmes sensibles... Ceci dit, je pense que les romans fourmillant de détails et titillant notre imagination doivent être captivants et effrayants... Bon dimanche.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :