• Hier encore

    Le forum Kaléidoplume proposait l'exercice d'écriture suivant : Vous connaissez tous la chanson de Charles Aznavour intitulée "Hier encore, j'avais 20 ans". Ecrivez un texte commençant et finissant par ces deux mots : Hier encore. En vous inspirant de l'esprit de la chanson. Voilà ce que j'en ai tiré.

    Hier encore, j'étais libre.

    Marguerite, Catherine et Michel étaient mes compagnons de tous les instants, je n'avais que 13 ans.

    Hier encore, je vivais heureuse près de mes parents et des mes frères et sœurs.

    Bien sûr, au-delà de mon village c'était la guerre. Mais c'était ainsi depuis longtemps qu'y pouvais-je à 13 ans ?

    Hier encore, j'avais 16 ans, mes amis m'ont convaincue que mon destin était lié à cette guerre, et bien qu'hésitante je les ai cru.

    Habillée en garçon j'ai pris la route pour rencontrer Charles. J'ai eu bien du mal à l'approcher, mais il a fini par accepter, d'ailleurs avait-il le choix le pauvre si mal aimé, si peu sûr de lui et des autres ?

    Hier encore, j'avais 17 ans, bannière en tête, luisante de fer, épée au poing, le peuple et les soldats m'ont suivie, moi si fragile malgré ma foi. Ils m'ont fait confiance et Orléans s'ouvrit à nous.

    A nouveau Charles m'a fait confiance et m'a suivie jusqu'à Reims où enfin son rang lui fut rendu.

    Avec mes compagnons nous avons lutté pour rendre sa liberté à notre pays, mais nous n'étions pas encore assez forts.

    Hier encore, j'avais 18 ans et des traîtres m'ont vendue à l'ennemi.

    Hier encore, j'avais 19 ans, mais aujourd'hui je vais mourir.

    Comme ces 19 ans ont été longs et comme ils ont été courts aussi.

    Hier encore, je vivais dans mon petit village lorrain. Aurais-je du y rester ? Qu'aurait été ma vie ? Qu'importe j'ai vécu pleinement, alors pourquoi ne puis-je m'empêcher de me dire, hier encore…


  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 11:36
    Francis
    Bien trouvé et bien raconté. Figure-toi que j'ai cru au début que c'était autobiographique mais quand j'ai lu que c'était la guerre... Après j'ai cru que c'était une résistante qui voulait rejoindre Charles... de Gaulle lol Enfin j'ai compris quand tu as parlé d'épée et de bannière ;-)
    Tiens je dois taper PAN, c'est la guerre !
    2
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 12:59
    Cath la Cigale
    Oui moi aussi, comme Françis, je pensais à la résistance mais après la bannière et l'épée.......... voyons......... mais c'est bien sur........... Fastouche comme dirait la MiC !!!! C'est Jeanne d'Arc qui a bouté les english hors de notre beau pays !!!!
    Bravo les filles lol !!!!!!!!
    3
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 13:00
    Cath la Cigale
    PS : et la traitrise c'est vilain, voire meme dégueu, voire même inenvisageable  à n'importe quelle époque.................
    4
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 13:14
    aline
    C'est vrai qu'au debut,on pense que c'est toi meme... Mais si tu etais morte a 19 ans,tu ne saurais pas ecrire sur ce blog,non ? Ah ! Paf (quelle logique,hein ?)

    Non,sans rire,c'est bien trouvé... Pourquoi as tu pensé a jeanne d'arc ? Toi aussi,serais tu encore puc...? Et ton fils alors ? Il vient d'ou ? lol... Bizarre tout ca...

    Si j'ai bien compris,on n'aura pas encore la reponse a la devinette chevelue aujourd'hui,hein ? Tu nous fait languir,comme d'habitude !!! Pfff....
    5
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 15:39
    Je me suis demandée un moment: tiens Martine a vécu à 13 dans la guerre? OULALA, mais les Martine, on sait bien que c'est un prénom des années 50 à 60, et du XX°... et puis Jeanne s'est imposée. Malin, ça! Hier encore je pensais à elle, pour un autre exercice. Mais pas trop le temps en ce moment.
    Bises à toi.
    6
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 17:32
    Martine
    Disons qu'elle a commencé à bouter, avant qu'on le lui boute le feu à elle !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 17:32
    Martine
    Je n'avais pas du tout pensé à ce Charles là. Remarque à l'époque nos soldats étaient à peu près aussi bien équipés que Jeanne. Et autobiographique, euh, disons biographique plutôt avec mes grands-mères ou arrières-grands-mères
    8
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 17:33
    Martine
    La pauvre Jeanne n'a pas fait le poids face au des espèces sonnantes et trébuchantes des anglais
    9
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 17:37
    Martine
    Et les fantômes ils n'ont pas le droit d'avoir un blog peut-être ? C'est quoi cette ségrégation et arrête de me donner des idées !
    Il y a bien déjà eu une Immaculée conception non ? D'oû met venue l'idée, je ne sais pas trop à dire vrai, j'ai pensé que peut-être elle avait eu des regrets de mourir aussi jeune, même pas 20 ans, je pensais d'ailleurs qu'elle les avait eu. Sinon, je peux te faire la réponse mise sur Kaléidoplumes, humour noir garanti "Je suis fille de pompier et j'aime le feu" Je ne vais pas tarder à sortir avec mes réponses.
    La réponse demain oui, mais vous ne devriez pas être déçus
    10
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 17:39
    Martine
    Mais il y a eu des Martine avant ! Aux archives départementales on m'a montré un manuscrit datant du moyen-âge dans lequel étaient répertoriés les redevances payées à une confrérie, eh bien il y avait une Martine. Mais c'est vrai que nous sommes des produits des années 50/60. On attend ta Jeanne alors ?
    11
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 18:50
    zazimuth
    J'ai même compris de qui il s'agissait ! (en bonne lorraine ?)
    12
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 21:21
    Martine
    On a pas trop d'héroïnes, alors il faut les chouchouter
    13
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 21:22
    Martine
    Visite, fouille, n'hésite pas tu es la bienvenue
    14
    brigou
    Samedi 18 Janvier 2014 à 18:10
    brigou
    Coucou ... je suis venue faire un tour sur ton blog.. plein de choses sympa à lire, à voir et à écouter. 
    je reviendrais !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :