• Jeux d'enfant

    J'avais écrit ce petit texte il y a plus d'un an, et oui mon côté fourmi je stocke, en fait je n'avais pas trouvé l'illustration qui allait bien. C'est maintenant chose faite grâce à une photo de Mima.


    L'enfant joue.

    Il s'invente des mondes et des aventures.

    Il est bien tout au fond du jardin à la lisière de la forêt qui s'insinue jusqu'à lui.

    Il a découvert avec bonheur cette étrange racine qui, au gré de son imagination, devient cheval, vaisseau spatial, camion de pompier ou simplement fauteuil pour rêvasser.

    Jour après jour, il revient près de son compagnon de jeu.

    Jour après jour, celui-ci envahi de plus en plus son univers.

    Il l'entend lui parler de mondes au-delà de son monde, d'espaces qu'il peut lui faire découvrir s'il veut bien lui faire confiance.

    Bercé par cette voix qui lui devient peu à peu plus familière que celle de ses parents, l'enfant doucement s'enfonce dans cette galaxie de rêves.

    Ses parents s'inquiètent, trouvent qu'il passe trop de temps seul au fond du jardin, parlant à ce morceau de bois aux formes torturés et qu'ils voudraient éradiquer tant il leur semble une menace. Mais, le petit a l'air tellement heureux qu'ils n'osent intervenir.

    Une nuit, l'enfant entend son compagnon l'appeler.

    A pas de loup, il se lève pour le rejoindre, il s'approche de la souche, la caresse, la laisse l'enlacer, l'absorber.

    Au matin, les parents fous d'inquiétude cherchent l'enfant.

    Dix fois ils passent près de ce morceau de bois.

    Dix fois, ils pensent voir leur enfant assis sur la racine.

    Dix fois, ils repartent en hurlant son nom.

    Peu à peu l'espérance s'effiloche. Pourtant, l'espoir n'arrivant pas à mourir ils resteront dans cette maison à attendre le retour de leur fils.

    Doucement ils vieilliront près de cette souche qu'en fin de compte, sans savoir pourquoi ils n'ont jamais pu se résoudre à faire arracher peut-être parce que leur enfant l'aimait tant.

    Et du fond de ce morceau de tronc, deux yeux, enfantins à jamais, les observent parfois avec tendresse avant de se clore à nouveau sur leur monde parallèle fait de rêves.

     

    Et pour ceux qui n'auraient pas repérer l'enfant, la photo de plus près

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 08:26
    mima
    tu as bien fait d' attendre !
    merci pour le lien martine,
    très belle journée
    2
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 10:31
    martine créations
    très jolie photo ; j'adore ; bisous du w end ; martine
    3
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 10:35
    Martine27
    Mima a eu le coup d'oeil
    4
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 10:35
    Martine27
    Effectivement j'ai bien fait d'attendre, c'est amusant les textes qui ne veulent pas se laisser publier avant d'avoir trouver chassure leur pied !
    5
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 11:22
    6
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 12:40
    Veronelle
    je ne l'avais pas vu non plus l'enfant, pas evident mais heureusement qu'il y a l'agrandissement en dessous
    7
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 13:19
    la photo va superbement bien avec ton texte !
    bon dimanche
    Trinity
    8
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 14:30
    croc
    Superbe histoire, qui pourrait être celte, avec les enfants capturés par les fées. Et bien illustrée ..............
    9
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 16:22
    Martine27
    Les dimanches sont forcément bons
    10
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 16:24
    Martine27
    On ne le voit pas tout de suite, mais une fois qu'il est repéré on ne peut plus le manquer
    11
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 16:25
    Martine27
    Il faut croire que c'est pour attendre cette photo que mon texte était resté caché, elle est superbe effectivement
    12
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 16:26
    Martine27
    Mima m'a fait un très joli cadeau. Une fée cachée dans un tronc d'arbre pourquoi pas, c'est un coup à ne plus regarder les souches de la même façon
    13
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 16:47
    babou
    Superbe écrit et superbe photo, très bien vue. Bisous Martine. A bientôt. Babou xxx
    14
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 16:48
    Hélène, le-calame-et
    C'est magnifique, Martine, et si triste à la fois...
    Le petit garçon aura réalisé son rêve...Mais j'aurais bien aimé que ses parents réagissent à temps!
    Tu as raison: la photo, (magnifique), colle tellement bien à ton texte qu'elle e  devient indissociable...
    Hélène.
    15
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 17:17
    Martine27
    Merci pour nous deux
    16
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 17:19
    Martine27
    Malheureusement les parents ne réagissent pas toujours comme il faut, c'est notre lot ! Et pas de doute j'ai bien fait d'attendre la photo de Mima. Mais je laisse quand même des parents apaisés enfin j'espère
    17
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 17:34
    LADY MARIANNE
    bonsoir Martine !
    oui un texte pour les cachettes des jeux d'enfants -
    un arbre qui en a gardé le souvenir -
    un beau texte et une photo insolite -
    bravo
    bises  lady Marianne
    18
    Kri
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 20:08
    Kri

    Je l'ai vu!
     Ce texte est vraiment très beau!

    19
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 20:32
    Martine27
    J'aime ces photos dans lesquelles on découvre plein de choses cachées
    20
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 20:37
    Martine27
    Merci, c'est amusant de voir à quoi peut aboutir une collaboration tout à fait involontaire, je suis vraiment très contente d'avoir découvert la photo de Mima.
    21
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 20:44
    Santounette
    Encore une fois Martine bravo pour ce joli texte, j'aime beaucoup cette histoire de cet enfant qui joue avec cette souche d'arbre pour ne faire plus qu'un à la fin.
    La photo colle effectivement bien avec le texte, tu as bien fait d'attendre.
    Bises 
    22
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 21:07
    C'est un joli conte un peu effrayant. C'est dangereux parfois de s'enfermer dans ses rêves...
    23
    Lundi 9 Novembre 2009 à 08:34
    Martine27
    Lorsqu'un enfant s'immerge dans un jeu, c'est à fond. C'est ce que je fait quand j'ai un livre passionnant entre les mains
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    24
    Lundi 9 Novembre 2009 à 08:35
    Martine27
    Ta réflexion est en effet plus que pertinente, dangereux, mais si bon !
    25
    Lundi 9 Novembre 2009 à 08:38
    Martine27
    L'air de Normandie te rend poète. Ah Barbara une grande chanteuse que j'adore tu peux donc pomper honteusement. Bon séjour parmi les tiens et Rune est-elle du voyage ?
    26
    Lundi 9 Novembre 2009 à 11:10
    Callophrys
    tres joli texte mais un peu effrayant tout de meme! cet enfant qui s'est enferme dans l'irreel ces parents qui perçoivent cela intuitivement mais qui ne pourront jamais le faire revenir...Tres bien mois en valeur par la photo...effectivement on y distingue bien des yeux ...de lutin? de fee?
    27
    Lundi 9 Novembre 2009 à 11:26
    Martine27
    Tu résumes très joliment mon texte merci. On voit vraiment des choses surprenantes dans la nature
    28
    Lundi 9 Novembre 2009 à 17:00
    Ha oui tu as bien fait de mettre le zoom sur le trons, car je ne voyait pas du tout

    Pourtant y a pas longtemps que j'ai changé mes lunettes

    Bonne fin de journée Martine

    bizou

    Dany
    29
    Lundi 9 Novembre 2009 à 18:44
    Martine27
    Il fallait un peu chercher, mais ça ressemble vraiment bien à un enfant un fois qu'on l'a repéré
    30
    PATSY
    Samedi 18 Janvier 2014 à 17:43
    PATSY
    Au départ je voyais un ourson  Après tout pourquoi pas, les enfants sont tous les mêmes, ils perçoivent ce que nous avons oublié, les passerelles entre les mondes sont des échelles d'éclats de lune et de rayons de soleil.
    Il pleut sur Dieppe, donnes-moi la main. Le ciel de Dieppe rend mon coeur chagrin (honteusement pompé sur la Grande Barbara).
    Mais Aidan me fait trop rire, adieu la morosité.
    Bonne semaine et calins à Thalis
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :