• L'ami Odd Thomas

    http://www.decitre.fr/gi/31/9782709627931FS.gifL'ami Odd Thomas - Dean Koontz

    Résumé Decitre : Odd Thomas, dans sa petite ville de Pico Mundo, vit à la lisière de deux mondes, où chaque jour exige son lot d'exploits héroïques et de drames. Odd n'a jamais demandé à pouvoir communiquer avec les morts. Cela lui est tombé dessus. Mais sa qualité d'ambassadeur bienveillant entre le monde des vivants et l'au-delà lui impose de faire le bien. c'est ainsi qu'Odd considère sa charge, et c'est la raison pour laquelle il gagne la confiance des habitants de part et d'autre de la frontière entre la vie et la mort. Un ami d'enfance d'Odd a été kidnappé. Tout le monde craint le pire. Mais Odd, alors qu'il emploie ses dons à retrouver son ami disparu, va faire une découverte bien plus sinistre qu'un cadavre. Il va être confronté à un ennemi redoutable qui va l'entraîner dans la spirale infernale de la terreur.

    Mon avis : Quand le fantôme du Docteur Jessup vient lui rendre visite Odd se doute bien qu'il est reparti pour de nouvelles aventures. Son magnétisme psychique lui permet de retrouver et de suivre la trace de son ami Danny aux os de verre. On peut dire qu'Odd est un sacré ami, il ne recule devant rien pour aller à la rescousse de son ami, même se confronter à une sacrée frappadingue qui mélange allègrement mythes, légendes et religions pour arriver à ses fins : voir des fantômes et elle attend ce "petit service" d'Odd en échange de la vie de Danny. Odd va encore devoir faire face à la violence et ruser pour sauver sa peau quitte à oublier certains de ses principes. Bien heureusement quelques fantômes traînant dans le casino dévasté où se situe l'action vont lui être d'une aide précieuse. Plus ramassé dans le temps que le livre précédent "L'étrange Odd Thomas" celui-ci est plein d'action mais je l'ai un peu moins aimé, ça reste quand même un roman bien agréable à lire. Il faut dire que je suis une fan de Dan Koontz depuis bien longtemps.

     

    Et ici quelques phrases extraites du livre qui m'ont "parlées"

    Le coeur est un artiste qui déguise ce qui le dérange et l'effraie ; il appose sur la toile une image moins sinistre, moins douloureuse que l'original.

    La solitude se présente sous deux formes. Quand elle est désirée, c'est une porte que l'on ferme sur le monde. Mais quand c'est le monde qui nous rejette, la solitude, alors, devient une porte ouverte, inutilisée.

    L'oeuvre était trop lisse, trop parfaite ; il manquait cette aura ineffable qui enflamme le coeur. En sculpture, c'est cette qualité qui différencie l'art de l'artisanat.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 01:30
    Armide+Pistol

    Quand le monde rejette, on examine de plus pres les valeurs que represente ce monde et on fait rapidement la part des choses.

    La solitude semble douce et nous offre un regain de liberte que l'on se prend a cherir.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 09:49
    Pierre

    Tu as de bonnes idées de lecture j'ai offert pour Noël "Royaume magique à vendre" selon tes conseils j'attends les commentaires pour aller le faucher sur les rayons de celui à qui  je l'ai donné ;-)

    Bonne journée

    3
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 10:14
    clio48

    Bonjour Martine .

    Dean Koontz , je connais , mais c'est trop violent pour mon petit coeur tendre  

    Merci pour tes "critiques " positives et négatives d'un livre que tu as lu ; tu fais cela très bien .

    Très gros bisous et ....

    4
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 10:37
    Martine27

    J'adhère complètement à ta façon de voir les choses

    5
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 10:48
    Martine27

    Ouh là, je croise les doigts pour qu'il plaise !

    6
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 10:50
    Martine27

    Certains sont violents en effet, mais beaucoup moins que ceux de King. Koontz est bien plus optimiste concernant notre espèce et généralement il a beaucoup de tendresse pour ces héros. As-tu lu Chasse à mort ou les Etrangers, ce sont ses meilleurs (enfin à mon avis)

    7
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 11:52
    pimprenelle

    La phrase que tu as sélectionnée : le coeur est un artiste ... Me parle beaucoup à moi aussi même si je ne sis pas dans le contexte de la lecture. Mais il lui faut du temps au coeur.

    8
    Vendredi 30 Décembre 2011 à 19:13
    Martine27

    J'ai relevé ces phrases parce qu'elles me parlent aussi en dehors du contexte du livre

    9
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 20:11
    cacao

    Merci beaucoup Martine ! J'aime lire, et apprécie ce genre de roman. Belle soirée à toi. Bises.

    10
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 22:35
    Martine27

    Koontz est un de mes auteurs de fantastique préféré

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :