• Le conte du sot

    1er texte écrit pour le nouveau blog d'écriture lancé par Azalaïs, Camomille et Polly "La petite fabrique d'écriture". La consigne était de faire rebondir un mot, et comme j'aime contourner les règles, j'ai fait rebondir un son.

    C'est l'histoire d'un sot.

    D'un fort gentil sot qui vivait dans une chaumière pas loin d'une rivière.

    Or voici ce qu'il advint.

    Notre sot près de sa chaumière possédait un puits, mais il n'aimait pas y puiser de l'eau.

    "C'est noir dans le puits comprenez-vous" disait-il "alors l'eau qui sort n'est pas propre forcément"

    Donc notre charmant sot préférait prendre son seau et aller puiser de l'eau dans la rivière.

    C'est ce qu'il fit ce jour-là.

    Sautillant comme une sauterelle, il se rendit avec un morceau de pain, du saucisson et son seau au bord de la rivière, bien décidé à attendre qu'un bel éclat de soleil passe pour le capturer dans son seau.

    En amont de notre sot, vivait dans un beau château, un roi qui n'était point sot, mais qui avait un ministre qui lui l'était.

    Bref, ce jour-là le ministre mis le roi en rage, celui-ci ne sachant à quelle sauce manger ce saugrenu personnage, lui lança le sceau royal à la tête. D'un saut adroit, le ministre pris la poudre d'escampette et cria "sauve-qui-peut". Ne trouvant pas la tête du ministre pour l'arrêter, le sceau fracassa la vitre et tomba dans la rivière.

    Le roi, fort marri, fit envoyer derechef des messagers le long de la rivière promettant une belle récompense à qui sauverait son sceau.

    Et notre sot ? Au bord de la rivière, il finissait son en-cas en regardant sauter les saumons. Et tout à coup que vit-il ? Un superbe éclat doré passer entre deux eaux dans la rivière.

    "Voilà" se dit-il "une belle eau dorée qui me fera une soupe délicieuse à saucer"

    Et ne faisant ni une, ni deux, il sauta dans l'eau son seau à la main et d'un geste ample, capturant le bel éclat d'or.

    Revenu chez lui, sans trop sautiller de peur de faire tomber son butin, il s'aperçut bien embêté qu'au lieu du reflet de soleil qu'il souhaitait, il avait dans son seau un bête morceau d'or, bref rien d'intéressant pour faire la soupe.

    Au même moment, il entendit que le roi cherchait justement un morceau d'or.

    "Tiens" pensa-t-il "voilà une bonne occasion de me débarrasser de ce truc qui ne me sert pas".

    Et voilà notre sot qui d'un saut se rend au château portant un sceau royal dans son vieux seau de zinc.

    Quelle ne fut pas la joie du roi de retrouver le symbole de sa royauté.

    Tout heureux, il fit remplir le seau du sot de pièces d'or, et d'un coup de pied bien placé envoya son ministre jouer à saute-mouton loin du château.

    Et notre sot, vous demandez-vous, vira-t-il saumâtre avec tout cet or ?

    Non point, comme c'était un brave homme, il vit venir à lui une jeune damoiselle qui n'étant point sotte l'épousa, rénova grâce à l'or du roi la petite chaumière, acheta des champs pour les céréales et un modeste troupeau, juste de quoi vivre tranquillement et heureux avec la marmaille qui leur vint. Le dernier étant un charmant petit sot comme son père, tous deux allaient en chœur chercher dans leurs seaux de l'eau à la rivière pour la soupe familiale.

    Et le roi ? Eh bien lui aussi trouva une aimable épouse qui point sotte également devint la conseillère avisée de son époux et banni loin de la cour tous ces saute-ruisseau de ministres, ils purent ensuite s'attabler devant quelques fondants sot l'y laisse.

    Et voilà, ainsi se termine notre conte du sot, du seau et du sceau.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 08:34
    aline
    Quelle imagination ! C'est tres bien imagine !!! Vraiment ! Sot,seau,sceau... Tu jongles avec tout ca pour donner une belle petite histoire AVEC une morale !!! lol

    Bonne journee ! BIZ
    2
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 10:20
    je me suis jetée à coeur plein dans le seau de ton imagination...
    un joli conte qui démarre bien ma journée Merci
    Bonne fête aussi !!!!
    bises de ma Bretagne retrouvée
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 13:36
    Martine
    Morale féministe en plus, je le souligne !
    4
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 13:37
    Martine
    Ca va pas trop mal aux pieds ? Sinon je te prête mon seau pour les rafraîchir !
    5
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 23:11
    FRANCIS
    Je me suis toujours demandé comment ferait un ordi à qui on dicterait ce genre de texte avec des homonymes. Bien trouvé en tout cas ;-)
    6
    Vendredi 1er Février 2008 à 07:51
    Martine
    Il n'aurait rien contre les mots eux-mêmes mais ne saurait pas juger du bon à mettre. En revanche, réfléchis au problème suivant : un sot, monte sur un cheval, il tient dans une main un seau plein d'eau et dans l'autre le sceau royal. Le cheval fait un bon les 3 s...... tombent par terre, alors ortographe du mot ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :