• Noire Suie suite et fin

    Voilà la suite et la fin de mon édifiant conte de Noël

    Bon, désolée pour les digressions, j'en reviens à mon histoire et tant pis à nouveau pour la concordance des temps.

    Noire Suie est fatiguée, a mal aux pieds (bien que chaussées confortablement de chaussures de randonnée, je vous l'ai dit elle a la tête sur les épaules, elle ne se balade pas avec des talons de 10 centimètres) et elle commence à avoir froid parce que nous sommes, devinez, à quelques jours de Noël (ben oui, c'est un conte de Noël, moderne, certes, mais un conte de Noël quand même).

    Tout à coup, au cœur de la forêt profonde et mal exploitée, elle voit une petite lumière.

    Elle s'approche avec un minimum de prudence, en jeune personne avisée qu'elle est.

    La maison est un rien délabrée, entourée d'un jardin en friches.

    Avant de frapper à la porte, elle jette un coup d'œil par la fenêtre et découvre (non pas 7 nains, d'abord maintenant on dit personne à verticalité contrariée, et puis je ne vais pas faire cliché quand même) 7 (oui, je garde quand même le chiffre) jeunes gens à l'air (non pas patibulaires, c'est un conte pas un film gore, encore que quand on prend les contes de Grimm, Perrault et consorts, ils font plutôt fort dans la violence et la perversion), bref je reprends, je vous sens un peu perdu : Elle jette un coup d'œil par le fenêtre et découvre 7 jeunes gens à l'air sympathique et qui semblent bien s'amuser autour d'une fondue (bourguignonne ou savoyarde je vous laisse choisir). Rassurée, elle frappe à la porte, l'un d'entre eux vient lui ouvrir et pas plus surpris que ça de voir cette drôle de fille sur son perron, l'invite à entrer.
    N'ayant pas l'intention de me creuser la tête à trouver des prénoms un peu classe ou originaux à ces garçons, je vais me contenter de les numéroter de 1 à 7.

    Ayant pris place à table, Noire Suie raconte son histoire. Les jeunes gens sont impressionnés par la force de caractère de la jeune fille. Quant à eux, ils étaient il y a encore peu des étudiants dans tout un tas de spécialités, mais à voir la crise, ils n'avaient plus trop envie de se colleter à la vie active (eh ho, eh ho on s'en va au boulot, c'était pas trop leur truc) et avaient décidé de faire un retour à la terre. Ils avaient l'intention d'exploiter le bois et de faire de l'artisanat (créer quoi ils n'en savaient rien, mais étant d'incorrigibles optimistes, ils étaient sûrs de s'en tirer).

    Bref, en bonne organisatrice, Noire Suie prend les choses en main.

    Elle commence par lister les compétences des uns et des autres, elle comptabilise ses avoirs et ceux des 7 histoire de mettre en place une gestion équilibrée à l'abri des spéculateurs de tous poils.

    Ensuite, elle met son petit monde au travail.

    Réparation de la maison, nettoyage du jardin, premiers travaux de défrichage de la forêt alentour, mise en place des ateliers de création.

    Ca tombe bien, grâce à l'analyse de ses questionnaires, il s'avère qu'ils ont parmi eux : un sculpteur, un peintre, un romancier, un ébéniste, un céramiste, un brodeur (pas de sexisme s'il vous plait) et un bijoutier, tous de talent.

    Noire organise donc les circuits de distribution et tout roule.

    En plus, cerise sur le gâteau, ils sont tous musiciens que demande le peuple !

    La vie s'écoule donc très tranquillement dans la petite maison (non pas dans la prairie) de la forêt.

    Et puis notre amie Noire se sent à nouveau démangeaisons dans les jambes et l'envie la reprend de voir du pays.

    Elle décide de passer Noël (ben oui hein, c'est toujours un conte de Noël) avec ses amis avant de repartir vers de nouvelles aventures.

    Le soir de Noël, après le réveillon ils décident d'improviser un concert et la belle voix de Noire s'élève dans la nuit.

    Tout à coup on frappe à la porte.

    L'un des compères va ouvrir, sur le seuil se tient un fort beau garçon noir mais avec des cheveux et des lèvres très pâles et des yeux d'un bleu quasi transparent (allez savoir quel voeu sa mère a bien pu faire !).
    Bref perdu dans la forêt profonde, il a été attiré par la lumière et la voix pure de Noire.
    Il s'appelle Blanc Neige (on ne rigole pas j'ai eu du mal à trouver et ce n'est pas pire que Noire Suie) et il est lui aussi musicien.

    Dès que Noire et Blanc s'aperçoivent, c'est le coup de foudre.

    Ils restent dans la petite maison jusqu'au jour de l'An, puis laissant la petite communauté des 7 derrière eux (mais on reste en contact bien sûr) s'en vont pour monter un groupe de rock symphonique qui va connaître un succès mondial.

    Très sagement, au moment de mettre en route un petit, l'un et l'autre s'abstiennent de formuler un quelconque vœu.

    Pardon ? Vous dites que mon conte n'est pas vraiment un conte !

    Que vous faut-il ?

    Voilà une jeune demoiselle au physique un peu bizarre, à l'intelligence au-dessus de la moyenne, affublée d'un prénom complètement débile et qui n'est pas maltraitée enfant, qui ne subit pas d'inceste, qui n'est même pas chahutée à l'école, qui lors de son périple n'est ni détroussée, ni violée, ni assassinée, qui vit sereinement avec 7 jeunes gens qui la traitent avec respect, qui trouve l'amour et qui devient célèbre sans tomber dans les excès, alors vraiment si ça ce n'est pas un conte de fées (pardon de Noël), qu'est-ce qu'il vous faut !!!


  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Janvier 2009 à 06:58
    LIZA
    Sympa ce conte pein d'humour
    LIZAGRECE
    2
    Mercredi 7 Janvier 2009 à 07:46
    pandora
    Oui, qu'est-ce qu'il nous faut ;-)
    Le lectorat est vraiment trop exigeant ;-)
    3
    Mercredi 7 Janvier 2009 à 07:49
    Martine27
    Merci et tu as vu sans vilaine sorcière (ou gentille comme celle d'Honfleur)
    4
    Mercredi 7 Janvier 2009 à 09:07
    Martine27
    Absolument, mais je signale que je n'ai fait que 2 épisodes et pas 3 comme certaine !
    5
    Mercredi 7 Janvier 2009 à 20:41
    camomille
    Je ne peux qu'applaudir à ce conte si beau....
    6
    Jeudi 8 Janvier 2009 à 00:15
    Un conte, c'est bien une histoire incroyable? (qui a dit impossible?) qui parfois fait peur mais toujours marque les esprits. Une histoire qui finit bien et que chacun aimerait connaître!
    7
    Jeudi 8 Janvier 2009 à 07:47
    Martine27
    Merci, merci, merci
    8
    Jeudi 8 Janvier 2009 à 07:48
    Martine27
    Un peu incroyable sur les bords effectivement ! 
    9
    Jeudi 8 Janvier 2009 à 18:39
    béa kimcat
    re martine quelle imagination débordante !!!
    noire suie n'est pas blanche neige (mais il fallait y penser...)
    bisou
    béa kimcat
    10
    Jeudi 8 Janvier 2009 à 20:59
    Martine27
    Je me suis juste un tout petit peu servi du conte, mais ma Noire a été bien moins embêtée que la Blanche
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :