• Papier libre : Odeur

    Nouveau petit défi de Papier Libre : Les odeurs. Voilà donc ma participation
    Parties les odeurs

    C'est terrible depuis ce matin, j'ai perdu l'odorat, je ne sens plus
    l'odeur revigorante de mon café,
    piquante de ma confiture de mandarines
    vivifiant de mon gel de douche
    ambrée de mon parfum
    acre des pots d'échappement
    acide de la sueur d'une collègue
    goûteuse de mon poulet au citron
    astringente de la colle à papier dans mon atelier
    poussièreuse des livres que je répare
    neuve des livres qui viennent d'arriver
    chaude de la fourrure de ma minette
    C'est terrible Docteur ! Que m'arrive-t-il ?
    Allons, allons, Madame, ce n'est pas grave juste un gros rhume.
    Ouf, un seul sens vous manque et tout est transformé !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Août 2007 à 09:22
    Martine
    très bien vu, un bel inventaire à la Prévert !
    bravo Martine !
    2
    Mercredi 22 Août 2007 à 09:48
    Martine
    Merci, merci et longue vie à ton nouveau blog, il va falloir que je change l'adresse.
    3
    Mercredi 22 Août 2007 à 09:52
    J'adore!! et Dieu que c'est vrai.   Je n'aimeari pas être privée de ce sens ...des autres non plus d'ailleurs!
    4
    Mercredi 22 Août 2007 à 10:34
    Francis
    On ne parle jamais assez de l'odorat et pourtant c'est là que se logent le plus de souvenirs. Un parfum qu'on croyait oublié pour l'éternité et voici qu'on le retrouve, par hasard, et avec lui resurgit le souvenir lointain d'une grand-mère qu'on aimait.
    5
    Mercredi 22 Août 2007 à 10:35
    Francis
    j'oubliais : très amusant ton texte ;-)
    6
    Mercredi 22 Août 2007 à 11:07
    anneso
    Chouette ce texte :D !!
    7
    Mercredi 22 Août 2007 à 13:39
    Martine
    Je crois quand même que ce qui me manquerai le plus c'est la vue
    8
    Mercredi 22 Août 2007 à 13:41
    Martine

    L'odeur de poudre de riz de ma grand-mère, souvenirs souvenirs.

    9
    Mercredi 22 Août 2007 à 13:42
    Martine

    Ah, quand même le compliment, je vous jure y en a des têtes de linottes quand même ! 

    10
    Mercredi 22 Août 2007 à 13:43
    Martine
    Merci, c'est plus rigolo à faire que les rédactions de l'école, là on a le choix de faire ou pas
    11
    Mercredi 22 Août 2007 à 16:39
    Francis
    pourquoi en relisant ton texte, je repense à Parfum de femme ? Tu l'avais vu ?
    12
    Jeudi 23 Août 2007 à 00:49

    Pouf pouf pouf, j'en ai le nez tout émoustillé !
    Bravo pour l'effet de style et la belle touche d'humour ;-)

    13
    Jeudi 23 Août 2007 à 07:41
    Martine
    Non, pas vu. Mais le personnage principal n'était pas aveugle ?
    14
    Jeudi 23 Août 2007 à 07:43
    Martine
    Peut-être pas émoustillé par toutes les odeurs quand même ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :