• Pénélope

    Pour Jill Bill nous allons aujourd'hui accueillir Pénélope dans la Cour de récré.

    Bon forcément, Pénélope ne peut être qu'une tisseuse, on ne peut pas aller contre le destin.

    Mais comme elle débarque à Bigorbourg, ça ne peut pas être une simple tisseuse.

    Donc qui peut-elle être et que va-t-elle tisser ?

    Non, ce n'est pas une araignée, encore que ces petites bêtes font des merveilles que j'admire beaucoup (du moment qu'elles ne s'installent pas dans un coin de mon plafond –non pas ma tête, mauvais esprits que vous êtes !-)

    Bon, donc en partant du postulat qu'il nous faut une tisseuse qui sorte un peu de l'ordinaire, je me suis creusé la tête et je me suis souvenue d'une photo faite il y a quelque temps et d'une citation trouvée il y a longtemps (je vous mets ça en fin d'histoire).

    Bien, après ce détour, revenons à Pénélope.

    Pénélope est une vieille de la vieille. Bon d'accord elle n'est pas aussi âgée que les 3 G (pour mémoire les trois cloches de l'église, Gudule, Guduline et Gudulette) mais elle travaille main dans la main (ou pour être plus exacte aiguille dans le battant)avec elles.

    Ca y est une petite idée de qui peut bien être Pénélope. Facile quand même !

    Oui, Pénélope est l'horloge installée sur le clocher de Bigorbourg. Et depuis que Scarabine et Paraboum (le Jaquemart de Bigorbourg)  ont décidé de ne plus indiquer l'heure, mais le temps, Pénélope est la seule à tisser. A tisser quoi ? A tisser le temps évidemment.

    Comme nous sommes à Bigorbourg, il est bien évident que le temps ne se tisse pas de la même manière que dans les bourgs normaux.

    Pénélope est une charmante horloge en dentelle de fer forgé. Ses aiguilles sont délicates et se terminent en forme de fleur du plus bel effet. Assez curieusement, sûrement quelque chose de bizarrement installé dans son mécanisme, mais ce n'est pas toujours la même cloche qui sonne l'heure pour elle.

    Pour commencer parlons des choses triviales. Anthelme le bedeau doit venir remonter Pénélope au moins une fois par semaine, mais comme ce brave homme n'est plus de première jeunesse, Pénélope se fait toute douce et il n'a pas besoin de forcer sur la grosse clé qui sert de remontoir et comme il n'arrive pas à se mettre dans le crâne les subtilités des passages à l'heure d'été et d'hiver, Pénélope encore très aimablement règle elle-même ses aiguilles (il faut dire qu'elle a pratiqué cette discipline dans son jeune temps –eh oui, l'heure d'été avait commencé à sévir en 1916, merci à Benjamin Franklin pour en avoir émis l'idée pour la première fois !-).

    Passons maintenant aux choses sérieuses. Comment Pénélope tisse-t-elle le temps de Bigorbourg et que fait-elle pour faciliter la vie aux Bigorbourgeois ?

    C'est simple ! Mais si, mais si !

    Du haut du clocher, Pénélope s'est depuis longtemps rendu compte que les humains qui vont et viennent ont parfois une curieusement conception du temps.

    Parfois ils s'exclament "Zut, plus que 10 minutes pour terminer mon devoir".

    Ou bien "Et barbe, encore une demi-heure à attendre avant que la bibliothèque n'ouvre".

    Il y a aussi "Y en a marre, le temps ne passe pas, encore 1 heure de boulot".

    Et bien évidemment le pendant "Hélas, plus qu'une heure avant son départ".

    Ou bien "Chic, encore le temps pour un tour de manège"

    Ou "Chouette, plus que deux minutes avant de partir en vacances"

    Vous avez bien sûr remarqué que les mots "encore" et "plus que" sont accommodés à toutes les sauces, favorable ou défavorable, le tout étant l'intention placée dans l'intonation et l'action en cours.

    Reconnaissez, par exemple, qu'un quart d'heure passé chez le dentiste (sauf pour les masochistes)dure beaucoup plus longtemps qu'un quart d'heure de natation (enfin pour ceux qui aiment l'eau).

    Pour résumer les choses, Pénélope a bien compris que les humains ne sont jamais en phase avec le temps qui passe.

    Je ne parle même pas des paradoxes spatio-temporels parce que là, Pénélope a aussi un peu de mal à suivre.

    Bref, je vous laisse trouver vos propres repères temporels.

    Revenons, si vous le voulez bien, à la technique brevetée "Pénélope" pour rendre le temps agréable aux Bigorbourgeois.

    La recette paraît toute simple "Allonger au maximum les moments de plaisir et raccourcir le plus possible les pensums."

    Seulement voilà, tout est question de dosage.

    C'est vrai, vous vous voyez vivre toujours dans la béatitude, sans période de stress, de peur, d'ennui ? Franchement, ça manquerait un peu de variété, de piquant et d'ailleurs on ne se rendrait même plus compte que l'on est heureux.

    Aussi, dans sa grande sagesse, Pénélope n'intervient que dans les cas qu'elle juge incontournable. Les parents et grands-parents qui voient leur enfant repartir après les vacances ont le droit à quelques heures qui durent longtemps, le lecteur plongé avec délice dans un livre se verra offrir le temps de finir son chapitre, chez le dentiste la roulette ne vrombira qu'une toute petite minute, l'enfant qui se casse un bras se retrouvera plâtré et soulagé en un clin d'œil.

    Pour le reste, il va falloir apprendre à gérer son temps pour rendre ses devoirs en temps et en heure ou pour boucler un dossier important, il faudra savoir endurer le mal de tête qu'une aspirine est capable de soulager. Si on se couronne un genou, tant pis, il faut donner le temps à Maman ou Papa de faire le bisou qui va bien. Et si, si, le soir il faut filer au lit sans trop râler, d'ailleurs les rêves n'attendent pas, eux aussi ont des problèmes avec le temps.

    Bien sûr, gérer tout cela, c'est un peu casse-tête pour Pénélope qui, parfois, arrive à s'emmêler les aiguilles en tricotant le temps. Il ne faut donc pas trop s'étonner si parfois Gudule, Guduline ou Gudulette sonne l'heure avec un peu d'avance ou de retard.

    Et comme dit le latiniste distingué "Carpe Diem". Alors savourez le temps, qu'il soit long ou court !http://i32.servimg.com/u/f32/09/02/08/06/img_0821.jpg

     

    Voici la très jolie citation que j'avais relevée et qui résume ma petite histoire "Les heures heureuses ne sont point comme les heures ordinaires limitées à leur brève existence de 60 minutes si vite écoulées, si vite oubliées. Elles ont l'étonnant privilège de se prolonger indéfiniment dans le temps et dans le souvenir de ceux qui les ont vécues."

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 06:11
    pierre

    BrAvo je ne regrette pas le temps qu'il m'a fallu pour lire les nouvelles de bigobourg

    2
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 07:30
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour élève Martine ! Une horloge à la cour de récré... Nous lui demanderons de travailler que le mercredi... sympa non !!! Sois la bienvenue Pénélope parmi nous ! Merci à toi, superbe citation, bises de m'dame JB

    3
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 08:19
    Nicole

    La maîtrise du temps ....quel rêve !Revenir en arrière pour corriger les erreurs oh oui, vite qu'on l'invente la machine !

    Bisous 

    Nicole 

    4
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 09:19
    Dominique

    Bonjour Martine,

    Une Pénélope tisseuse de temps, voila qui est original !  Il fallait y penser

    Que de trésors recèle Bigorbourg.

    Bisee

    Dominique

    5
    ABC
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 10:01
    ABC

    J'aime à penser que Pénélope est toujours à l'heure pour faire tinter les minutes heureuses...

    6
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 10:20
    Clio Francine

    Coucou Martine.

    Comme toujours, j'adore ton histoire !!!

    La conclusion "citation" est vraiment très juste ; merci de l'avoir ajoutée.

    Gros bisous.

    Clio

    7
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 14:09

    Très jolie ciration et très jsute aussi.

    Elle a fort à faire Pénélope pour contenter tout le monde !

    Mais elle n'a que ça à faire après tout! Et elle sait ne pas trouver le temps long , elle!

    J'aime bien les petits "apartésà !

    8
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 17:20
    pimprenelle

    Et, heureusement qu'il y a les heures heureuses !

    Maintenant, j'ai compris pourquoi, même ici, la longueur de temps n'est pas toujours la même. La pendule du clocher avance ou recule aussi, mais pour ne pas ennuyer Pénélope, je ne te dirai pas pourquoi. Peut-être une autre fois.

     

    9
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:08
    Martine27

    Alors tant mieux et merci d'avoir pris le temps de suivre ma petite histoire

    10
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:09
    Martine27

    Il ne faut pas tout corriger, comment savoir quelles répercussions aurait une "rustine" ?

    11
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:09
    Martine27

    Elle est prête à travailler plus, mais pas trop quand même !

    12
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:10
    Martine27

    Elle essaye de les faire durer le plus possible

    13
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:10
    Martine27

    Comme d'habitude, de fil en aiguille si je puis dire, ma Pénélope s'est mise à tisser

    14
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:11
    Martine27

    C'est effectivement une bien belle phrase qui résume bien les moments heureux

    15
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:11
    Martine27

    Merci à toi, Pénélope en a les aiguilles toutes chamboulées. Je ne sais plus où j'avais "ramassé" cette citation, mais je l'ai depuis bien longtemps

    16
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:12
    Martine27

    Elle a du boulot effectivement, mais elle arrive à prendre son temps pour bien faire les choses. J'aime bien aussi mes petites parenthèses !

    17
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:15
    Martine27

    Et puis, il ne faut quand même pas négliger les minutes heureuses, les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Pénélope aurait une cousine par chez toi ?

    18
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:24
    un soir bleu

    Tricoter l'heure et le temps ! Jolie trouvaille ! Et les détricoter, ça existe ? 

    19
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:32
    Jeanne Fadosi

    voilà une Pénélope qui serait bien utile à tout un chacun ... Heureux temps de bigorbourg !

    bises et belle fin de journée

    20
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:34
    Peut-être

    Une magnifique histoire et la citation finale est particulièrement juste. Un rapprochement à faire avec les recherches sur le fameux trou noir qui hante les astrophysiciens puisque les recherches s'intéressent à l'accélération du temps ou encore à la remontée "en arrière"... Tout un programme.

    21
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 18:42
    Martine27

    Ca c'est plus difficile on ne sait jamais si on ne risque pas de faire une bêtise en retournant en arrière !

    22
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 19:05
    Martine27

    A condition bien sûr de ne pas trop en abuser !

    23
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 19:06
    Martine27

    Elle est belle ma citation hein ! Je ne cherche pas trop à comprendre les trous noirs et les paradoxes temporels, c'est fatigant pour ma petite tête, on va laisser faire les astrophysiciens

    24
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 20:08
    Frieda

    Bonjour

    J'ai lu ce texte avec beaucoup de plaisir

    Pénélope donne une belle leçon sur le temps qui passe

    Bonne soirée

    Frieda

    25
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 20:17
    Marie Louve

    Pénélope n'a pas fini de jouer des aiguilles avec le temps qui court trop vite ou qui se perd. Elle a du courage cette Pénélope. Heureusement que je ne suis pas Pénélope ! Le temps serait troué de partout. :-))) Bravo pour ce délicieux texte. J'ai bcp. aimé. Amocalement.

    26
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 20:37
    Oh ! My Loop !

    Apprivoiser le temps

    Bien arroser ses salades

    Tricoter une écharpe bleue pour Ulysse

    Emmener Télémaque au Mac Do

    Prendre son plus joli maillot de bain

    Sa petite pelle et son petit seau,

    Et puis enfin,

    récompense suprême,

    Filer se mettre au vert au bord de l'Homère...

    Bonne soirée, Martine !

    Loop 

    27
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 20:45
    catiechris

    J'adore ne pas travailler et avoir l'esprit reposé et le temps de te lire en entier, j'adore l'idée des trois G et ce temps qui passe pour moi aujourd'hui il a été délectable, ne mettons pas notre montre à l'heure de l'existence de la planète par rapport à celle de l'homme,

    bonne et douce nuit !

    28
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 22:46
    Lenaïg

    Ah, elle ne pouvait qu'être charmante, la Pénélope de Bigorbourg, qui sait faire du bien aux humains ! Bravo pour cette atmosphère extraordinaire ! Bises.

    29
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 01:51
    Éric G. Delfosse

    Il y a aussi Pénélope, écrivaine ed son état...

    À connaître !

     

    Je passe rapidement pour expliquer que je ne viens actuellement pas souvent parce que mon agenda est plus que full (pour l'instant, c'est full, mais ça ne va pas durer : je reviendrai), et puis, je suis en vacances dès demain (ouf ! c'est tellement rare !)...

     

    Mais mon blog est toujours en route, lui : il y a des articles programmés !

     

    Voilàvoilàvoilà...

     

     

    PS... Marre de retaper mes z'identifiants : ça devient une habitude, ces derniers temps... Grrr !

    30
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 09:35
    gene

    un moment enchanteur . bon jeudi

    31
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 18:35
    Martine27

    Le tout est maintenant de mettre en application !

    32
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 18:36
    Martine27

    Il faut dire que Pénélope a une longue, longue vie devant elle, alors du temps pour faire des reprises, elle en a !

    33
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 18:37
    Martine27

    Voilà une version de l'Odyssée revue de manière très intéressante !

    34
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 18:38
    Martine27

    Je dois dire qu'en ce moment, je fais long ! J'aime bien mes trois cloches et ma sorcière. Et à Bigorbourg tout le monde prend son temps (sauf un certain escargot un peu speed !)

    35
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 18:39
    Martine27

    Il faut dire qu'elle a des voisines et des voisins sympathiques

    36
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 18:42
    Martine27

    Une Pénélope écrivain ? Je ne connais pas, je vais aller voir ça de plus près. Et pour les fainéants qui ne veulent pas retaper leurs identifiants, suffit de se créer un petit fichier sur word et de faire des copier-coller, ça énerve moins ! Bonnes vacances

    37
    Jeudi 13 Septembre 2012 à 18:52
    Martine27

    Merci, c'est très gentil

    38
    Josette
    Samedi 18 Janvier 2014 à 17:03
    Josette

    une belle pénélopeavec elle je n'ai pas vule temps passé...et merci pour cette belle citation

    bonne journée Martine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :