• Petit exercice d'écriture 13 - A la manière de

    A la manière de Queneau et de ses exercices de style sur un texte de Danny Laferrière que voici :

    "On se couchait sur les rails pour se relever au moment du passage du train. On pariait sur celui qui se retirait en dernier. Mon ami gagnait à chaque fois. Un jour, je lui ai demandé son secret. Je ferme les yeux, me dit-il et je m'imagine en train de faire l'amour avec Juliette. C'est vrai que Juliette nous rendait tous fous à l'époque. Je le comprends de vouloir rester avec elle. Je ne me serais pas relevé à temps. Je le retrouve cloué sur un fauteuil roulant. Il n'arrive plus à bouger ses jambes. J'ai tout de suite pensé que le désir avait eu raison de sa peur."

    Et voila mes deux propositions :

    Lettre administrative

    Monsieur le Proviseur,

    J’ai l’honneur de vous faire savoir que des garnements de votre école s’amusent à se coucher sur nos rails pour ne se relever qu’au moment du passage de nos trains.

    Un jeune homme a l’air particulièrement doué à ce petit jeu. Je ne sais à quoi il peut bien penser lorsqu’il ferme les yeux, mais il a semblé à notre oeil scandalisé que ses rêveries devaient prendre un tour obscène. Vos autres chenapans n’ont manifestement pas les mêmes fantasmes !

    C’est pourquoi, je tiens à vous faire savoir que ma compagnie décline absolument et fermement toute responsabilité concernant le fâcheux incident qui oblige maintenant ce jeune homme à se déplacer en fauteuil roulant et je lui conseille de s’adresser à la jeune personne qui le captivait autant pour s'occuper de lui maintenant.

    Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Proviseur, toute l’expression de ma sincère compassion pour votre rôle ingrat d’éducateur.

     

    Faits divers.

    Terrible accident sur la voie de chemin de fer.

    Une bande de jeunes s’était donné comme défi de rester le plus longtemps possible couchés sur les rails.http://www.artistikrezo.com/images/stories/redac3/queneau_ptl.jpg

    L’un d’entre ne s’est malheureusement pas relevé assez vite. Il est désormais condamné à rester dans un fauteuil roulant.

    Il nous a déclaré « Je ne regrette rien, maintenant Juliette sait combien je tiens à elle »

    Voilà une déclaration d’amour qui a coûté cher à son auteur.

     


     



  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 01:37
    nathie01300

    Mais c'est affreux !!

    2
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 06:36
    Pierre

    Queneau : un Maître en la matière et la manière et toi une élève douée, j'adore ce second 3 ème et même 4 éme degré.

    3
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 07:16
    Marité

    Quelle histoire !!! J'en ai les jambes coupées...
    BISOUS.

    4
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 09:19
    Ountés Passat

    Bravo pour tes travaux.

    Je cours prévenir Juliette qui n'est sans doute pas encore prévenue.

    Bon lonnnnnnnnnnnnnnnnnnng we.

    5
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 09:40
    Clio48

    Super , Martine !!!

    J'adore Queneau ! C'est chouette , ta version selon "lui" !!!

    Bises et bonne journée .

    6
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 10:12
    fanfan

    Je ne sais pas si Juliette a apprécié ce geste fou car elle n'a sûrement pas envie de s'occuper de lui!! Bravo pour la lettre très amusante ! Bon week end

    7
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 10:53
    Martine27

    Je dois dire que je me régale à écrire ce genre d'horreur ! Ceci dit je ne suis pas encore prête pour décliner le texte en 100 versions !

    8
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 10:53
    Martine27

    Mais non, mais non, enfin juste un peu, bon d'accord beaucoup !

    9
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 10:54
    Martine27

    Oui, hein, dans le genre jeu idiot ça se pose là !

    10
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 10:55
    Martine27

    Elle va avoir intérêt à assurer la pauvre, encore qu'après tout, il n'avait qu'à pas faire le mariole ! Tous mes week-end sont longs, je ne travaille plus le vendredi, j'ai fait le choix, travailler moins pour gagner moins mais profiter plus de la vie !

    11
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 10:56
    Martine27

    Ca laisse un peu perplexe au début et une fois qu'on est lancé ça devient limpide

    12
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 10:57
    Martine27

    Il faut espérer que Juliette a la tête sur les épaules et pas le coeur trop tendre, faudrait pas qu'elle fasse la bêtise d'assumer ses âneries à lui, non mais !

    13
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 11:24
    Ountés Passat

    j'approuve !

    14
    Vendredi 11 Novembre 2011 à 15:46
    Martine27

    Et ça fait moins d'impôt que l'état me gaspillera !

    15
    Samedi 12 Novembre 2011 à 20:43
    cathycat

    La première lettre est saignante !... et avec ton second texte, tu peux postuler à ton journal régional. Tout y est !...

    16
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 09:56
    Martine27

    La SNCF doit bien se défendre, ce n'est quand même pas sa faute si des gugusses s'amusent avec ses rails ! Bon je saurai comment me reconvertir si besoin est !

    17
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 22:52
    pimprenelle - entreb

    Ah les âneries de jeunesse. Si ce n'est pas par amour, c'est par bravade. N'importe comment on se pense invulnérable, alors ... Alors, on se couche sur les rails, on se couche sur la route en se donnant rous la main, on marche sur les margelles de ponts au-dessus des routes ou autoroutes.

    Je peux te donner des idées si tu en as besoin !

     

    18
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 23:22
    Oxygène

    Oh que c'est cruel ! En tout cas tu as drôlement bien joué le jeu car si tes deux textes disent la même chose, le style en est vraiment diamétralement opposé.

    Bravo Martine !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    19
    Lundi 14 Novembre 2011 à 18:42
    Martine27

    Je ne suis pour rien dans le texte de base et j'ai voulu mettre un petit peu d'humour noir là-dedans

    20
    Lundi 14 Novembre 2011 à 18:42
    Martine27

    Ah le "t'es pas cap" ça en fait des ravages ça ! Pas trop besoin d'idées, le garçon manquée que j'étais à encore en tête quelques acrobaties !

    21
    Mardi 15 Novembre 2011 à 14:09
    Rébecca

    Que j'aime les Exercices de style de Queneau ! Belle réalisation :-)

    22
    Mardi 15 Novembre 2011 à 16:16
    pimprenelle - entreb

    Chouette, j'suis pas la seule !

    23
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 19:09
    Martine27

    Ca fait partie des jeux que tu conseilles

    24
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 19:10
    Martine27

    Je crois qu'à notre époque nous avions plus de liberté pour tester nos limites

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :