• Petit exercice d'écriture 29 - Porte-bonheur

    Hier c'était Atelier d'écriture. Nous avons choisi un objet et il a fallu inventer une histoire à partir de cette consigne : "Cet objet qui appartenait à un(e) inconnu(e) était celui auquel il (elle) tenait le plus au monde. Expliquez pour quelles raisons ?"

     

    Voilà l'objet. Il s'agit d'un porte-bonheur chinois qui représente la partie basse d'un instrument de musique à cordes appelé Pipa

    http://i77.servimg.com/u/f77/09/02/08/06/img_2910.jpg

    Et voilà mon texte. Il y a quelques incohérences, mais le temps d'écriture était limité.

    J'avais trouvé ce drôle de petit gris-gris dans le grenier. Il était soigneusement rangé dans une belle boite en bois de santal. D'où pouvait-il bien venir et à qui avait-il appartenu ? Je le descendis et le montrai à ma grand-mère.

    "Dis grand-mère, d'où vient-il ce drôle de bidule ?" lui demandais-je en lui tendant le petit objet.

    "Drôle de bidule, drôle de bidule, voilà bien les façons de parler impertinentes des jeunes !" rouspéta-t-elle avec un sourire.

    "Grand pardon digne aïeule" rétorquais-je "pouvez-vous me dire quels cheminements ont amené cet objet plein d'intérêt entre nos murs ?"

    Ma grand-mère se mit à rire "Je n'en sais fichtrement rien ma chérie."

    Et flûte, je restai avec ma curiosité éveillée et commençait à rêvasser à l'histoire du bidule.

    Lorsque je montai me coucher, je le posai sur la table de nuit et je m'endormis.

    Un bruit me réveilla. J'ouvris les yeux et sursautai. Devant moi se tenait une belle jeune femme aux cheveux de jais et à la peau d'ivoire ancien. Son regard de nuit voleta jusqu'au mien.

    "Tu voulais savoir ce qu'était cet objet. J'y tiens beaucoup sais-tu."

    La première peur envolée, la curiosité refit vite surface.

    "Pourquoi y tenez-vous ?"

    "Tiens-tu vraiment à le savoir ?"

    "Bien sûr."

    "J'ai aimé un homme plus que tout. Je croyais qu'il m'aimait aussi. Un jour, il partit, emmenant mon coeur avec lui mais oubliant un certain objet derrière lui."

    "C'est bien triste et je suppose qu'il s'agit de ce porte-bonheur."

    "En effet."

    "Il est donc revenu le chercher et a réalisé qu'il vous aimait. C'est pour cela que vous y tenez."

    La jeune femme éclata d'un rire glaçant.

    "Non, dans ce porte-bonheur j'ai emprisonné son âme. Il restera avec moi à jamais. Comprends-tu pourquoi j'y tiens tant ?"

    Elle disparut. Sans plus réfléchir, je pris l'objet et me dépêchai de le cacher à nouveau dans le grenier. Peut-être aurais-je mieux fait de le détruire. Certaines nuits il me semble entendre des gémissements.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Avril 2013 à 07:20
    Françoise

    J'aime bien ton histoire mais j'aurais aimé lire une fin moins inquiétante. Libérer l'âme prisonnière et avoir un réel porte-bonheur.

    C'est bien de se lancer dans l'écriture. C'est un superbe passe-temps qui ne se perd pas tant que ça quand je vois le nombre de blogueurs qui s'amusent ainsi.

    Bonne journée. Amicalement.

    2
    Vendredi 5 Avril 2013 à 08:00
    dimi

    Pas gentille la dame ,non pas gentille !

    Mais toi, toujours autant d'imagination, et certainement gentille ! 

    Nicole 

    3
    Vendredi 5 Avril 2013 à 13:14
    Cecile

    Belle trouvaille, de texte et d'objet :-)   suis légèrement en panne d'inspiration pour le moment, sinon j'aurais joué le jeu avec ton porte bonheur. Bonne journée et bon week-end

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Vendredi 5 Avril 2013 à 13:27

    Bravo Martine!

    J'ai beaucoup aimé ton histoire.

    Bisous et bonne fin de semaine.

    5
    Vendredi 5 Avril 2013 à 14:37
    Labaronne

    frémissante histoire !!!

    6
    Vendredi 5 Avril 2013 à 14:40
    Peut-être

    La prochaine fois il ne traînera pas dans les parages...

    7
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:13
    Martine27

    J'avoue que j'aime bien écrire parfois des histoires qui "font peur". L'écriture est un vrai plaisir et il permet justement de faire sortir certaines choses que l'on cache en soi, c'est très "thérapeutique", le stylo a simplement été remplacé par le clavier et le papier par l'écran

    8
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:14
    Martine27

    Eh non, je me demande si ce ne serait pas une soeur de Madame Butterfly ! Ma minette est une grande bavarde surtout aux heures des repas ! Gentille ? Mmmm parfois mais pas toujours !

    9
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:15
    Martine27

    Je pense que celui qui est enfermé doit se mordre les doigts d'avoir été lâche !

    10
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:16
    Martine27

    L'inspiration va et vient et tu l'as drôlement sollicitée ces derniers temps, il faut qu'elle se repose un peu

    11
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:17
    Martine27

    Fallait pas décevoir la dame

    12
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:17
    Martine27

    Tu as un grenier chez toi ???

    13
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:17
    Martine27

    Merci, attention aux porte-bonheur que tu trouveras sur ton chemin, sait-on jamais ?

    14
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:21
    Oh ! My Loop !

    C'est très beau, Martine, bravo !

    Loop

    Cadeau :

    Les Ateliers d'écriture de l'Orée des possibles :

     http://aloreedespeutetre.over-blog.com/article-les-ateliers-d-ecriture-de-l-oree-des-possibles-115143804.html

    15
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:21
    Labaronne

    oui, et je le crois habité, ça craque tout le temps, brrrrr même pas peur !

    16
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:38
    Martine27

    Les ateliers d'écriture sont des endroits merveilleux pour laisser son imagination s'ébattre comme elle veut

    17
    Vendredi 5 Avril 2013 à 17:38
    Martine27

    Aaaahhhh ! Voilà qui est intéressant ! Je me souviens encore du grenier de mon enfance, il y avait un dessin qui représentait un affreux gnome, je ne lui tournais jamais le dos tellement il me faisait peur (mais bon, hein je n'avais que 6 ans !)

    18
    Vendredi 5 Avril 2013 à 19:19
    catiechris

    Oh la chance un atelier d'écriture ! super ! je te lirais plus tard, je vais faire à manger; pas mal la recette elle me donne envie !

    19
    Vendredi 5 Avril 2013 à 22:57

    l'amour bafoué devient cruel, un vrai conte qui fait peur

    20
    Vendredi 5 Avril 2013 à 23:57
    gene

    bravo pour ton texte , moi je suis pas douée pour ça , je laisse ça à Wilfried . Il a fait le concours de nouvelles de la bibiothèque , le thème c'était les trésors . bisous

    21
    Samedi 6 Avril 2013 à 16:46
    Martine27

    C'est un moment très agréable à passer entre amis. Quant à la recette c'est simple, facile, vite fait et très bon

    22
    Samedi 6 Avril 2013 à 16:47
    Martine27

    J'espère bien qu'il fait peur

    23
    Samedi 6 Avril 2013 à 16:48
    Martine27

    Tu es douée avec tes crayons et ta peinture c'est un très chouette moyen d'expression aussi. J'espère que ton Wilfried va gagner ou sera dans les premiers

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :