• Philibert

    Pour la petite Récré de JB, voilà l'ami Philibert

    Non Philibert n’est pas le cancre décrit par l’ami Jacques Bodoin (là bien sûr comme d’habitude je parle d’un temps que les moins de vingt ans, etc, etc).

    Philibert est le fils de Bertille et Fulbert, l’ami du loup Pacôme, eh oui, ça y est ce petiot a enfin choisi son prénom ! Je vous l’ai déjà dit, moi je laisse les prénoms choisir leurs personnages ! Ou est-ce le contraire ?

    Bref, Philibert entre cette année à l’école.

    Manifestement, ce fait ne le perturbe pas trop, mais il a du mal à comprendre pourquoi il ne peut pas emmener son doudou préféré à l’école, à savoir Pacôme.

    Ses parents ont beau lui expliquer que les doudous généralement n’ont pas de grandes dents et ne marchent pas tout seuls. Philibert n’en démord pas, IL VEUT PACOME !

    D’accord, l’école, il paraît que c’est sympa, qu’on y rencontre des amis, qu’on y joue, qu’éventuellement qu’on y apprend « des choses », quelles choses ? Ca c’est encore un vaste mystère à percer ! Tout ça lui paraît très bien à Philibert, un programme sympa en somme.

    Donc, ce n’est pas qu’il refuse d’aller à l’école Philibert, mais il ne veut pas y aller sans Pacôme. Ses parents, ses grands-parents, oncles et tantes ont beau lui proposer une montagne de doudous allant de la couverture, du mouchoir, au lapin, en passant par divers chats, chiens, marmottes, voire même un serpent et un marsupillami, rien à faire !

    Philibert n’est pas pour rien le fils de ses parents, il est têtu !

    Donc à quelques jours de la rentrée, c’est le statu quo. Chacun campe sur ses positions. Pas de Pacôme pour Bertille et Fulbert, pas de rentrée sans Pacôme pour Philibert !

    Bref, la situation est bloquée, le conflit en passe d’évoluer vers l’épreuve de force.

    Au milieu de tout ça, le principal intéressé, à savoir Pacôme, se sent comme un chien dans un jeu de quilles. Lui, il n’a rien contre l’école non plus, mais il se doute bien que certains deux pattes ne seraient pas trop d’accord, à commencer par les institutrices qui feraient tout un pataquès sur l’hygiène !

    Mais, voilà ! Heureusement, nous sommes à Bigorbourg ! Et à Bigorbourg rien d’impossible !

    La veille du grand jour, un Philibert boudeur (mais déterminé à faire un esclandre si besoin est le lendemain) va se coucher après un gros câlin avec son copain.

    Pendant la nuit, notre petit Philibert se met à rêver. Il rêve d’une formule magique, une formule magique qui peut tout transformer en doudous si on en a vraiment, mais alors vraiment, vraiment envie !

    Au petit matin, encore en pyjama, Philibert se rue vers la tanière de son Pacôme. Il regarde le grand animal dans les yeux, se penche sur l’oreille velue et lui murmure quelques mots mystérieux à l’oreille (non je ne vous dirais pas lesquels, vous seriez capables de tout transformer en doudous, il faut être raisonnable quand même).

    Aussitôt un drôle d’air de musique retentit, un nuage semble entourer Pacôme qui fait un clin d’œil à son jeune protégé (oui, à Bigorbourg, rien n’empêche les loups de faire des clins d’œil) et il se met à rétrécir, à rétrécir, son poil se fait tout doux, son corps tout moelleux.

    Très fier de lui, Philibert rentre à la maison avec Pacôme le doudou sous le bras. Ses parents sont fort étonnés de voir cette peluche débarquer, ils ne se souviennent pas l’avoir vu dans le monceau de bestioles offertes à leur fils, mais en bons Bigorbourgeois, ils évitent de se poser des questions trop longtemps, d’autant que Philibert semble maintenant très pressé de partir à l’école.

    Le soir en rentrant, avant même de raconter quoique ce soit à ses parents émus d’avoir maintenant un « grand » garçon, Philibert file dans le jardin, pose son doudou par terre, lui susurre la même formule que le matin, et le vrai Pacôme en chair, os et dents réapparait, s’étire de bien-être, pas facile de rester immobile toute la journée, mais que voulez-vous, que ne ferait-on pas pour l’amour d’un petit garçon !

    Et c’est ainsi que tous les jours de classe, un doudou loup accompagne un Philibert rayonnant à l’école.http://www.natiloo.com/images/wwf_peluche-loup.jpg

    Vous vous demandez qui a bien pu glisser la formule magique dans l’oreille de Philibert, et bien figurez vous que je m’interroge aussi, parce que quand j’ai commencé à écrire l’histoire de Philibert eh bien ce n’était pas du tout celle-ci que j’avais en tête !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 07:20
    Reinette

    j'aurais quand même bien aimé connaître la formule magique, elle m'aurait bien été utile.

    belle imagination dans le suivi en plus.

    bravo

    2
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 07:51
    jill-bill.over-blog.

    Hello élève Martine27...  Ben oui et la formule alors... Je connais un petit gars qui a un éléphant à la niche alors tu comprends que cela l'intéresse !!  Bravo à toi pour ce Philibert têtu et magicien.... M'dame JB contente t'embrasse.  La belle journée Martine..à la prochaine sans doute...

    3
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 08:28
    gene

    j'adore retrouver les aventures des habitants de bigorbourg . bon mercredi

    4
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 09:29
    cigalette

    wouah! magnifique, superbe, j'adore grand merci et gros bisous

    5
    ABC
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 09:39
    ABC

    Bien joué Philibert ! Quant à la formule magique surtout garde-là précieusement pour toi, on ne sait jamais ce qui pourrait se passer à l'école si tu la révèlait !!!!!!!

    6
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 10:01
    Guy de Bruges

    Bath dis donc... Tu as fait tes devoirs ! (Personnellement je connais la formule, je ne la dirai pas naturellement - C'est Jacques Chirac qui me l'avait donnée - )

    - Au fait je voulais rappeler que c'est grâce à toi que j'ai connu le toutou qui mange sous la table. Je l'ai écrit dans un com mais pas au bon endroit !

    7
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 11:47

    Franchement très réussi !
    à mettre dans la sélection de tes  meilleurs contes !

    8
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 11:53
    coco

    Chez les petits tout est affaire de doudou... Mais c'est tout doux !

    Néanmoins, Martine, j'aimerais bien connaître la formule, moi aussi...

    Beau conte ... et Noêl arrive... Penses-y !

    Bonne journée

    9
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 17:38
    edith de bretagne

    je me suis régalée à lire ce conte  Merci. Faut que je me trouve absolument un doudou !!!

    10
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 18:51
    Martine27

    Non, non c'est secret, même moi je ne la connais pas !

    11
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:00
    Martine27

    Je vais essayer de garder le rythme, mais mon bourg va finir par devenir une mégalopole, il va falloir que je diversifie ou que j'exporte

    12
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:00
    Martine27

    Ah c'est sûr qu'avec un éléphant ça vaudrait le coup. Contente que la maîtresse soit contente !

    13
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:01
    Martine27

    Merci pour cet enthousiasme ! Belle récompense

    14
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:02
    Martine27

    C'est sûr que si elle était brusquement inversée l'école deviendrait vite une ménagerie

    15
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:03
    Martine27

    Qu'est ce que Jacques pouvait bien transformer en doudous ? Ces premiers ministres ? Le toutou et le chat, se sont de sacrés numéros

    16
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:04
    Martine27

    J'espère que ça va encore durer longtemps et que mes petits personnages continueront à s'imposer à mon clavier

    17
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:05
    Martine27

    Merci beaucoup, il faut que je tienne mes notes à jour pour m'y retrouver

    18
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:08
    Martine27

    J'attends de voir les prénoms pour Noël, mais en principe il devrait y avoir un peu de remue-ménage à cette époque avec certains lutins

    19
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:09
    Martine27

    J'ai encore mes doudous à moi ! Mais ils sont tellement fatigués que je me contente de les regarder, les câlins risqueraient de leur être fatals !

    20
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 19:23
    fransua

    tu ne te mélanges pas les pédales avec tous les prénoms ? bientot ce sera une saga familiale chez toi

    Bises

    21
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 20:08
    Martine27

    Non ça va, j'ai listé tous les prénoms et leur "fonctions". Ils doivent être une bonne quarantaine maintenant !

    22
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 22:16
    GieMeF

    bonsoir

    une histoire bien mystérieuse de doudou

    bisous et merci pour ce petit moment

    jean-mi

    23
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 22:57
    Armide

    Parfois la fiction vous dépasse et c'est cela la magie de l'imagination.

    Un récit plein de tendresse et de non renonciation.

    24
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 06:19
    Lyly

    Bonjour Martine

    Ton imagination est galopante, voilà une bien jolie idée qui plairait à nombre

    d'enfants

    Belle journée, bises, Lyly

    25
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 11:22
    Azalaïs

    encore un belle histoire que celle du doudou de Philibert , même avec un prénom un peu difficile et fildeférique, il cache tout de même une âme de tendre

    26
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 12:01
    PATSY

    Je me demande si Crocus n'est pas passé voir Philibert pour lui donner le sort de peluche et le consoler ?

    J'adore quand nos histoires se télescopent sans le vouloir, puisque je poste le dernier épisode ce soir !!!

    bisous tout doudou

     

    27
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 17:56
    fanfan

    il a bien de la chance ce petit Philibert qui côtoie les fées qui lui apprennent des formules magiques!

    C'est un beau conte  qu'on pourrait  raconter aux enfants le soir au coucher ;je suis sûre qu'ils en raffoleraient .Bravo!

    28
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 18:53
    Martine27

    Mon petit Philibert promet en effet d'être un entêté !

    29
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 18:53
    Martine27

    Un peu de mystère et beaucoup de magie

    30
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 18:54
    Martine27

    Je crois qu'ils aimeraient surtout pouvoir emmener leur animal favori à l'école sous forme de doudou

    31
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 18:59
    Martine27

    Prénom fildeférique, j'aime beaucoup. Pour le moment mon Philibert est encore un petit garçon potelé on verra plus tard, s'il se fildeférise !

    32
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 19:00
    Martine27

    Ah, c'était Crocus ! Tu m'en diras tant. Etonnant cet exercice de transmission de pensée !

    33
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 19:05
    Martine27

    Le tout étant qu'ils ne réclament pas la formule !

    34
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 22:22
    Tricôtine

    tes formules magiques Martine, opèrent de façon bien appropriée, on se demande si une petite Martine aux ailes de  fée clochette ne tournerait pas dans ta pièce  lorsque tu écris !!! doudou magique tout le monde est content !! bien avisés les enfants pour nous cacher les choses !! merci j'ai encore passé un joli moment !!! bizzz

    35
    Vendredi 22 Octobre 2010 à 17:24
    Martine27

    Ce doit être ça, parce que j'étais vraiment partie sur autre chose !

    36
    Josette
    Samedi 18 Janvier 2014 à 17:30
    Josette

    commepour  tous les feuilletons on attend la suite...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :