• Visite chez la vétérinaire

    Petite Miss a eu droit à sa séance annuelle de vaccination chez sa vétérinaire préférée.

    Il a d’abord bien sûr fallut capturer l’adorable petite bête (vous m’excuserez mais vous n’aurez pas de photos sur cette expérience traumatisante pour elle et surtout pour moi).

    J’ai donc commencé par appâter à la croquette (c’est vil je sais, mais efficace), puis la minette restaurée je l’ai prise dans mes bras en roucoulant de petits mots tendres (on ne se moque pas merci). Grave erreur, la fine mouche s’est doutée de quelque chose, surtout lorsqu’elle a vu que je me dirigeais vers l’entrée, elle a donc commencé l’escalade de la face nord de sa 2 pattes préférée (moi donc, enfin, bon à ce moment là j’étais plus trop sa 2 pattes préférée), elle a quasiment atteint la tête.

    Nous sommes arrivées en catastrophe dans l’entrée et j’ai réussi à refermer la porte (évitant de peu de lui coincer la queue) l’animal était pris au piège, là l’attendait l’horreur : la caisse de transport.

    Il a ensuite fallu l’introduire dans l’objet susdit. Bien que j’ai bénéficié de l’aide de mon fils qui maintenait la caisse en place, ma Thalis s’est brusquement vu pousser au moins deux paires de pattes supplémentaires et sa queue est devenue préhensile, J’avais à peine fini d’en décrocher une, qu’une autre se mettait en travers du passage. Après 5 bonnes minutes d’effort, le petit animal était encagé et sa 2 pattes en nage. Heureusement, j’avais prévu du temps avant le rendez-vous !

    Ensuite, transfert de la prisonnière dans la voiture, et là bien sûr sérénade en Mia aigu à vous rendre chèvre si le voyage dure plus de 10 minutes, heureusement la vétérinaire n’est qu’à 5 minutes. Ouf.

    Petit passage dans la salle d’attente où l’on n’entend plus moufter personne (à part la 2 pattes débile qui entretient la conversation avec une petite boule de poils tremblante repliée dans le fond de la caisse).

    Arrivée dans le cabinet de la véto. Autant ça a été dur de l’enfourner dans le transporteur de bestiaux, autant c’est dur de l’en faire sortir. C’est bien simple, la vétérinaire est obligée de mettre la caisse à la verticale et de secouer pour faire tomber la petite noix de coco grise (enfin bleue).

    Ladite demoiselle profitant d’un instant d’inattention saute de la table d’examen et essaie de se faufiler derrière le radiateur, mais la vétérinaire est plus rapide que Flash Gordon et stoppe net la tentative d’évasion.

    Pendant l’examen, je pose sur la table le coussin qui s’était retrouvé bourré au fond de la caisse et ma minette s’enfouie le nez dedans pour ne pas voir les iniquités qu’on lui fait subir : papouilles dans tous les coins, prise de la température (là elle est morte de honte la pauvrette) et enfin piqûre (2 pattes très fière de son bébé poilu qui ne pleure pas).

    Bref tout va bien, Mademoiselle est menue (3,9 kgs) mais en pleine forme avec un beau poil (elle a droit à plein de compliments mais elle s’en bat complètement l’œil, c’est sa 2 pattes qui se rengorge, oui comme chez la pédiatre quand elle me disait que mon bébé était beau, on ne se refait pas).

    La vétérinaire se propose de me montrer comment mettre un chat dans sa caisse de transport avec le minimum de stress pour tout le monde, on prend par la peau du cou et on introduit par les fesses.

    Je la remercie mais je lui précise que la démonstration va être inutile. Je remets le coussin dans la caisse, la caisse sur la table, et voufff une comète bleue réintègre son home sans plus de protestation, c’est bien simple si elle pouvait refermer la porte derrière elle, elle le ferait. Elle ne laisse sur la table que deux empreintes de pattes (Mademoiselle transpire des pattes lorsqu'elle stresse).

    Retour dans la voiture et pas un seul miaulement durant le trajet de retour.

    Arrivée à la maison, ouverture de la prison, petite mère regardant d’un air égaré autour d’elle pour être bien sûr qu’il n’y a pas un autre coup tordu qui l’attend, re-croquettes de récompense et avachissement de la bestiole sur sa couverture devant la fenêtre pour une sieste réparatrice. Cet après-midi, je n’ai pas eu mon câlin tant pis pour moi.

    Et pour finir, une photo que je trouve très réussie de ma Thalis (en arrière-plan il s'agit de son arbre à chat, total look avec la miss comme vous pouvez le constater)

    Profil.JPG

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Août 2007 à 06:04
    le véto je reconnais l'odeur .

    .. ma mère me porte au cou car il crèche 100 m plus haut ..

    j'ai horreur pleins de caresses
    2
    Mercredi 8 Août 2007 à 10:53
    anneso
    :)... Je sais c'est pas gentil de sourire, mais c'est tellement bien raconté !! On voit toutes les scènes !! Bon, je crois que le meilleur moment dans ces histoires, c'est la fin quand même... Et puis si le chat résiste, c'est qu'il est en forme (une seule fois ma mère avait pu transporter le chat dans la ville dans un panier de course, à pied jusque chez la vétérinaire... Mais l'avait un peu de fièvre cette fois-là...)... Bon, plein de caresses à Thalis alors, elle est quand même bien sage hein :)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mercredi 8 Août 2007 à 13:56
    Oh, pov' tite bête. Mais c'est pour son bien, ahlala, si seulement elle pouvait comprendre ça, elle ferait pas tant d'histoire :o)

    Enfin, tout est bien qui finit well :D
    4
    Mercredi 8 Août 2007 à 14:09
    Martine
    Ca y est je suis remise et j'espère que ma deux pattes ne compte pas me remettre dans cette fichue caisse avant l'année prochaine. Tu te fais trimballer 100 mètres par la peau du cou et bé. Ma deux pattes n'ose même pas essayer
    5
    Mercredi 8 Août 2007 à 14:11
    Martine
    Ah là je peux te dire qu'elle était en forme en effet. La fois précédente elle souffrait d'un léger empoisonnement (nous n'avons jamais vraiment sû ce qu'elle avait avalé) et c'est vrai que j'ai eu beaucoup moins de mal à l'enfourner dans son panier. Dans l'ensemble, elle est plutôt sage, je peux te dire que chez le véto c'est un amour qui ne bouge pas d'une patte et qui n'essaie pas de mordre non plus (même en forme) mais la vétérinaire est très douce, ça doit jouer aussi je pense
    6
    Mercredi 8 Août 2007 à 14:16
    Martine
    C'est en gros ce que j'ai essayé de lui expliquer, mais rien à faire et en plus il ne faut pas qu'elle se plaigne je lui ai évité le vaccin contre la rage qui n'est plus obligatoire et comme elle ne sort pas c'était pas la peine de l'embêter.
    7
    Mercredi 8 Août 2007 à 15:04
    miss_papatte
    Je vais casser l'ambiance, mais....ne te plains pas...Mes parents ont eu une chienne Fripounette, paix a son ame, la pauvre bete, qui des qu'elle etait chez le veto ne pouvait s'empecher de faire un gros "popo" nerveux en pleine salle d'examen...la honte de leur vie pour mes parents et la grosse crise de rire de la veto qui en voyant leur tete deconfite ne pouvait s'empecher de se tordre!
    8
    Mercredi 8 Août 2007 à 18:19
    Martine
    Comme tu dis bonjour la honte. Non moi elle se contente de petites empreintes de pattes humides.
    9
    Mercredi 8 Août 2007 à 23:00
    Francis
    La dernière fois qu'on a emmené Pomette chez le veto c'était pour lui tailler les griffes, détartrer les crocs et brosser les poils du c.. qui tombaient par touffes  (riez pas !) Et bien il a fallu l'endormir sinon il peut y avoir des morts avec la Pomette. Une teigne ! (oui, chat teigne, je l'ai déjà faite celle là)
    10
    Mercredi 8 Août 2007 à 23:18
    nanouapt
    Quelle épopée !! Mon Fripouille lui, commence par "lâcher" quelques gaz odorants dans la voiture, ensuite, il grimpe sur mes genoux dans la salle d'attente et me souffle son haleine de cow-boy dans le cou tout en tremblant comme une feuille ! Sur la table d'examen, il cache sa tête sous mon bras et me regarde totalement interloqué lorsque la véto lui prend sa température ! j'vous jure ! quelle vie de chien !!
    biz nath
    11
    Jeudi 9 Août 2007 à 13:34
    Martine
    Une vraie terreur à quatre pattes ! Ou plus simplement une petite bête qui a du caractère. Et puis, tu apprécies toi, le détartrage ???
    12
    Jeudi 9 Août 2007 à 13:36
    Martine
    Chien ou chat, ils adorent tous le vétérinaire pas de doute. Heureusement que c'est un peu moins compliqué avec nos mômes (encore que je me souviens d'une prise de sang qui fut épique)
    13
    Jeudi 9 Août 2007 à 14:56
    Désolée, Thalis, mais ta 2 pattes a une telle façon de raconter que j'en ai ri aux larmes.
    Câlin à toi et bizz et Martine ;-)
    14
    Jeudi 9 Août 2007 à 18:26
    Martine
    Ca va je suis remise de mes émotions, alors OK vous pouvez en rire (mais rien qu'un tout petit peu)
    15
    Jeudi 9 Août 2007 à 22:48
    zazimuth
    Trop belle ta miss ! On dirait une affiche de film...
    Mousse déteste aller chez le vétérinaire enfermée dans sa boîte ; elle miaule à fendre l'âme tout au long du trajet !
    16
    Vendredi 10 Août 2007 à 13:44
    Martine
    Je suis assez contente de la photo (prise sans trop le faire exprès d'ailleurs, la veine du débutant je suppose) Toutes les mêmes nos minettes semble-t-il !
    17
    Vendredi 10 Août 2007 à 20:05
    Babou
    Ah les visites chez le véto, ils n'aiments pas ça nos petits poilus, en général, je m'arrange pour que Mika dorme dans ma chambre au moment du RDV, je prépare la caisse, je ferme la chambre et je l'y installe, souvent tête en avant : c'est vrai que c'est du sport !!!;)) Bisous. Béa xxxxxxx
    18
    Samedi 11 Août 2007 à 10:24
    Martine
    Moi c'est dans le couloir parce qu'il n'y a pas d'endroit où se planquer. Et donc d'après la vétérinaire mieux vaut les prendre par la peau du cou et les mettre dans leur caisse en commençant pas les fesses (plus facile à dire qu'à faire)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :